Ligue Europa : Thauvin et l’OM triomphent, Arsenal tenu en échec

0

Retour sur les premières demies de cette édition 2018 de la Ligue Europa, avec deux rencontres : OM – Salzbourg et Arsenal – Atletico Madrid.

Marseille est porté par son public

L’Olympique accueillait le Red Bull Salzbourg dans une ambiance incroyable : plus de 62000 supporters étaient présents dans les tribunes de l’Orange-Vélodrome, plus grande affluence dans l’histoire de ce stade.

Après une minute de silence respectée en hommage à l’ancien sélectionneur des Bleus Feu Henri Michel, le duel franco-autrichien a débuté par un quart d’heure remuant sans grande occasion, mais il est gagné par les Marseillais au milieu de terrain grâce au surnombre créé par Morgan Sanson et Maxime Lopez, deux milieux qui ont un style assez offensif, ce qui fait que l’OM se crée beaucoup plus d’occasions et se retrouve en supériorité numérique en contre attaque. Cette domination est concrétisée par un coup-franc de Dimitri Payet au second poteau pour Florian Thauvin, qui place le ballon à l’aide d’une main involontaire et vient tromper Alexander Walke (15e). Les hommes de Marco Rose ont dû attendre la fin de la demi-heure pour se montrer dangereux dans le camp olympien, sollicitant Yohann Pelé, qui s’est montré présent sur les occasions autrichiennes.

Durant la deuxième mi-temps, la franchise de Red Bull est revenu avec de meilleures intentions offensives en faisant reculer le bloc adverse. Rudi Garcia va alors procéder à un changement payant : Clinton N’Jie remplace Lopez à la 60ème minute, et sur un excellent contrôle orienté dans la surface, il marque le deuxième but phocéen trois minutes suivant son entrée, sur une deuxième assist de Payet. Ces derniers ont malheureusement vu la sortie de leur coéquipier argentin Lucas Ocampos sur blessure, lui qui avait réalisé de grands efforts dans ce match. Ces derniers auraient pu voir Salzbourg revenir dans le match à la 77ème minute, mais le tir de Gulbrandsen échoue sur le poteau gauche.

Grâce à une défense solide et un Bouna Sarr XXL, les poulains de Rudi Garcia ont réussi à gagner le premier round de cette demi-finale, en attendant le retour jeudi prochain à la Red Bull, en espérant voir autant d’énergie…

Londres et Madrid se neutralisent

A l’Emirates Stadium, le club d’Arsène Wenger, qui a annoncé son départ après plus d’une vingtaine d’années à la tête de ce club, reçoit le club espagnol avec une volonté de sauver sa saison, décevante avec une sixième place seulement en Premier League.

Et pourtant, on se dit que cette rencontre sourit aux Gunners : après deux occasions d’Alexandre Lacazette dans les premières minutes, avec notamment un coup de tête repoussé par Jan Oblak, la latéral Vrsaljko prend un deuxième carton jaune donné par l’arbitre français Clément Turpin, synonyme d’expulsion, laissant ainsi place à une domination d’Arsenal en première mi-temps (66% de possession, 12 tirs contre 4). Néanmoins, ils n’arrivent pas à changer le score de la partie…

En seconde mi-temps, sur un centre de Jack Wilshere, l’ancien buteur lyonnais monte plus haut que la défense madrilène et réussit à ouvrir le score de la tête, pour venir traduire son excellente prestation. Mais un autre Français vient gâcher la fêter londonienne : sur un long ballon vers l’avant, Laurent Koscienly peine à le dégager, laissant Antoine Griezmann se défaire d’Ospina et égaliser contre le cours du jeu.

Avec ce résultat nul, le match retour déterminera donc le futur finaliste de cette Europa League, finale qui se jouera au Groupama Stadium de Lyon. Rendez-vous la semaine prochaine…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here