Le mano à mano Napoli-Juventus - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Le mano à mano Napoli-Juventus

Les duels entre Naples et la Juventus de Turin représentent une grande affiche du Calcio depuis bien des années. Ces dernières saisons malgré la supériorité de la Juve, les napolitains en tant qu’outsiders semblent vouloir concurrencer l’ogre blanc et noir, et la rivalité est à son apogée lorsque Higuain quitte Naples pour rejoindre la capitale du Piémont. Et cette année d’autant plus.

 

Un début de saison au coude à coude.

Le Calcio a à sa tête pour le moment le Napoli avec 51 points pris en 20 matchs, secondé de la Juventus qui elle, est a 50 points au compteur. Avec 2,5 points par match en moyenne environ, ces équipes montrent une forme admirable ces 6 premiers mois de compétition. A la même époque l’année dernière, la tête de la Série A se tenait ainsi : 1er Juventus avec 45 points 2ème Roma avec 44 points. Ces deux équipes se retrouvent esseulées en tête suite surtout à la récente méforme de l’Inter Milan (8 points derrière la Juve). Cela nous montre bien que le Napoli se donne les moyens en ce début de saison de concurrencer la Vieille Dame (qui pour rappel, gagne la Série A chaque année depuis 2012, sans réel suspens).

Les napolitains ont dès le début de saison montré une forme admirable avec des succès importants à la Lazio Rome (1-4), à la Roma (0-1) mais ont surtout su prendre énormément de points face à des équipes plus faibles. Seuls 4 matchs ont échappé aux hommes de Sarri, leur seule défaite face à la Juventus le 1er décembre et 3 nuls face à l’Inter, le Chievo Vérone et la Fiorentina. Cependant, les derniers mois semblent plus « compliqués » pour Naples qui n’enregistre pas la totalité de leurs matchs avec les 3 points et des victoires un peu plus poussives (comme à Crotone ou la Sampdoria).

A noter aussi que Dries Mertens, l’homme en forme de la saison dernière connaît une saison plus poussive avec seulement 10 buts à ce stade de la saison, il n’a plus marqué depuis un match face à Sassuolo le 29 octobre 2017… Mais Naples peut compter sur sa défense (meilleure du championnat) qui n’a encaissé seulement 13 buts en 20 matchs et faire confiance à ses grands hommes tel qu’Hamsik, Callejon et Koulibaly. Longtemps dans l’ombre de la Juve, Naples veut gagner ce scudetto.

La Juventus va-t-il le maintenir le rythme 

Pour autant la Juventus, à la seconde place est elle aussi en grande forme et poursuit sa compétition sans se préoccuper de Naples. Ils ont vaincu ces derniers à San Paolo, infligeant donc la seule défaite aux napolitains.

Les départs de Bonucci et Dani Alves l’été dernier, nous avaient permis d’émettre un doute concernant la défense bianconeri, cependant il n’y avait semble-t-il pas de quoi. Chiellini tient son rang de pilier de la défense avec un Benatia en très grande forme cette saison, élu même joueur du mois de décembre par les supporters de la Juventus. Buffon et Szczesny se partagent le temps de jeux dans les cages. Dybala s’est montré lui aussi avec 14 buts au compteur et un jeu de niveau international sans aucun doute. Sa blessure récente handicapera-t-elle cette équipe turinoise ? La Juve peut faire confiance à ses hommes qui n’ont connu la défaite qu’à deux reprises face à la Lazio et la Sampdoria, des matchs où les joueurs avaient peut-être déjà la tête à la Ligue des Champions, et deux matchs nuls face à l’Inter et l’Atalanta. La Juventus paraît donc encore totalement en lice pour le titre. Les hommes d’Agnelli paraissent en grande forme comme chaque année et ont les armes pour faire chuter Naples étant donné leur large effectif.

Une deuxième partie de saison toute aussi serrée que la première 

La lutte pour le titre semble donc acharnée entre ces deux équipes. La méforme actuelle des napolitains peut-elle profiter à Buffon et les siens ? L’absence de Dybala, homme en forme du côté turinois, empêchera-t-elle la Juventus de poursuivre son élan positif en Série A ? Le Napoli jouera-t-il à fond l’Europa Ligue suite à son élimination de Ligue des Champions ? La Juventus saura-t-elle gérer sa saison avec ses envies d’Europe ? Tant de questions auxquelles nous n’avons pas encore réponse et tant de faits futurs que nous ne pouvons maîtriser. Pour autant ces deux équipes ont les armes pour rivaliser. La Série A souvent décriée pour son manque de suspens, il en est tout autre cette année à ce stade.

Rendez-vous donc à la 38ème journée où la Série A aura choisi son vainqueur !

Robin Garnier

Poster un commentaire

libero. Donec Praesent elementum ultricies lectus