Compétitions internationales

Ligue des nations : les notes de Portugal- France

Auteurs d’un match globalement maîtrisé, les hommes de Didier Deschamps sont venus à bout des Champions d’Europe en titre, grâce à un but de N’golo Kanté (53e). Premiers du groupe 3 avec 13 points, les Bleus sont qualifiés pour la phase finale de la Ligue des nations. Les notes du match.

Portugal

Rui Patricio (6) : Une soirée en demi-teinte pour le gardien Portugais. D’abord impérial face à Anthony Martial, il n’est pas exempt de tous reproches sur le but tricolore. Une prestation néanmoins convaincante dans son ensemble.

Guerreiro (5) : Défensivement, le latéral du BVB a été très précieux, et a grandement contribué à la contre-performance de Coman. En revanche, il n’est pas parvenu à peser devant, et n’a réussi qu’un seul centre sur quatre tentés.

Dias (5) : Un match plutôt tranquille pour le défenseur central Portugais. Il faut dire qu’il a eu face à lui un Coman apathique, et lorsque Thuram est rentré, c’était son équipe qui tenait le ballon. Frustrant.

Fonte (4) : Face à la fulgurance d’Anthony Martial, le capitaine Lillois a toujours été en retard et a semblé en difficulté. Il aurait tout de même pu faire basculer le match à la 60e minute, mais il s’est heurté au poteau d’Hugo Lloris.

Cancelo (5) : Offensivement, il a été très intéressant, notamment durant la seconde période où il a amené le danger à de nombreuses reprises dans son couloir droit. Sur le plan défensif, il a été mis en difficulté par un Rabiot des grands soirs, mais a plutôt bien résisté.

Bruno Fernandes (4) : Il a eu beaucoup de mal à peser sur le jeu Portugais. Peu inspiré et imprécis dans ses passes, le milieu mancunien n’a pas convaincu. Il est remplacé par Moutinho à la 72e, qui aura été nettement plus dangereux.

Danilo Perreira (5) : Une prestation plutôt convaincante pour la sentinelle parisienne. Plutôt à l’aise dans les airs, il a écarté de nombreuses menaces. En revanche, il a eu toutes les peines du monde à prendre le ballon dans les pieds de Griezmann. Remplacé par Sergio Oliveira (84e).

William Carvalho (4) : Un match maussade pour le milieu du Betis. Souvent à contretemps, il a perdu beaucoup de ballon et a été le symbole d’un Portugal qui n’arrivait pas à construire en première période. Il laisse sa place à Diogo Jota à la 56e.

Joao Félix (6) : Sans doute le meilleur portugais sur la pelouse ce soir. Sa qualité technique a causé du souci à Pavard dans son couloir. Sa bonne entente avec Ronaldo a été à l’origine des seules occasions portugaises en première période. Il est remplacé par Paulinho à la 85e.

Bernardo Silva (4) : Muselé par Lucas Hernandez, l’attaquant citizen a eu du mal à se montrer dangereux. A l’exception d’une frappe cadrée, il n’a pas apporté grand-chose à l’attaque Portugaise. Sa sortie pour Trincao à la 72e minute, coïncide avec le moment où les hommes de Fernando Santos ont commencé à se montrer dangereux, et c’est loin d’être un hasard.

Ronaldo (5) : Le quintuple ballon d’or n’aura pas démérité ce soir. Souvent à la lutte avec Kimpembe, il a tout de même fait quelques frayeurs à la défense tricolore. Il ne lui en aurait pas fallu beaucoup plus pour trouver le chemin des filets.

France

Lloris (7) : Encore un très bon match du capitaine des Bleus. Autoritaire dans sa surface, il réalise un arrêt décisif sur un missile de Moutinho (75e) pour permettre aux siens de garder l’avantage. Un vrai patron.

Pavard (6) : Un match très solide sur le plan défensif avec 9 de ses 11 duels remportés. En revanche, le latéral bavarois a moins pesé qu’à l’accoutumée dans l’animation offensive. En seconde période, quand le Portugal a accéléré, il a été relativement épargné sur son côté droit.

Varane (7) : S’il n’est pas au sommet de son art avec le Real Madrid ces derniers temps, le réunionnais a livré une prestation solide. Très présent dans les duels et précis dans ses relances, il a prouvé qu’il était bien un taulier de cette équipe de France

Kimpembe (7) : Quel duel il a livré face à Cristiano Ronaldo ! Parfois un peu juste sur coup de pied arrêté durant le premier acte, le défenseur Parisien est progressivement monté en puissance. En deuxième période, alors que le Portugal multipliait les assauts sur la gauche de la défense, il était toujours là pour couper les centres. Il sauve l’Equipe de France en se jetant devant CR7 au second poteau (77e).

Hernandez (5) : Il a été très bon en première période. Peu inquiété, il en a profité pour se projeter et son entente avec Rabiot a donné le tournis à la défense portugaise. En revanche, en seconde période, il a souvent été trop juste face à Trincao, sur qui il manque de provoquer un penalty à la 88e.

Kanté (8) : Un match monstrueux de la part du joueur de Chelsea. Quand le navire bleu tanguait en seconde période, il était toujours là pour mettre son pied ou sa tête en opposition. Une prestation XXL récompensée par un but plein d’opportunisme (53e). On a retrouvé le Kanté de 2018.

Rabiot (7) : Une prestation plus qu’aboutie de la part de l’ancien Parisien. Avec 64 ballons touchés, il a été la plaque tournante de cette équipe de France, et a souvent amené le danger dans le camp portugais grâce à sa qualité technique. C’est lui qui provoque le but en frappant sur Rui Patricio qui relâche le ballon.

Pogba (7) : Auteur d’une très bonne première mi-temps, le milieu mancunien manque encore clairement de rythme. Très bon dans le jeu long durant les 45 premières minutes, il a progressivement disparu pendant le deuxième acte. Il a néanmoins été solide et a aidé les Bleus à remporter la bataille du milieu.

Griezmann (7) : Dans son rôle de meneur de jeu, le Barcelonnais a tout simplement été excellent. Impliqué dans le pressing, il a été d’une justesse technique impressionnante, à l’image de son ouverture lumineuse pour Martial à la 12e minute. Un très bon match.

Coman (4) : Titularisé à côté de Martial en pointe, il avait clairement une opportunité à saisir ce soir. Raté. On ne l’a que très peu vu, à l’exception d’une bonne accélération à la 11e minute. Pour clore le tout, il n’a pas fait beaucoup d’efforts sans le ballon, et a été logiquement remplacé par Thuram à la 59e.

Martial (5) : Une soirée frustrante pour le mancunien, systématiquement écœuré par Rui Patricio. Plombé par son manque de réalisme, il a progressivement coulé et a perdu beaucoup de ballons. C’est dommage, car il a souvent eu bon dans ses appels. Remplacé par Giroud (78e).

Crédits illustration : Le Parisien / Guillaume Georges

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
venenatis commodo ante. id felis Lorem Nullam efficitur. suscipit diam