Lourde défaite des Bleus contre les États-Unis

Lendemain de match pour les Bleus de Philippe Bozon et surtout nouveau jour de match. Un match contre un ogre des championnats du monde : Les États-Unis. L’objectif des Bleus reste le maintien dans l’élite du hockey mondial. Pour cela, éviter la dernière place. Habituellement, les matches contre les grosses nations ne sont pas la priorité de l’équipe de France. Les Bleus n’auront pas surpris puisqu’ils repartent de la rencontre avec un score logique de 7-1… 

 

Un début de match catastrophique

 

Cette défaite, elle s’est dessinée dés les premières minutes. Il faut dire que rattraper un 3-0 après 6 minutes contre les États-Unis relevait du miracle. Les Bleus ont peut-être trop respecté leurs adversaires. Alex DeBrincat plante deux buts, Frank Vatrano 1. Le premier, auteur de 40 buts cette saison avec les Blackhawks de Chicago, a fait très mal aux Bleus. Un tir bas, un tir sur réception pour le petit attaquant américain. Si Sebastian Ylonen n’est pas exempt de tout reproche, difficile de lui attribuer tout le blâme. 

 

Patrick Kane, capitaine de USA Hockey – Crédit photo : FFHG Xavier Laine

 

La défensive est clairement le point négatif des bleus de ce tournoi. Première paire défensive, Antonin Manavian et Olivier Dame-Malka ne sont pas ridicules. Le jeune Hugo Gallet n’est pas vraiment rentré dans son tournoi. Thomas Thiry quant à lui démontre tout son potentiel. 

 

 

Une équipe américaine bien trop talentueuse 

 

Malgré une deuxième période plus intéressante pour les Bleus, à l’image d’une triple occasion des mains de Charles Bertrand, les Américains prennent de l’avance. Deux buts marqués par la bannière étoilée dans le deuxième tiers. Chris Kreider marque le 6eme pour les siens. 

 

Valentin Claireaux, bien rentré dans son mondial – crédit photo : FFHG Xavier Laine

 

Il faut dire que les Américains ont réussi à ramener du monde à Kosice. Dylan Larkin, Patrick Kane, Alex DeBrincat, les frères Hughes, Jack Eichel, Jonnhy Gaudreau… Sans oublier une quatrième ligne défensive et responsable. On sent vraiment une construction bien rodée pour « USA Hockey ». 

 

 

Un match d’enseignements pour les joueurs de Bozon

 

Les Bleus n’ont pas lâché. Même à 6-0, ils ont continué à s’arracher. Voilà un point positif à noter : du caractère. À force d’efforts, les Bleus finissent par planter. Anthony Rech est crédité d’un but lorsque lui, Valentin Claireaux et Charles Bertrand ont convergé dans l’enclave. Un but qui a quand même fait du bien aux Français. 

 

 

Malgré tout, les USA ont montré le monde qui sépare leur équipe et celle de Philippe Bozon. Colin White, jeune joueur des Sénateurs d’Ottwa, a marqué un superbe but. Malin, il glisse le palet au fond du filet avec un geste entre les jambes. 

 

 

Du côté talent français, Alexandre Texier a connu un match difficile. Difficile parce qu’il a été ciblé par ses adversaires. Jeff Blashill, coach des États-Unis, a utilisé Luke Glendening contre le numéro 63 français. Une utilisation qui a permis de faire taire la pépite française. Nous avons senti l’envie de « Tex » de bien faire contre des adversaires qu’il va rencontrer de nombreuses fois ces prochaines années. 

 

Le résume vidéo

 

 

La France démarre par une défaite contre le Danemark

 

Une défaite 7-1 qui peut paraître lourde, mais qui est logique. Mettre Henri-Corentin Buysse n’aurait peut-être pas changé grand chose. Lui pourtant qui s’impose comme le meilleur gardien français. Il y a du positif à tirer des joueurs de Philippe Bozon. Prochain match mardi à 20h15 en direct sur la chaîne l’Equipe sur la TNT. 

A propos de l'auteur

Graphiste en Freelance et rédacteur bénévole. Fanatique aveugle de hockey sur glace.

Poster un commentaire

dictum quis, consectetur vulputate, dolor risus. ipsum mi, suscipit