L’OL se cherche un nouveau capitaine

Après le départ de Nabil Fékir vers le Betis Séville, l’Olympique Lyonnais se retrouve sans capitaine. Alors que le coach Sylvinho ne devrait pas tarder à révéler qui prendra le brassard pour la saison à venir, on s’est penché pour vous sur les potentiels candidats.

 Anthony Lopes, le favori :

Crédit photo: DR

Le gardien de 28 ans formé au club est un cadre de l’effectif lyonnais depuis de nombreuses saisons et un des derniers joueurs emblématiques encore à Lyon, soit le profil parfait pour prendre le brassard.
Deux bémols néanmoins : d’abord, l’international portugais a longtemps été vice-capitaine de l’OL avant que cet honneur ne revienne à Marcelo la saison passée. Un choix assumé de Bruno Genesio, qui considérait que Lopes devait plutôt se concentrer sur son poste que sur le brassard. Deuxième problème, la prolongation de contrat du Portugais traîne toujours, or un capitaine en bisibille avec le club n’est pas la meilleure des solutions pour apporter de la sérénité au vestiaire, d’autant plus que l’avenir à l’OL du portier lyonnais n’est donc pas assuré.

Houssem Aouar, le jeune premier :

Crédit photo : Reuters

Titulaire indiscutable, apprécié des supporters et leader, du moins technique, sur le terrain, Aouar a toutes les caractéristiques d’un bon prétendant au brassard. Seul son jeune âge (21 ans) pourrait lui faire défaut, lui qui a à peine plus de deux saisons de Ligue 1 dans les pattes (72 matches en tout). Soyons honnêtes, ce serait la grosse côte de le voir capitaine dès la saison à venir, mais pourquoi pas…

Jason Denayer, la surprise :

Crédit photo : Icon sport

Certes, le Belge n’est là que depuis un an, mais il s’est rapidement imposé comme le taulier de la défense lyonnaise, profitant des manquements de son collègue de charnière centrale et vice-capitaine Marcelo pour asseoir son statut de référence au poste au sein de l’effectif lyonnais.
D’autant plus que, le onze-type gones ayant énormément bougé depuis quelques années, les « indiscutables » arrivés avant juin 2017 se comptent maintenant sur les doigts d’une main (Lopes, Aouar, Rafael, et Depay). Denayer a l’âge parfait pour prendre le brassard : 24, soit le même que les deux derniers capitaines (Fekir et Gonalons) lors de leur intronisation. Là encore, le scénario paraît improbable, il est vrai, mais on vous a donné les raisons pour y croire.

Rafael, référence mais pas titulaire :

Crédit photo : DR

L’impact du latéral droit brésilien au sein du vestiaire lyonnais n’est plus à démontrer, l’ancien de MU fait à la fois partie des plus vieux (29), des plus anciens au club (il entame sa 5e saison) mais aussi des plus expérimentés avec 39 matches de C1, et 90 en L1 (4e meilleur total au sein du club, derrière Lopes, Mapou et Cornet et à égalité avec Tousart) et un palmarès impressionnant dans un club qui n’a plus rien gagné depuis 2012 (3 titres de champion de PL, 3 Community Shield, une Cup, une coupe du Monde des clubs ainsi qu’une médaille d’argent olympique avec le Brésil en 2012). Seul souci, son faible temps de jeu la saison passée (seulement 18 matches pour un peu plus de 1000 minutes) et la concurrence de Kenny Tete et de Léo Dubois rendent une place de titulaire incertaine pour l’homme aux deux sélections avec le Brésil. Même si l’arrivée d’un nouveau coach et la présence dans l’effectif d’un seul arrière gauche (Youssouf Koné) pourraient rebattre les cartes.

Memphis Depay, le mal-aimé :

Crédit photo : DR

En voilà un à qui il reste tout à prouver à l’OL. Capable du meilleur comme du pire sur une saison, le Néerlandais fascine autant les fans par sa capacité à se transcender sur certaines actions qu’il ne les agace par sa nonchalance et certaines déclarations tapageuses. Critiqué pour son apparent manque d’attachement au club, celui qui a toujours dit vouloir signer dans un grand club européen voit sa cote auprès des autres grosses formations toujours aussi basse. Une seule solution pour Memphis pour arriver à ses fins : enfin faire la saison de dingue que tout le monde attend de lui depuis deux ans et demi. Et cela passe par prendre plus de responsabilités au sein du club. Alors certes, donner le brassard à un joueur qui a autant cracher sur l’OL ne serait pas du tout du goût des supporters et parait donc difficile à concevoir, mais qui sait si ça ne donnerait pas à Depay le coup de pied au c** dont il a besoin…

Réponse au plus tard le 3 août et la première journée de L1 pour savoir si le futur capitaine lyonnais est bien dans notre short-list. Lyon se déplacera alors à Monaco avec un onze new-look et donc un tout nouvel homme de tête.

A propos de l'auteur

Diplômé ESJ Paris, journaliste foot, passé par le Paris Normandie. L'important n'est pas d'avoir raison, mais de l'argumenter. Rabiot est surcôté

Poster un commentaire

et, suscipit sem, venenatis amet, commodo dictum nunc ut