Ligue Europa : Des incertitudes et des français en bonne posture

Avant d’attaquer cette phase retour de qualification pour la Ligue Europa, revenons sur la performance réalisée par les niçois hier soir en qualification pour les barrages de la Ligue des Champions.

Ayant concédé le match nul (1-1) à domicile, l’OGC Nice se voyait dans l’obligation de marquer, tâche encore plus complexe que prévue étant donné l’absence de leur attaquant italien vedette. Mais dès la 3ème minute, Arnaud Souquet ouvrait le score, mettant ainsi la pression sur les néerlandais. Ces derniers allaient égaliser 23 minutes plus tard grâce à Van de Beek, qui remettait donc les compteurs à zéro. Les affaires allaient s’aggraver pour le club français qui encaissait un second but peut avant l’heure de jeu. A ce moment, Nice est éliminé, mais doit toujours marquer pour se qualifier. Et c’est ce qui va se passer. Dix minutes après être entré sur le pelouse, le jeune Vincent Marcel inscrivait le but de la qualification sur une belle inspiration de Jean-Michaël Seri. Superbe résultat pour les Aiglons, pour qui le plus dur reste à faire lors des prochains barrages où des grosses écuries les attendront au tournant.

Vincent Marcel Ajax vs Nice.jpg

Maintenant, place à la Ligue Europa, où deux matchs avancés se jouaient hier soir. Dans le premier, l’AEL Limassol accueillait l’Austria Vienne.

Le score nul et vierge du match aller laissait les issues assez ouvertes avec un léger avantage en faveur des autrichiens. Ces derniers ouvraient le score sur pénalty à cinq minutes de la pause. Les chypriotes, réduits à dix depuis l’expulsion d’Airosa à la 27ème minute, voyaient les choses se complexifier. Mais à l’heure de jeu, Aldair relançait les espoirs des locaux en égalisant, bien aidé par les gants glissants du gardien autrichien. Mais en toute fin de match, Felipe Pires clôturait les débats en redonnant l’avantage aux visiteurs. Avec cette victoire 2-1 sur l’ensemble des deux matchs, l’Austria Vienne accède donc aux barrages de la Ligue Europa.

Le second match nous emmenait en Suisse, où Suduva allait défier Sion. Le club lituanien, qui ne partait pourtant pas favori, nous avait offert la grosse surprise des matchs aller en infligeant une correction aux suisses (3-0 en Lituanie). Sion se devait de réaliser un énorme match pour compenser cette défaite, mais tardait à ouvrir le score. Ce premier but arrivait seulement à la 55ème minute par l’intermédiaire de Moussa Konaté. Malgré une domination de bout en bout, les locaux ne parviendront pas à accentuer le score, voyant même leur adversaire du soir égalisé à dix minutes du terme. Déception pour le FC Sion voyant le club lituanien, qui semblait largement à sa portée, accéder au tour suivant.  Passons désormais aux matchs de ce jeudi soir.

 

Situation de nos clubs français

 

La semaine dernière, l’Olympique de Marseille obtenait une victoire (4-2) lors du premier round de cette double confrontation. Face à Ostende, l’OM a pu compter sur un grand Valère Germain, auteur d’un triplé et déjà adopté par les supporters marseillais. Seul petit bémol, les deux buts marqués par les belges à l’extérieur, qui leur permettent de garder un brin d’espoir. La qualification ne devrait cependant pas échapper aux marseillais, pour qui une prestation plus convaincante est attendue afin de se rassurer en ce début de saison. Avec un groupe au complet au retour, une nouvelle victoire dans un match solide serait la bienvenue. Marseille va passer cet obstacle belge !

Valère Germain OM

Du côté de nos amis bordelais, la tendance est favorable au club Girondin, mais il faudra tout de même être méfiant lors de ce déplacement en Hongrie. En effet, avec un double de Younousse Sanhkaré et malgré une victoire à domicile au match aller (2-1) dans un match largement dominé, le FCGB aurait pu se mettre à l’abri avec plus de réalisme. L’avantage au retour sera donc pour les bordelais qui, avec ce petit but encaissé à domicile, devront tout de même livrer un match sérieux en Hongrie pour ne pas sortir prématurément de cette Coupe d’Europe. Bordeaux va y arriver !

Younousse Sankharé Bordeaux

Aperçu des autres rencontres

 

Des surprises qui remettent en cause le statut de certains favoris

L’une des surprises de la phase aller nous vient des Pays-Bas où le PSV Eindhoven s’est incliné à la maison contre les modestes croates d’Osijek. Les hommes de Philip Cocu doivent renverser la tendance et ce serait une faute professionnelle s’ils n’y parvenaient pas. Les danois de Midtjylland, pourtant favoris eux aussi, se sont inclinés en Pologne contre Arka sur le score de 3-2. Les deux buts inscrits à l’extérieur devraient cependant leur suffire pour surmonter leurs adversaires polonais.

L’Athlétic Bilbao semblait en mesure de l’emporter sur le terrain du Dinamo Bucarest, mais le club espagnol n’aura réussi qu’à obtenir un match nul (1-1). Rien n’est gagné d’avance mais les basques devraient s’en tirer.

Le Sparta Prague de Rio Mavuba sera en situation difficile après sa défaite 2-0 en Serbie face au l’Etoile Rouge de Belgrade et devra jouer au-dessus de son niveau habituel en composant malgré de nombreux absents. Le match retour pourrait bien aller au-delà des 90 minutes pour départager ces deux équipes.

 

Strict minimum pour le Milan et Everton, le Zénith en bon élève

Le Milan AC, épouvantail de ces qualifications a fait le minimum légal à l’aller en s’imposant 1-0 en Roumanie face à Craiova. Les italiens termineront le travail chez eux. Les « Toffees » ont fait de même à domicile et ne devront pas se faire surprendre à Ruzomberok où les slovaques, ultra opportunistes à l’aller, seront déterminés à déjouer les pronostics ! Ce serait dommage de voir les coéquipiers de Wayne Rooney s’arrêter là… chose qui paraît impossible.  Freiburg sera dans la même configuration en Slovénie face à Domzale. Le Maccabi Tel Aviv a également pris une option sur le Panionios en gagnant 1-0 à domicile, mais le retour en Grèce sera pour le coup, plus difficile à négocier mais à la portée des israéliens. Dans cette phase aller, seul le Zénith Saint Pétersbourg s’est réellement mis à l’abri en s’imposant 0-2 Israël face à Yehuda. Le retour en Russie sera une formalité pour le nouveau club d’Emanuel Mammana.

Wayne Rooney Everton

Des buts à l’extérieur qui auront leur importance

Le Dynamo Zagreb devra être méfiant au match retour face à Odd en Norvège, puisque malgré une première manche gagnante (2-1), le petit but encaissé pourrait peser dans le compte final. La situation est similaire pour Aberdeen qui se déplace sur le terrain de l’Apollon Limassol (2-1 à l’aller en Ecosse) tout comme pour Krasnodar (2-1 à l’aller en Russie) qui ira affronter Lyngby au Danemark.

 

Des favoris en position avantageuse mais incertaine

Le Panathinaikos a remporté sur le plus petit des scores (1-0) le match de la semaine dernière face à Gabala et devra être attentif car rien n’est joué dans cette double confrontation. Le club d’Azerbaïdjan, à domicile, pourra poser des problèmes aux grecs, mais ces derniers ont les capacités d’accéder au prochain tour.

La Gantoise sera dans l’obligation de marquer après le match nul du match aller à domicile (1-1) et les belges en sont capables. Quant aux portugais de Braga, ils ont pris une option sur l’AIK Stockholm en ramenant un nul (1-1) de Suède.

Fenerbahce a obtenu une victoire heureuse (1-2) en AutricheSturm Graz a dominé les débats. Le retour en Turquie dans une ambiance toujours au rendez-vous devrait à nouveau tourner en faveur des turcs qui devront cependant se passer des services de Fernandao et probablement des néerlandais Van Persie et Simon Kjaer.

 

Les petits qui ont leur chance

Parmi les rencontres qui nous amèneront un quasi inconnu au tour suivant, Trakai a pris l’ascendant à domicile face à Shkendija (2-1), laissant tout de même une chance d’y croire aux macédoniens qui gardent leurs chances à domicile. Etat similaire pour le Mlada Boleslav qui se déplacera à Skenderbreu en Albanie avec le même avantage acquis à l’aller (2-1). Enfin, les suédois sont presque dans la même situation avec un but d’avance sur Fola, à la différence qu’ils n’ont pas encaissé de but chez eux. La suite s’annonce compromise pour les luxembourgeois de Fola.

Et que serait le football sans ces bons vieux 0-0 ?

Pour finir, quatre confrontations (en plus de celle entre l’Austria Vienne et l’AEL Limassol) se sont soldées sur des scores nuls et vierges, laissant toute issue possible. L’Astra Giurgiu à Oleksandriya, le Botev Plovdiv à Maritimo, Utrecht à Poznan et enfin Brondby se déplacera sur la pelouse de l’Hadjuk Split.

 

Calendrier de ce 3ème tour retour (source Eurosport)

Europa League Calendrier 3ème tour retour (1)

Europa League Calendrier 3ème tour retour (2)

Martin COLNEY

A propos de l'auteur

Co-gérant WeSportFR

Poster un commentaire

ut Aenean ipsum Donec Aliquam nunc ut Donec