Champions League

Ligue des Champions (J6) : Karim Benzema propulse le Real en huitièmes !

Sous pression avant cette ultime journée de la phase de poules, le Real Madrid n'a pas tremblé pour composter son ticket pour la suite de la compétition ce mercredi soir. Les hommes de Zidane se sont imposés 2-0 face au Borussia Mönchengladbach, grâce à un doublé de Karim Benzema.

 

Immortel Real Madrid. Au bord du précipice après une deuxième défaite contre le Shakhtar Donetsk, les Merengues se sont sublimés pour se sortir d'une situation bien préoccupante lors de cette sixième et dernière journée. Une victoire 2-0 du Real Madrid, qui passera l'hiver au chaud et verra l'Europe au printemps.

 

Besoin d'un coup de casque ? Appelez Benzema !

Condamnés à s'imposer pour se qualifier en huitièmes de finale de la plus belle des compétitions européennes, le Real n'a pas manqué son entame. Si les joueurs de Zidane se sont dans un premier temps contentés de contenir les offensives adverses, ils ont rapidement pris les devants en première période. Positionné à droite de la défense madrilène et monté aux avants-postes, Lucas Vazquez profite de l'appel aspirant de Rodrygo dans l'axe pour avoir tout le loisir de centrer en direction de Karim Benzema. Démarqué, l'attaquant français s'élève plus haut que son homologue allemand pour tromper Sommer de la tête, et ouvrir le score (1-0, 9e). Une réalisation qui permet aux locaux de reprendre le contrôle du ballon.

Comme initialement prévu, les joueurs de Marco Rose tentent de procéder en contre, et manquent d'un rien d'égaliser par Alassane Pléa. Lancé dans la profondeur, le n°14 du Borussia tente un piqué pour tromper Courtois, mais ne parvient pas à trouver le cadre.

Le Real continue de maîtriser les débats, et double la mise peu après la demi-heure de jeu. Sur le même schéma que celui du premier but, Rodrygo travaille sur son côté droit, avant d'adresser un centre millimétré pour Benzema, qui n'a plus qu'à battre Sommer en force (2-0, 32e). Le break est fait, et les Espagnols continuent d'acculer les visiteurs jusqu'à la mi-temps. Très précieux de par son pressing de tous les instants, Luka Modric touche le poteau du portier suisse, avant de se voir refuser un (superbe) troisième but pour son équipe quelques minutes avant le repos.

 

Le Real n'a (finalement) jamais tremblé

Adepte de ce genre de situation, le Real Madrid revient des vestiaires avec la ferme intention de ne laisser aucune marge de manœuvre aux joueurs de Mönchengladbach. Que cela soit par une (nouvelle) tête de Benzema ou des frappes de Kroos et Rodrygo, les champions d'Espagne continuent de solliciter Sommer, qui doit s'employer pour maintenir son équipe à flot. Orchestrée par Sergio Ramos, la défense madrilène est bien compacte, et le Real gère son avance, comme il aime tant le faire dans ce genre d'événement.

Le scénario est globalement le même qu'en première période, et on observe des locaux empreints d'une sérénité rarement observée en Ligue des Champions cette saison. Karim Benzema manque même de s'offrir un triplé suite à une tête de Ramos repoussée par le gardien du Borussia. Le Français fracasse la barre transversale, mais la montre de l'arbitre ne sonne pas. Même sentence ou presque pour Lucas Vazquez, qui trouve le montant droit à dix minutes du terme.

Supérieur dans tous les domaines, le Real Madrid s'impose finalement assez tranquillement contre le Borussia Mönchengladbach (2-0). Un résultat qui permet à la Maison Blanche de rallier les phases finales de la compétition, et de s'enlever une belle épine du pied. Porté par son milieu, rassuré par ses leaders, le Real aura rendu la copie attendue. Celle d'une équipe arrivée sans réelles certitudes, mais qui comme presque à chaque fois en Europe, aura su faire preuve de caractère pour assurer l'essentiel.

 

Les hommes du président Perez s'offrent le luxe de terminer premiers du groupe J, et attendent désormais le tirage au sort des huitièmes de finale, lundi. Un rendez-vous que suivra également avec attention son adversaire du soir, lui-aussi qualifié grâce au match nul entre l'Inter Milan et le Shakhtar Donetsk (0-0).

 

Crédit photo de l'image en Une : Foot Mercato

Dernières publications

En haut