Football

Lille s’offre le PSG et fait un pas vers le titre

Avec cette victoire, les hommes de Christophe Galtier se retrouvent seuls en tête, 3 points devant leurs adversaires du jour. Jonathan David, sorti sur blessure à la 35e minute, a inscrit l’unique but de la rencontre.

C’était le choc tant attendu de cette 31e journée de Ligue 1. Il a tourné à l’avantage du LOSC, vainqueur 1-0 sur la pelouse du PSG. Solidaires en défense, et efficaces devant, les Lillois ont parfaitement joué le coup pour tenir tête au champion de France en titre. Solidaire, le LOSC l’a été tout au long de la rencontre, pour résister aux multiples assauts parisiens. Efficaces les hommes de Christophe Galtier ont aussi su l’être, sur les quelques contres qu’ils ont eu à jouer, notamment en première période, en marquant sur leur premier tir cadré

David héros, Kehrer zéro

En difficulté en début de saison, Jonathan David a une nouvelle fois prouvé qu’il est bien le leader de cette attaque lilloise. Bien en jambes dès le début, le Canadien a su faire parler sa vitesse en contre pour créer des espaces. Blessé par une semelle d’Idrissa Gueye à la 17e minute, il a dû continuer à jouer en boitant pendant près d’un quart d’heure. C’est pourtant bien lui qui, trois minutes plus tard, récupère un superbe ballon d’Ikoné dans la surface pour fusiller Navas et donner l’avantage aux Nordistes. Il finira par sortir dès la 35e minute.

Si les Lillois sont parvenus à se projeter aussi rapidement, ils le doivent notamment au calvaire de Thilo Kehrer dans son couloir. Systématiquement dépassé par la vitesse de Bamba, le latéral allemand a été en grande difficulté aujourd’hui. Offensivement, le constat n’est guère plus réjouissant. Avec 10 ballons perdus, et aucun centre réussi, il n’aura pour ainsi dire rien apporté au collectif parisien.

Neymar pète encore les plombs

Face à la solidité du bloc lillois, les Parisiens ne sont jamais parvenus à trouver la faille. Ils se sont d’abord heurtés à la paire André-Soumaré au milieu, qui a récupéré par moins de 16 ballons à elle seule. Derrière, Botman et Fonte ont su faire régner l’ordre dans leur surface, en interceptant la quasi totalité des centres parisiens. Et, lorsqu’ils réussissaient enfin à trouver un espace, les attaquants se sont heurtés à un Mike Maignan une nouvelle fois décisif.

Mais si les Parisiens n’ont pas réussi à faire trembler les filets lillois, ils le doivent aussi à leur maladresse. En 16 frappes tentées, les hommes de Mauricio Pochettino n’ont cadré que trois fois, soit autant que Lille, pour trois tirs tentés. Face à ce manque de précision, les Franciliens ont parfois semblé résignés, et ont fini par s’agacer, à l’image du geste d’humeur de Neymar sur Djaló, qui lui vaudra un nouveau carton rouge.

Une défaite qui pourrait laisser des traces

En plus de la perte du stratège brésilien, qui revenait à peine de blessure, ce nouveau revers pourrait coûter très cher aux Parisiens. Sur le plan comptable tout d’abord, puisqu’ils laissent Lille s’échapper en tête du championnat à 7 journées de la fin. Mais c’est surtout sur le plan mental que les hommes de Pochettino risquent d’y laisser des plumes. En effet, cette défaite pourrait bien semer le doute dans l’esprit des joueurs du PSG, à quelques jours d’affronter le Bayern en huitièmes de finale…

Crédits illustration : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire