Lyon n’en profite pas

0
Crédit photo : Rugbyrama
Ligue 1

Dernière journée du mois de novembre, dernière journée de doublon avec les test-matchs internationaux, dernière rencontre de Top 14 à Colombes, dernière saison en France pour Dan Carter … bref c’était le week-end des “dernières”. Mais on vous rassure on va parler également des premiers !

Le LOU chute une nouvelle fois

Troisième défaite de rang pour Lyon, vaincu pour la deuxième fois d’affilée au Matmut Stadium de Gerland. Après La Rochelle il y a deux semaines, c’est le Stade Toulousain qui est venu faire la bonne opération de la journée ce dimanche dans le match de clôture de cette 11e journée. Alors on ne va pas se mentir, la première mi-temps était loin d’être emballante. Trois petits points seulement après 40 minutes de jeu. Une pénalité marquée par Lionel Beauxis à la 13e minute, puis plus rien. L’avantage était donc trop maigre pour un LOU qui a subit la loi des Stadistes dès le début de la seconde mi-temps. Deux essais en moins de 5 minutes, d’abord de pénalité à la 41e, puis inscrit par Zack Holmes à la 44e, tous les deux transformés par Thomas Ramos. Lyon se trouvait ainsi mené 14-3. Deux nouvelles pénalités de Beauxis permettaient aux rhodaniens de revenir dans le match, mais c’est Toulouse, par le pied de Thomas Ramos (77e) qui clôturait la marque, pour une victoire toulousaine (17-9).

lou_toulouse-3380379.jpg
Crédit photo : France 3 Régions

Montpellier reste leader, malgré tout

Malgré son zéro pointé (!) sur la pelouse du Racing 92 (défaite 26-0), Montpellier profite de la contre-performance lyonnaise pour conserver sa première place. Pourtant, les montpellierains avaient tout fait pour ne pas le rester. Mené 13-0 à la pause après un essai de Vulivuli (30e), transformé par  la nouvelle recrue Pat Lambie, et deux pénalités de ce même Lambie, le MHR a été incapable de réagir. En deuxième mi-temps, les hommes de Vern Cotter encaissaient à nouveau 13 points, suite à deux essais non transformés des racingmen, le premier de Brice Dulin à la 46e, le second de Juan Imhoff (63e), et une nouvelle pénalité de Pat Lambie. Le Racing a donc dit adieu de la meilleure des manières à leur vieux stade de Colombes, le bonus offensif en poche, avant d’emménager à la U Arena de Nanterre. Seule ombre au tableau pour les franciliens : l’annonce ce week-end du départ de la star néo-zélandaise Daniel Carter pour le Japon à la fin de la saison. Jacky Lorenzetti, le Président du Racing, devra donc se trouver une nouvelle tête d’affiche s’il veut remplir son nouvel écrin l’été prochain.

joe-rokococo-racing-transperce-la-ligne-de-montpellier-rugby_b15bc018b9a28c0ca53e871ec99c8b63
Crédit photo : France TV Sport

Toulon, début de crise ?

Troisième défaite de rang pour le RCT. Après sa défaite 26-24 à Agen lors de la 9e journée, puis une lourde défaite à domicile face au Racing 92 le week-end dernier (29-40), Toulon s’est cette fois incliné sur la pelouse de Castres, d’un tout petit point (20-19), en ouverture de la journée samedi après-midi. Les toulonnais voient donc leur adversaire du jour leur passer devant au classement et sont désormais huitièmes. Pourtant tout allait bien à l’heure de jeu, les hommes de Galthié menaient 19 à 13 suite à trois essais d’Ashton (11e, non transformé), Allan Nonu (17e, transformé par Carbonel), Fekitoa (56e, transformé par Padovani), contre un essai dès la 4e minute de jeu de Caminati (transformé par Urdapilleta) et deux pénalités de ce même Urdapilleta. Mais un essai de pénalité à la 65e permit aux castrais de repasser devant. Dans le dernier quart d’heure, plus aucun point n’était marqué, Toulon repartant malgré tout avec le point de bonus défensif.

XVMa358c032-d2a0-11e7-8428-569ae9712d9b
Crédit photo : Sport 24 Le Figaro

La Rochelle atomise Pau

Six essais à un, 44 à 14, il n’y a pas vraiment eu de match à Marcel Deflandre samedi après-midi. Pierre Aguillon (10e), Victor Vito (20e) et Vincent Vattez par deux fois (33e et 58e), Jason Eaton (73e) et Paul Jordaan après la sirène (81e) sont les héros rochelais du jour. Pau a certes répondu à la 61e par Conrad Smith mais il était déjà trop tard. Le Stade Rochelais fait donc le plein de points (bonus offensif en poche of course) et profite de la défaite lyonnaise pour s’emparer de la deuxième place. De son côté Pau, que beaucoup voyaient comme un outsider potentiel, s’enfonce un peu plus au classement (10e). Il va vite falloir réagir dans le Béarn !

larochelle_pau_xavierleoty_afp-3379331.jpg
Crédit photo : France 3 Régions

Les derniers se rebiffent

Ils sont rares en rugby mais c’était décidément le week-end : outre celui de la France contre le Japon (23-23), deux matchs nuls sont venus sanctionner ce week-end de Top 14. Mais contrairement à celui de la France qui était nul dans tous les sens du terme, ceux de Brive à Bordeaux (27-27) et de Clermont à Oyonnax (32-32) ne manquaient pas d’attraits.

Tout était bien parti pour l’UBB avec un essai marqué dès la première minute de jeu par Yann Lesgourgues (transformé par Jalibert). Mais les corréziens avaient du répondant. Et un doublé de Benjamin Lapeyre en deux minutes (16e et 18e, transformations réussies par Samuel Marques) permettait au CABC de prendre l’avantage. Vingt-cinq premières minutes de folie puisqu’à la 22e, un essai non transformé de Leroy Houston ramenait les bordelo-béglais à deux petits points. Si Brive marqua deux autres essais dans ce match (par Masilevu à la 31e et Mignardi à la 42e), c’est le pied de Jalibert qui permit à l’UBB, dans une seconde mi-temps moins emballante, d’obtenir le point du nul à domicile (cinq pénalités réussies). Une contre performance pour les girondins, deux très bons points, malgré tout, pour Brive.

top-14-bordeaux-brive-resume-du-match-26-11-2017.jpeg
Crédit photo : AllezBriveRugby

De son côté Clermont est passé très près de sa première victoire à l’extérieur à Oyonnax. L’ASM avait même le point de bonus offensif en poche dès la mi-temps, après quatre essais marqués par Betham (6e et 19e), Abendanon (34e) et Raka (39e), pour un essai de Quentin Etienne (37e). Mais en deuxième mi-temps, plus rien. Trois petits points, marqués sur pénalité par Morgan Parra et c’est tout. Alors Botica en profita pour remettre progressivement Oyonnax dans le match (six pénalités en tout), avant que les oyomen n’égalisent grâce à l’essai marqué par Muller Aranda à la 76e et transformé par Botica. Privant au passage l’ASM non seulement de la victoire mais également du point de bonus. On n’est pas loin de la faute professionnelle pour les auvergnats …

sports-auvergne-fr-rugby-asm-clermont-oyonnax_3512656
Crédit photo : La Montagne

Une autre équipe était aux abonnés absents en deuxième mi-temps. Alors qu’il menait 13 à 8 sur la pelouse d’Agen à la mi-temps, le Stade Français Paris a fait pire que Clermont ! Aucun point marqué après le repos ! Pourtant l’inusable Julien Arias avait mis ses coéquipiers dans le bon sens après son essai à la 16e (transformé par Plisson). Mais les parisiens ne tiennent décidément pas la route pendant 80 minutes. La deuxième mi-temps leur avait déjà été fatale à Brive il y a deux semaines et avait failli l’être dimanche dernier contre Oyonnax. Trois essais de Bosch (32e) et Nakosi (doublé à la 53e et 75e) permettent donc au SUA de remporter une victoire hyper importante et de revenir à quatre points de leur adversaire du jour.

Rappel des résultats de cette 11e journée :

resultats
www.lnr.fr
classement
www.lnr.fr
Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here