Lyon s’impose au courage

0
Crédit photo : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

L’OL s’est imposé (2-1) à domicile face à Nice. À 10 pendant une heure, Lyon a peiné mais a pu compter sur ses leaders pour tenir la baraque. Nice, scandaleusement faible à 11 vs 11, a manqué de trop de choses en seconde période pour revenir. Les notes du match c’est ici!

Les notes de Lyon 

Lopes (8) : Le vrai atout de Lyon quand l’équipe a pris l’eau, c’était lui. Comme toujours.

Dubois (5) : +1 pour ses montées offensives, -1 pour ses centres ratés.

Denayer (7) : Solide, même s’il oublie complètement Dolberg sur le but finalement annulé pour hors-jeu.

Andersen (5) : Son incapacité à couvrir correctement en courant vers son but reste un vrai souci.

Marçal (1) : Une demi-heure (très faible) et puis s’en va

T.Mendes (5) : Très reculé après le rouge, il n’a pas fait un mauvais match. Mais trop de duels et de passes ratés pour dire qu’il en a fait un bon.

Tousart (4) : Pas forcément à son avantage quand Lyon jouait à 10 alors que c’est à ce moment-là qu’on l’attendait.

Reine-Adélaïde (8) : Sacrifié après le rouge de Marçal, sa sortie est une énième insulte au foot de la part de son coach. Il est remplacé par Koné (4) après une grosse demi-heure, pas franchement plus convaincant que Marçal malgré deux interventions capitales en toute fin de partie.

Terrier (6) : Intéressant, il a toutefois manqué de justesse sur quelques coups. Remplacé par Rafael (79e)

Dembele (8) :  Buteur, poil à gratter pour les défenses, indépendant quand son équipe est en infériorité numérique… Patron

Traoré (2) : Décision originale de Garcia qui aligne d’entrée 10 joueurs de foot et Traoré. Remplacé par son alter-ego Cornet (71e).

 

Les notes de Nice 

Benitez (5) : Il ne peut rien sur les deux buts, rien à faire avant, rien à faire après. Le match de la neutralité.

Nsoki (3) : Chaque duel a été un calvaire pour le jeune formé à Paris, comme quoi il n’y a pas de hasard…

Dante (2) : Coupable sur le premier but, sa mésentente avec Nsoki ensuite aurait pu coûter plus cher à son équipe qu’un simple penalty. Il rate ensuite la balle du 2-1 de la tête.

Hérelle (3) : Impliqué sur le penalty et en difficulté auparavant, il aurait pu en plus finir dehors sur l’action. Blessé il laisse sa place à la mi-temps à Sarr 

Burner (4) : Il a bien tenu Traoré (qui souvent se saborde tout seul) et a délivré un centre parfait pour le but de Dolberg. Ça vaut au moins 6.  -2 puisqu’il a eu l’excellente idée de prendre un second jaune quand Nice étouffait Lyon

Cyprien (5) : Très mobile, le fait de jouer en supériorité numérique pendant presque une heure lui aura tout de même grandement facilité la tâche tant il a peiné à 11vs11 .

Lees-Melou (5) : *voir Cyprien*

Boudaoui (6) : Très intéressant offensivement, il manque encore de présence à la récupération. Remplacé par Lusamba (79e).

 Ganago (2) : Sa passivité (voire son absence totale) a permis à Dubois de jouer dans un fauteuil. Remplacé par Maolida (62e), de retour face à son club formateur.

Dolberg (5) : Une première période fantomatique (tu l’as?), du mieux ensuite, avec un but.

Ounas (6) : Une aisance technique rare gâchée par trop de mauvaises décisions : “je suis fou de toi, Ounas, sauf quand tu ne marques pas.”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here