Ligue Europa : de l’espoir pour nos clubs français

0
Ligue 1

Après l’AS Monaco et le Paris Saint-Germain en Ligue des Champions, place à la Ligue Europa et aux (réelles) entrées en piste de l’Olympique Lyonnais, l’Olympique de Marseille et de l’OGC Nice. Nos 3 clubs français peuvent nourrir des ambitions, à condition de vraiment jouer cette compétition européenne, souvent délaissée au profit du championnat national. Pour en arriver là, ces clubs ont chacun eu un parcours différent. L’OL était qualifié directement, l’OM est passé par les barrages, tandis que l’OGC Nice, suite à son élimination en barrages de Ligue des Champions face à Naples, s’est vu être reversé dans cette phase de groupe de Ligue Europa. Intéressons nous plus en détails aux matchs de ce soir qui attendent les français, mais aussi aux affiches attrayantes de la soirée. 

Face au « petit » du groupe, l’OL doit ramener les 3 points

Héritiers d’un tirage assez difficile pour une phase de groupe de Ligue Europa, où en plus de l’Apollon Limassol sont présents Everton et l’Atalanta Bergame sont présents dans le groupe E, les lyonnais savent qu’ils n’auront que peu de marge de manoeuvre. Leur adversaire du soir, prédestiné à finir à la dernière place du groupe, doit permettre aux olympiens de faire le plein de points dans ce premier match et ainsi, bien se positionner. Malgré des prestations pas toujours abouties en championnat et avec un entraîneur très critiqué, Lyon pointe tout de même à la troisième place en championnat, sans avoir encore connu la défaite cette saison. Des débuts encourageants suite à un mercato estival mouvementés où bon nombre de cadres sont partis (Gonalons, Tolisso, Lacazette notamment), mais avec des arrivées prometteuses de joueurs comme Diaz, Traoré, Marcelo ou Marçal. Une transition donc, qui semble bien partie.

Diaz 2 OL 2017.jpg

Limassol a dû passer trois tours de qualification pour arriver à ce stade de la compétition et fera tout pour bien figurer. Pour les chypriotes, cette compétition est une priorité, avec notamment des enjeux financiers importants par rapport à la structure du club, mais aussi un vecteur de visibilité non négligeable pour les joueurs. La motivation sera au rendez-vous, mais dans GSP Stadium situé à Nicosie, qui n’est donc pas le terrain officiel de l’Apollon. On peut alors penser que ce stade ne sera pas complètement rempli de supporters chypriotes, réputés chauds, ce qui  représente une source de motivation en moins pour les joueurs locaux et donc un facteur favorable aux lyonnais.

Sportivement, les hommes de Bruno Génésio sont supérieurs, mais ne devront pas avoir la tête au match de ce week-end face au PSG et évoluer à leur niveau sur un terrain où Nice s’était incliné 0-2 il y a quelques années.

L’Europe pour soigner l’OM

Après des débuts plus que compliqués en championnat avec 9 buts encaissés sur les deux derniers matchs et une dixième place peu encourageante, l’OM compte sur la Ligue Europa pour se remettre d’aplomb. À domicile et face à une équipe turque de Konyaspor qui connaît un lancement de championnat encore pire (3 points en 4 matchs) que les marseillais, les joueurs de Rudi Garcia semblent largement favoris dans cette rencontre.

Avec la recrue Mitroglou toujours absente, Abdennour indisponible suite à sa blessure de ce week-end et Mandanda forfait dans les buts, une revue d’effectif est prévue. En effet, en plus de ces indisponibilités, Evra et Lopez devraient sortir du onze de départ au profit d’Amavi et Zambo Anguissa, avec ce dernier qui amènera de la densité au milieu. Côté turque, seule Abdou Traoré est incertain, permettant au groupe de se déplacer au Vélodrome quasiment au complet.

Dans ce groupe I à sa portée, composé également du Red Bull Salzbourg et de Guimaraes, l’OM se doit de bien commencer afin d’abord d’optimiser ses chances de qualification pour le tour suivant, mais surtout pour rassurer ses supporters, remontés par rapport à la direction, Rudi Garcia et à la situation sportive du club. Marseille est blessé et compte bien se relever.

Payet vs Ostende EL 2017.jpg

Groupe abordable pour Nice

Les niçois ont, à priori sur le papier, été les plus chanceux au moment du tirage. Après avoir très mal débuté son championnat, en partie à cause de matchs difficiles en phase de qualification pour la Ligue des Champions, et de nombreuses rumeurs encombrantes durant le mercato, Nice a frappé un grand coup ce week-end un s’imposant 4-0 face à Monaco. Le départ de la saison enfin lancé pour les niçois ? C’est probable. Ayant réussi à conserver la plupart de ses têtes d’affiches (avec tout de même les départs de Baysse, Ricardo Pereira et Dalbert), mais en faisant venir des joueurs intéressants comme Saint-Maximin, Jallet, Mendy, Lees Melou mais surtout Sneijder, Nice repart cette année avec une équipe compétitives, pouvant placer certaines attentes en Ligue Europa.

En déplacement ce soir sur le terrain de Zulte-Waregem, l’OGCN devra faire face à un groupe belge quasi complet avec aucun absent majeur. Ce groupe comporte d’ailleurs des joueurs connus du public français, avec par exemple Nill de Pauw, ancien guingampais ou encore Aaron Leya Iseka, frère de Batshuayi, avec le premier cité probablement titulaire. Actuel sixième du championnat belge, le club basé à Waregem connaît des débuts mitigés après six journées, laissant penser que les hommes de Lucien Favre peuvent surmonter cet obstacle.

 

Seri Nice 2017.jpg

Dans ce groupe K, composé en plus de Zulte-Waregem, de la Lazio et du Vitesse Arnhem, Nice semble en position pour franchir cette phase de groupe. Cela passe par un bon résultat ce soir en Belgique, où revenir avec les trois points serait excellent. Toujours privé de Cyprien mais aussi de Koziello et Sneijder, Nice avec un Seri ayant apparemment fait le deuil de son transfert avorté au Barça, en est capable… si le match est pris au sérieux.

Dans les autres rencontres

Au sein du groupe de l’OL, Everton se déplace à Bergame pour y affronter l’Atalanta. Sans Bolasie et Barkley les Toffees auront un groupe presque complet pour cette rencontre. Mais on le sait, cette compétition est souvent délaissée par les clubs anglais car trop peu intéressante d’un point de vue financier, et où c’est l’occasion de faire jouer les remplaçants pour reposer les titulaires. Cette première rencontre nous annoncera donc la couleur sur les volontés de l’équipe emmenée par Koeman. Ce soir, ce sera donc deux équipes en difficulté en championnat (3 points en 3 matchs pour l’Atlanta, 4 points en 4 matchs pour Everton) et qui voudront, normalement, bien figurer sur la scène européenne pour se relancer.

Rooney célébration Everton 2017

Dans le groupe D, le Milan AC, où la première place lui semble promise, se déplace en Autriche pour affronter l’Austria Vienne. Le mercato impressionnant du club milanais le situe naturellement comme un des favoris de la compétition. Avec 185M€ dépensés, notamment pour faire venir Bonucci, Çalhanoglu, Biglia, Ricardo Rodriguez ou encore André Silva, le Milan peut avoir des ambitions. 4ème du championnat autrichien, l’Austria n’est évidement pas favori de la rencontre et il parait difficile pour le club, même à domicile, d’embêter les italiens. Milan devrait ramener un bon résultat de ce déplacement.

Match intéressant entre Arsenal et Cologne. Tout comme Everton, Arsenal risque de négliger un peu cette compétition, mais la richesse de l’effectif peut permettre aux britanniques d’être compétitifs malgré une rotation de joueurs. Mal lancé en championnat (6 points en 4 matchs), Wenger risque de ne pas aligner son équipe la plus compétitive, mais visera tout de même les 3 points face à son principal concurrent dans son groupe H de Ligue Europa. Derniers du championnat allemand avec aucun point après 3 journées, Cologne est vraiment mal en point et voudra aller gêner les anglais chez eux pour enfin lancer sa saison. Même privé de Cazorla, CoquelinKoscielny et avec de nombreux incertains (Laczette, Özil, Ramsey, etc), Arsenal, à domicile, va tout de même probablement sortir vainqueur de cette rencontre.

Lacazette Arsenal 2017 .jpg

Le programe complet de la soirée (source UEFA) 

Capture d_écran 2017-09-14 à 17.06.43

Capture d_écran 2017-09-14 à 17.07.02

Capture d_écran 2017-09-14 à 17.07.20

Capture d_écran 2017-09-14 à 17.08.17

Martin COLNEY

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here