Etats-Unis

Major League Soccer : le récap de la deuxième semaine

Chicharito triple la mise

Pour la deuxième journée de Major League Soccer, les équipes nous ont offert beaucoup de spectacle en inscrivant pas moins de 44 buts. Chicharito voit triple, les frères Higuaín portent Miami, Montréal se fait peur, retour sur l’ensemble des rencontres du week-end.

Le tour des rencontres

Kansas City et Orlando se neutralisent malgré de “nombreux buts”

Kansas City et Orlando donnaient le coup d’envoi de la deuxième journée de Major League Soccer dans la nuit de vendredi à samedi. Dans le onze de départ du SKC, deux Français étaient présents et ont brillé un court instant en début de rencontre. En effet, sur un coup franc tiré par Walter, Isimat-Mirin profite d’une mauvaise déviation du gardien pour inscrire le premier but de la rencontre. Cette action purement française a finalement été avortée pour une position illicite du défenseur. En face, Nani était également sur le terrain au coup d’envoi. Tout au long du match, Orlando a dominé en penchant notamment son jeu vers le côté gauche où se situait l’ancien Mancunien.

Malgré la faible possession, Kansas City ouvre le score, après un but refusé pour Orlando, grâce à un pressing haut et constant effectué pour empêcher les sorties de balle adverses. Le pressing a donc été payant puisque Sallói récupère le ballon aux abords de la surface adverse et le transmet au jeune Busio qui conclut avant la pause. Ce jeune milieu offensif (18 ans), repositionné attaquant en première mi-temps, aurait été courtisé par deux clubs de Serie A la saison passée. Sa polyvalence et son aisance technique font de lui un joueur à surveiller cette saison.

Au retour des vestiaires, Perea (Orlando City) se voit refuser l’égalisation pour un énième hors-jeu. Mais les Lions ne baissent pas les bras et, après vérification de la VAR, rejoignent le SKC au score grâce à un beau geste de Nani. Beaucoup de buts, mais peu d’accordés. Voilà ce qui pourrait résumer le mieux ce match en peu de mots.

Montréal rate le coche et évite la punition

La rencontre débute doucement et les dix premières minutes s’écoulent à faible intensité, dominées par Montréal. Le club canadien accélère et parvient à ouvrir le score (13e). L’attaquant américain Toye ouvre son pied et trouve la lucarne opposée. Une réalisation sublime pour son premier but sous les couleurs du CFM. Néanmoins, Nashville inverse la tendance par la suite et se crée d’importantes occasions, en vain. En effet, les Jaunes et Bleus tombent sur Clément Diop, le gardien de Montréal, qui maintient son équipe en tête. Finalement, l’écart est creusé juste avant la pause par le jeune Brault-Guillard. Sa frappe puissante est légèrement contrée et rentre à l’aide de la barre transversale.

Au retour des vestiaires, Quioto peut offrir un troisième but à Montréal, mais manque de peu le cadre (47e). Ce raté est le tournant du match, tournant dramatique pour le CFM. En effet, les joueurs s’effacent petit à petit et subissent les multiples assauts adverses jusqu’à encaisser un premier but (54e). Cádiz conclut de la tête le bon centre de Leal venant de la gauche. Par la suite et jusqu’au bout du match, Nashville domine les débats et redouble d’efforts pour revenir au score. L’égalisation intervient finalement à la 77e minute par le biais de Mukhtar. Ses coéquipiers et lui croient encore à la victoire, mais leurs espoirs sont cependant avortés par un excellent Clément Diop (67e, 79e, 81e) et ses poteaux (80e, 81e). Avec ce match nul, Nashville peut avoir des regrets (14 tirs tentés en deuxième mi-temps), tandis que Montréal peut grandement remercier Diop.

Les Sounders accrochent le Los Angeles FC

Il n’a fallu que 85 secondes à Los Angeles pour mener dans la partie. Il s’agit du but le plus rapide dans l’histoire du club et il a été inscrit par Atuesta qui obtient et transforme le coup franc à la limite de la surface en glissant le ballon sous le mur. Cela annonce donc un match palpitant sur un rythme déjà endiablé et d’autant plus appréciable par la présence des supporters du LAFC. Ils n’auront cessé de chanter, danser et encourager leur équipe en première période. Les Sounders rentrent aux vestiaires avec un but de retard, malgré des assauts répétitifs, mais peu dangereux. Seattle aura tout de même manqué l’égalisation de quelques centimètres lorsque le ballon s’écrase sur le montant à la 25e minute de jeu. Dans une moindre mesure, les hommes de Bob Bradley se sont également projetés vers l’avant pour augmenter leur avance. En vain.

En seconde période, Les Sounders s’en remettent donc à l’expérimenté Brad Smith pour revenir à la hauteur de leur adversaire (54e). Avec un schéma en 5-3-2 depuis le coup d’envoi, Brian Schmetzer, l’entraîneur de Seattle, décide de renforcer son milieu de terrain en dépit d’un défenseur. Cela ne changera rien au score final. Aucune des deux équipes ne parviendra à trouver la faille une seconde fois. Après l’égalisation, le rythme de la rencontre s’est affaibli, contrairement aux encouragements du public, et a été coupé par de nombreuses fautes (20 en deuxième mi-temps). Même si les deux techniciens auront fait des remplacements intéressants, comme les entrées en jeu de Bryce Duke (Los Angeles FC) et Ethan Dobbelaere (Seattle Sounders), ils se quittent avec un point mérité pour chacun.

À lire également : New York City déroule face à Cincinnati

Chicharito voit triple et assomme les Red Bulls de New York

Auteur d’un doublé la semaine passée, Javier « Chicharito » Hernández était attendu pour réitérer la manœuvre face aux Red Bulls. C’est lui qui débloque rapidement la situation en ouvrant le score à la neuvième minute. Alors que le tir de Zubak fonçait droit vers la sortie de but, le Mexicain tacle pour rentrer le ballon au fond des filets. Mais Gutman, le défenseur gauche de New York, égalise à la 26e. Son équipe gagne du terrain par la suite, à tel point de rétablir à 50/50 la possession, presque exclusive au Galaxy depuis le début du match. Avant le renvoi aux vestiaires (42e), Chicharito redonne l’avantage au Galaxy, balayant ainsi le tir manqué à la 18e minute. La passe décisive de Vázquez, sa 26e en deux saisons de MLS, est également à applaudir et à savourer.

Dès l’entame de la deuxième mi-temps, le NYRB fait main basse sur le ballon mais ne profite pas de son temps fort pour revenir une seconde fois au score. Chicharito, lui, saisit sa chance et creuse encore plus l’écart en réalisant un triplé. Ce match est pourtant loin d’être gagné pour Los Angeles puisque Casseres répond coup sur coup en ramenant son équipe à un but. Los Angeles s’impose finalement devant ses supporters grâce à un très grand Chicharito et malgré une deuxième mi-temps poussive du NYRB. Le triple buteur se présente déjà comme l’un des joueurs clés du LA Galaxy cette saison.

Toronto et Vancouver dos à dos, l’Inter Miami porté par les frères Higuaín

Dans un duel canadien qui a tenu toutes ses promesses, Toronto prend d’abord la tête dès la septième minute grâce à Singh. Mais un match serré comme celui-ci ne pouvait pas en rester là. Vancouver égalise sur pénalty en seconde période avant de prendre l’avantage à la 70e minute de jeu. Et alors qu’ils mènent, les Caps manquent de concentration et encaissent un but gag. Dans sa surface, le défenseur central dégage, mais le ballon heurte la tête de son partenaire devant lui et revient dans les pieds de Osorio dans les six mètres qui conclut en deux temps (83e).

De son côté, l’Inter Miami a beaucoup subi sur la pelouse de l’Union. À la suite d’une première mi-temps sans but, Monteiro ouvre la marque pour Philadelphie (54e). Puis, le tournant du match intervient à la 62e minute avec l’entrée de Federico Higuaín. Finalement, Miami renverse son adversaire à l’aide de deux hommes, deux attaquants, deux frères. Dans un premier temps, Federico envoie vers Gonzalo sur coup franc (73e), puis le passeur devient buteur dix minutes après. Première victoire pour l’Inter Miami après la défaite contre le Los Angeles Galaxy.

Tous les résultats

  • Sporting Kansas City 1-1 Orlando City
  • New York City 5-0 Cincinnati
  • Nashville SC 2-2 CF Montréal
  • Toronto FC 2-2 Vancouver Whitecaps
  • San Jose Earthquakes 3-1 FC Dallas
  • Los Angeles FC 1-1 Seattle Sounders
  • New England Revolution 1-0 DC United
  • Philadelphia Union 1-2 Inter Miami
  • Minnesota 1-2 Real Salt Lake
  • Atlanta United 3-1 Chicago Fire
  • Colorado Rapids 1-3 Austin FC
  • Portland Timbers 2-1 Houston Dynamo
  • Los Angeles Galaxy 3-2 New York Red Bulls

 

Ce n’est que le début du championnat, mais les joueurs nous offrent d’ores et déjà beaucoup de spectacle. En attendant le week-end prochain, cinq équipes de MLS disputent les quarts de finale de CONCACAF mercredi et jeudi.

Crédit image en une : Raul Romero Jr

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire