Angleterre

Liverpool, une saison dans le rouge

Liverpool

Dans le dur depuis plusieurs mois en Premier League, Liverpool connaît une saison difficile en championnat. Le champion en titre est en totale perdition et se positionne à la 6e place du classement, huit journées avant la fin. Que s’est-il passé cette saison pour que soudain le groupe de Jürgen Klopp s’effondre de la sorte ? On y revient maintenant.

Une défense décimée

Quand on pense aux problèmes de Liverpool, difficile de ne pas évoquer le secteur défensif, notamment central. En effet, tous les titulaires du poste siègent à l’infirmerie depuis de nombreux mois, laissant à la place de jeunes joueurs inexpérimentés. Chez les blessés, on retrouve donc Virgil van Djik, convalescent depuis le 18 octobre à cause d’une rupture des ligaments croisés. Ensuite vient Joe Gomez, pour un souci au niveau de la rotule depuis le 11 novembre. Enfin, Joël Matip souffre depuis le 29 janvier d’une grosse gêne à la malléole. Ces absences de longue durée obligent Klopp à aligner une charnière totalement inédite composée du capitaine Jordan Henderson redescendu et d’Ozan Kabak, jeune espoir de 21 ans. Malheureusement, l’hécatombe ne s’est pas arrêtée là. Henderson s’est blessé à l’aine en février 2021 et a dû s’éloigner du groupe pendant une période indéterminée. De ce fait, Nathaniel Phillips a pris sa place à temps plein. Cette faiblesse défensive dans un championnat aussi offensif que la Premier League ne pardonne pas. Ajoutez à cela les quelques boulettes d’Alisson au cours de la saison et vous avez un résultat bien en-dessous des attentes.

Un moral à zéro 

Ces largesses défensives ont pour conséquences des défaites plus régulières, déjà neuf cette saison dont six à Anfield, soit autant que sur les trois dernières saisons cumulées. Cela contribue à une baisse de moral et de motivation les jours de matchs. La confiance s’envole et est difficile à faire revenir. La preuve, dans le secteur offensif, seul Mohamed Salah arrive à tenir ses standards avec 17 buts en 28 matchs de Premier League. Un chiffre tout à fait honnête mais pas non plus mirobolant comme l’Égyptien a pu le montrer par le passé. Sur l’aile gauche, Sadio Mané est beaucoup plus décevant avec seulement sept buts à son actif en championnat cette saison. Tout comme Roberto Firmino, auteur de six petits buts en 27 rencontres. L’arrivée de Diogo Jota faisait énormément de bien à cette attaque trop émoussée. Le Portugais avait à son compteur six réalisations en 12 matchs, où il n’était pourtant pas titulaire à chaque fois. Mais encore une fois, le sort s’est abattu sur les Reds en envoyant Jota à l’hôpital trois mois pour une contusion du genou. Le moral est donc au plus bas et diminue l’énergie de l’équipe.

Une stratégie désormais trop connue

De plus, on peut supposer que les stratégies et tactiques mises en place par Jürgen Klopp commencent à être connues des autres coachs de Premier League. En effet, après trois ans au sommet, un changement brusque pourrait faire du bien à Liverpool. Le jeu porté sur les ailes par Robertson et Alexander-Arnold ne surprend plus personne. Mohamed Salah est le seul élément dangereux devant donc les défenses adverses le bloquent avec plusieurs joueurs. Et le bloc compact au milieu ne permet pas d’accélérer le rythme des attaques. Il faudrait donc du neuf du côté de la Merseyside pour insuffler une nouvelle vitalité.

L’espoir reste permis

Néanmoins, même avec tous ces problèmes, Liverpool peut se permettre de croire en des bons résultats cette saison. Une place dans le top 4 de Premier League, qualificative pour la Ligue des champions, est envisageable puisque Chelsea n’est qu’à cinq points. De plus, sur les huit matchs restants, seul celui contre Manchester United peut sembler difficile.

À noter que Liverpool est encore en lice en Ligue des champions. Après deux sérieuses rencontres contre le RB Leipzig, les Reds seront confrontés au Real Madrid pour une revanche de la finale 2018. Les Madrilènes ne sont pas au mieux en ce moment et seront certainement privés de leur capitaine Sergio Ramos. Une qualification ne semble donc pas impossible.

Liverpool connaît une saison difficile, plombé par les blessures et les mauvaises performances. Néanmoins, la dernière trêve internationale aura peut-être permis aux joueurs de faire le vide dans leurs esprits et de repartir sur de bonnes bases pour la fin de la saison. Dans tous les cas, Liverpool possède les armes pour finir en beauté.

Crédit photo : Eurosport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire