En équipe

Lyon s’impose au courage

L’OL s’est imposé (2-1) à domicile face à Nice. À 10 pendant une heure, Lyon a peiné mais a pu compter sur ses leaders pour tenir la baraque. Nice, scandaleusement faible à 11 vs 11, a manqué de trop de choses en seconde période pour revenir. Les notes du match c’est ici!

Les notes de Lyon 

Lopes (8) : Le vrai atout de Lyon quand l’équipe a pris l’eau, c’était lui. Comme toujours.

Dubois (5) : +1 pour ses montées offensives, -1 pour ses centres ratés.

Denayer (7) : Solide, même s’il oublie complètement Dolberg sur le but finalement annulé pour hors-jeu.

Andersen (5) : Son incapacité à couvrir correctement en courant vers son but reste un vrai souci.

Marçal (1) : Une demi-heure (très faible) et puis s’en va

T.Mendes (5) : Très reculé après le rouge, il n’a pas fait un mauvais match. Mais trop de duels et de passes ratés pour dire qu’il en a fait un bon.

Tousart (4) : Pas forcément à son avantage quand Lyon jouait à 10 alors que c’est à ce moment-là qu’on l’attendait.

Reine-Adélaïde (8) : Sacrifié après le rouge de Marçal, sa sortie est une énième insulte au foot de la part de son coach. Il est remplacé par Koné (4) après une grosse demi-heure, pas franchement plus convaincant que Marçal malgré deux interventions capitales en toute fin de partie.

Terrier (6) : Intéressant, il a toutefois manqué de justesse sur quelques coups. Remplacé par Rafael (79e)

Dembele (8) :  Buteur, poil à gratter pour les défenses, indépendant quand son équipe est en infériorité numérique… Patron

Traoré (2) : Décision originale de Garcia qui aligne d’entrée 10 joueurs de foot et Traoré. Remplacé par son alter-ego Cornet (71e).

 

Les notes de Nice 

Benitez (5) : Il ne peut rien sur les deux buts, rien à faire avant, rien à faire après. Le match de la neutralité.

Nsoki (3) : Chaque duel a été un calvaire pour le jeune formé à Paris, comme quoi il n’y a pas de hasard…

Dante (2) : Coupable sur le premier but, sa mésentente avec Nsoki ensuite aurait pu coûter plus cher à son équipe qu’un simple penalty. Il rate ensuite la balle du 2-1 de la tête.

Hérelle (3) : Impliqué sur le penalty et en difficulté auparavant, il aurait pu en plus finir dehors sur l’action. Blessé il laisse sa place à la mi-temps à Sarr 

Burner (4) : Il a bien tenu Traoré (qui souvent se saborde tout seul) et a délivré un centre parfait pour le but de Dolberg. Ça vaut au moins 6.  -2 puisqu’il a eu l’excellente idée de prendre un second jaune quand Nice étouffait Lyon

Cyprien (5) : Très mobile, le fait de jouer en supériorité numérique pendant presque une heure lui aura tout de même grandement facilité la tâche tant il a peiné à 11vs11 .

Lees-Melou (5) : *voir Cyprien*

Boudaoui (6) : Très intéressant offensivement, il manque encore de présence à la récupération. Remplacé par Lusamba (79e).

 Ganago (2) : Sa passivité (voire son absence totale) a permis à Dubois de jouer dans un fauteuil. Remplacé par Maolida (62e), de retour face à son club formateur.

Dolberg (5) : Une première période fantomatique (tu l’as?), du mieux ensuite, avec un but.

Ounas (6) : Une aisance technique rare gâchée par trop de mauvaises décisions : “je suis fou de toi, Ounas, sauf quand tu ne marques pas.”

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
et, eget accumsan elit. ipsum lectus felis