Football

Ligue 2 : un multiplex ponctué par des buts et des pénaltys

Pour la 34e journée de Ligue 2, seulement dix-huit équipes étaient actives ce soir, puisque Toulouse disputait une place en Coupe de France. On retrouvait notamment le duel de haut de tableau entre le Paris FC et Clermont.

Des pénaltys et des buts

Une pluie de buts s’est abattue ce soir en Ligue 2. Parmi les neuf rencontres, c’est le leader qui ouvre la marque. Après cinq minutes de jeu, l’ESTAC obtient un pénalty, transformé par Tardieu. Finalement, les Troyens s’imposent 3-0 dont un second pénalty. D’autres équipes ont pu bénéficier de pénaltys ce soir : Grenoble, Amiens, Dunkerque et Valenciennes. Le GF38 copie Troyes en menant en début de partie grâce à un tir au but. En fin de première mi-temps, Sochaux manque l’égalisation de quelques centimètres avec un ballon qui s’écrase sur le poteau et glisse sur la ligne de but. En seconde période, les Sochaliens commettent une deuxième faute dans la surface, ce qui permet à Grenoble de creuser l’écart et de remporter le match 2-0. Ceux qui complétaient le haut de tableau ce soir étaient Paris et Clermont, qui s’affrontaient dans un duel au sommet. Bayo, trouvé seul dans les six derniers mètres, marque le seul but du match et permet à Clermont de s’imposer à Charléty. À 5 minutes de la fin du temps réglementaire, le Parisien Abdi est exclu et laisse ses partenaires à 10 pour la fin.

Les équipes moins bien classées ont également offert un beau spectacle avec de nombreux buts. À Caen, Deminguet ouvre le score pour les Normands à la 20e minute, mais les espoirs s’éteignent lorsque l’arbitre siffle une faute dans la surface. Le pénalty est transformé et Riou écope d’un carton rouge pour un geste de contestation. À Amiens, un pénalty en fin de rencontre aurait également pu changer le cours du match. Alors qu’Amiens transforme le premier pénalty sifflé, l’équipe en concède un dans le temps additionnel, permettant au VAFC d’égaliser dans les derniers instants. Les équipes allaient se quitter sur un match nul jusqu’à ce qu’Alphonse égalise d’une tête rageuse. Odey vient enfoncer le clou à la toute fin et inscrit un troisième but.

Pau, d’une précision chirurgicale, a également fait un excellent résultat en s’imposant 3-0 contre Auxerre, qui a pourtant tiré 19 fois au but. De son côté, Nancy remonte au classement grâce à sa victoire 2-0 face au club Corse, alors que Courtet avait raté l’ouverture du score en début de match. À l’instar d’Auxerre, Guingamp a moult fois frappé au but, mais Rodelin a su inscrire le but de la victoire (90e+2). Et la victoire de Guingamp obligeait Châteauroux à gagner, ce que les Berrichons n’ont pas réussi à faire, malgré l’égalisation.

Désormais, il ne reste que quatre journées aux clubs pour espérer se maintenir, atteindre la montée ou les play-offs.

Crédits photo : @Ligue2BKT

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire