MAIS QUE S’EST IL PASSE FACE AU PSG ?

Hier soir le Bayern Munich affrontait le Paris Saint-Germain dans le cadre de la deuxième journée de Ligue des Champions au Parc des Princes. Les hommes de Carlo Ancelotti arrivaient en position de léger favori de la rencontre du fait de leur poids ancien dans le football mondial et leurs nombreuses années au sommet du football mondial. Cependant le recrutement estival est venu contrarié cela. Les recrutements de Neymar et Kylian Mbappe pour la somme de 400 millions d’euros (à la fin de la saison, Mbappe a été recruté dans le cadre d’un prêt gratuit avec option d’achat à 180 million d’euros) sont venus contrecarrer cette approche.

Concernant la composition du Bayern, Ancelotti a probablement sorti une équipe différente des attentes des supporters. Certains attendaient probablement en défense centrale la paire allemande Boateng – Hummels et non Süle – Martinez. Concernant le schéma tactique, certains attendaient peut-être là aussi autre chose avec un 4-2-3-1 avec au milieu de terrain Vidal et Thiago, sur les ailes Ribéry et James (très bon lors de ses dernières sorties) avec Müler en 10 pour servir Lewandowski. Mais il n’en a rien été. Le maître italien a sorti un 4-3-3 classique avec Tolisso en plus au milieu de terrain et donc point de Ribéry. Et ce schéma tactique a tout de suite fait défaut au Bayern puisque Dani Alves a réussi à marquer dès la première minute de jeu sur un slalom de Neymar dans la surface bavaroise.

ligue-des-champions-arjen-robben-l-argent-ne-marque-pas-de-buts

Mais l’équipe allemande a décidé de ne pas en rester là puisqu’elle a immédiatement produit un jeu porté vers l’attaque et la maîtrise du ballon. Les statistiques parlent vont dans ce sens puisqu’à la fin du match le Bayern avait 58% de possession. Dans l’animation offensive on a beaucoup vu Müller proposer mais sans grand succés jusque-là. Le Bayern a même fait très peur aux parisiens suite à une grosse frappe de Javi Martinez à l’entrée de la surface mais bien arrêté par Areola qui a fait un excellent match, l’Equipe l’ayant même crédité d’une note de 8/10.

Hormis la possession de balle, il n’y avait malheureusement pas grand chose du côté allemand. Le Bayern produisant plus de passes que d’occasions. Paris en revanche a été bien plus dangereux puisqu’à la 31e minute Cavani mis le second but parisien sur une passe de Mbappe. Mais à la 63e minute, Neymar est surtout venu enterrer les chances de remonter du Bayern. Le Bayern était dominant mais aucunant dangereux (17 tirs pour 6 cadrés contre 11 tirs parisiens pour 5 cadrés).

7789925779_les-bresiliens-dani-alves-et-neymar-le-20-aout-2017-au-parc-des-princes

Les remplacants bavarois n’amenèrent rien de plus. Kingsley Coman, rentré à la mi-temps à la place de James Rodriguez n’a rien montré à part sa vitesse et quelques dribbles et Sebastian Rudy rentré lui aussi à la mi-temps à la place de Tolisso n’a pas apporté plus de danger venant du milieu de terrain. Arjen Robben, rentré un pleu plus tard à la 63e minute à la place de Thomas Müller n’a pas réussi à trouver la faille non plus.

Ce match en plus d’avoir eu des conséquences sur la compétition puisque le PSG a montré à l’Europe qu’il pouvait faire tomber les plus grands, a aussi relégué le Bayern à la seconde place du groupe B à trois points du PSG. Mais plusimportant encore, le match a eu des répercussions importantes sur le Bayern puisque la direction du club a décidé de licencier cet après-midi Carlo Ancelotti et de nommer Willy Sagnol au poste d’entraîneur par intérim. Ce renvoi intervient suite à des résultats mitigés de la part du club et surtout un manque de confiance de la part du vestiare à l’égard de leur entrîneur.

Autres résultats :

Qarabag – Rome : 1-2 (Pedro Henrique 28′ – Manolas 7′, Dzeko 15′)

Anderlecht – Celtic : 0-3 (Griffiths 38′, Roberts 50′, Sinclair 90+3′)

Atletico Madrid – Chelsea : 1-2 (Griezmann 40′ – Morata 60′, Batshuayi 90+3′)

Bale – Benfica : 5-0 (Lang 2′, Oberlin 20′,69′, van Wolfswinkel 60′, Riveros 76′)

CSKA Moscou – Manchester United : 1-4 (Kuchaev 90′ – Lukaku 4′,27′, Martial 19′, Mkhitaryan 57′)

Juventus – Olympiakos : 2-0 (Higuain 69′, Mandzukic 80′)

Sporting Portugal – Barcelone : 0-1 (Coates CSC 49′)

Clémenteï Duduchenko

Poster un commentaire

Nullam Sed sed Aenean tristique ut ut non quis, fringilla id id