Ça roule…

Mads Pedersen champion du monde au Yorkshire

Aujourd’hui se déroulaient les 86es championnats du monde de cyclisme sur route Élite Hommes dans le Yorkshire dans des conditions climatiques exécrables.  D’ailleurs, ce mauvais a obligé les organisateurs à modifier le parcours dans sa première moitié en enlevant deux difficultés et en ajoutant pour compenser deux tours de circuit. Dans un sprint à trois, Mads Pedersen est devenu champion du monde à 23 ans. 

D’abord, on a eu le droit à une échappée avec de gros noms à l’avant de la course avec 11 coureurs dont le vainqueur sortant de La Vuelta Primoz Roglic (Sloévenie), Nairo Quintana (Colombie) ou encore le vainqueur sortant du Giro Richard Carapaz (Équateur). Mais, derrière, au sein du peloton, les équipes de France, d’Australie et des Pays-Bas n’ont laissé au maximum que quatre minutes à ce groupe.

Ensuite, dès l’entrée dans le circuit d’Harrogate, les attaquants matinaux ont été repris et une grosse chute a eu lieu lors du passage sur la ligne. Un grand favori était au sol, il s’agissait du Belge Philippe Gilbert qui va malheureusement abandonner quelques kilomètres plus loin malgré le soutien de son jeune équipier Remco Evenepoel.

Par la suite, les abandons se sont accumulés dans le peloton tandis que les Français, les Danois, les Néerlandais et les Belges ont décidé d’imposer un gros rythme pour faire une élimination par l’arrière. En plus de Gilbert, le tenant du titre Alejandro Valverde a posé pied-à-terre.

Ensuite, à moins de 50 bornes, le Suisse Stefan Küng, parti plus tôt avec Lawson Craddock, est rejoint par Gianni Moscon et Mads Pedersen en tête de la course. Tandis que dix kilomètres plus loin, le Batave Mathieu van der Poel a attaqué dans la bosse du circuit avec dans sa roue l’Italien Matteo Trentin. Ce duo a réussi à rapidement faire la jonction avec le trio. Du côté de Julian Alaphilippe, il n’avait pas les jambes pour suivre l’attaque du Batave.

Derrière, la Belgique et la France ont été incapables de revenir sur les cinq coureurs de tête et ont vu l’écart atteindre la minute à moins de 20 kilomètres de l’arrivée.

Mais, coup de théâtre, à l’amorce du dernier tour de circuit, van der Poel a connu un énorme ennui (hypoglycémie ?) et a perdu tout espoir de titre mondial. Puis, Gianni Moscon a lâché dans la dernière montée du jour.

Finalement, dans un sprint à trois, Mads Pedersen s’est montré le plus frais devant Matteo Trentin et Stefan Küng.

Gianni Moscon a fini au pied du podium à 17 secondes alors que Peter Sagan a pris la cinquième place en portant dans les derniers kilomètres. Le premier Belge a été Greg van Avermaet à la 8e place à 1 minute 10.

L’an prochain, place à un championnat du monde pour les grimpeurs entre Aigle et Martigny.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
amet, Nullam mattis Lorem dapibus luctus