March Madness: Duke miraculé

Après un week-end intense, la March Madness fait une pause pendant quelques jours. On en profite pour faire un point sur le second tour et sur les performances individuelles marquantes.

 

 

Un tour sans surprise

C’est assez rare pour être souligné, il n’y a pas eu de surprises dans ce second tour de la March Madness. Le seul « Upset » est la victoire d’Auburn (#5) sur les Jaywaks du Kansas (#4) mais ce n’est pas vraiment une surprise. A deux exceptions près, les quatre têtes de séries seront présentes dans chaque tableau. En plus d’Auburn, Oregon (#12) sera également présent au Sweet 16 après sa victoire contre Irvine (#13) dans le match des petits poucets.

 

Les têtes de série #1 au rendez-vous

Cette année est-elle la bonne pour les Bulldogs ? Ce match contre Baylor (#9) avait tout du match piège typique de la March Madness. Appliqués d’entrée de match, les joueurs de Gonzaga ont fait la différence en 1ère mi-temps pour finalement s’imposer (83-71). Auteur de 36 pts (15/18), 8 rebonds et 5 contres, Brandon Clarke a régné dans les deux raquettes pour les Bulldogs.

Credit photo: Inquier Sports

Pas de soucis non plus pour les Tar Heels. Les joueurs de North Carolina (#1) se sont imposés facilement (81-59) contre les Huskies de Washington (#9). Le 6ème homme de luxe, Nassir Little, a été excellent avec 20 pts et 7 rebonds.

Ca passe également pour les Virginia Cavaliers (#1) qui se sont défaits des Oklahoma Sooners (#9) sans difficulté (63-51). Le pivot guinéen, Mamadi Diakité, a été l’homme du match avec 14 pts, 9 rebonds et 3 contres.

 

Louisiana State au buzzer !

LSU (#3) était opposé à Maryland (#6) et on a assisté au match le plus serré de ce second tour. En difficulté depuis quelques semaines les Tigers ont eu toutes les peines du monde à se défaire des Terrapins du Marynland. Sous l’impulsion du pivot angolais, Bruno Fernando auteur de 10 pts et 15 rebonds, les joueurs du Maryland ont profité de la maladresse des joueurs de LSU pour rester au contact toute la partie. Symbole de cette maladresse, Naz Reid, la star des Tigers finit la partie avec 13 pts à 5/14.

Peu spectaculaire pendant de longues minutes, la partie s’emballe à l’approche dans le money time. A 40 secondes de la fin, les Tigers prennent 3 pts d’avance grâce à un shoot longue distance de Skylar Mays. Jalen Smith meilleur marqueur des Terrapins avec 15 pts, égalise à 28 secondes du terme. C’est finalement Tremont Waters (12 pts) qui envoie son équipe au Sweet 16 grâce à un layup en pénétration à 2 secondes du terme (69-67). Une première depuis 2006 !

 

Tennesse se fait peur une nouvelle fois

Après une victoire difficile contre la modeste équipe de Colgate au 1er tour, les joueurs de Tennesse (#2) ont eu besoin d’une prolongation pour venir à bout des Hawkeyes de l’Iowa (83-77). Pourtant largement devant à la pause (+21), les Volunteers ont vu l’équipe adverse revenir progressivement au score avant de se faire égaliser à 20 secondes de la fin. Plus expérimentés, les coéquipiers d’Admiral Schoefield finissent par s’imposer en prolongation. L’ailier des Volunteers finit meilleur marqueur du match avec 19 points.

 

 

Duke et Zion ont eu très chaud!

S’il n’y a pas eu de surprise lors de ce Second Round, nous avons bien failli assister à un véritable coup de tonnerre ! Favoris de la compétition et équipe la plus talentueuse sur le papier, les Blues Devils de Duke (#1) ont eu très chaud.

Dans le sillage du géant Tacko Fall (15 pts ; 6 rebonds) et d’un Aubrey Dawkins en feu (32 pts), les Knights d’UCF rivalisent avec les Blue Devils. Les deux équipes sont à égalité à quelques minutes de la fin.  Dawkins, le fils du coach, permet à son équipe de passer devant. C’est ensuite Tacko Fall, d’un dunk rageur qui donne 4 pts d’avance aux Knights. On sent que les joueurs de Central Florida sont proches de l’exploit ! Ils ont même la balle pour tuer le match mais Dayon Griffin loupe un alley-oop tout cuit… Le tournant du match.

C’est le moment choisi par le duo Barrett/Willamson pour prendre les choses en main : 3 pts pour Barrett, lay-up pour Zion et lay-up pour Barrett. Les Blue Devils sont devant mais les joueurs d’UCF ont une balle de match. Après un 1er tir manqué, Aubrey Dawkins prend le rebond et tente le shoot de la gagne. La balle est à un cheveu de rentrer mais finalement elle ressort. 77-76 pour Duke ! Les joueurs de Coach K peuvent souffler, ils sont encore en vie dans cette March Madness mais que ce fut dur !

Avec 32 pts et 11 rebonds, Zion Williamson a encore prouvé qu’il était bien l’un des meilleurs joueurs universitaires du moment. Le problème pour Duke semble être la profondeur de son effectif. Le « Big Three » des Blues Devils a inscrit 59 points soit presque 77% des points de l’équipe. Cela pourrait être un problème lors des tours suivants…

Credit photo: Knight News

 

 

Purdue et Florida State impressionnent

Parmi les outsiders de  cette March Madness, Florida State et Purdue sont les deux équipes qui ont le plus marqué les esprits lors de second tour.

 

Murray State trop limité

Florida State (#4) affrontait Murray State (#12) la sensation du premier tour. Ca sentait le match piège pour les Floridiens. Malgré Ja Morant (28 pts), les Raiders n’ont pas fait le poids et ils se sont inclinés de 28 pts (62-90).  Si le joueur star de Murray State a fait un bon match, avec notamment un 5/5 à 3 points pour débuter, les autres joueurs ont été en difficulté. Ils ont notamment subi la puissance des intérieurs de Florida State. Pour les Seminoles, Mfiondu Kabengele s’est régalé sous le cercle. Il finit la partie avec 22 pts et 7 rebonds.

 

Purdue s’offre le champion

Vainqueur des éditions 2016 et 2018 de la March Madness, Villanova (#6) ne passera pas le deuxième tour cette année. Pas favoris avant d’affronter les Boilermakers de Purdue (#3), les Wildcats n’ont pas fait longtemps illusion. Menés de 19 pts à la mi-temps, ils s’inclinent finalement (87-61).

Sous l’impulsion de Carsen Edwards, l’Université du Purdue s’affirme comme un des outsiders de cette édition. Le shooteur des Boilermakers s’est offert un nouveau record en carrière avec 42 points dont 9/16 à 3 pts. C’est une première depuis 2004 en March Madness. Attendu au 2ème tour de la draft, sa côte pourrait continuer à monter s’il renouvelle ce genre de performance.

Credit photo: Tacoma News Tribune

 

 

Oregon le petit poucet

Le match entre Oregon (#12) et UC Irvine (#13) opposait les deux équipes les moins bien classés de ce 2nd tour.

Habitués de la March Madness, les Ducks d’Oregon partaient favoris de ce match. Ils ont notamment atteint le final four de l’édition 2017 alors que leur adversaire du jour ne disputait que le 3ème match de son histoire en March Madness.

La logique a bien été respectée dans cette rencontre. Les joueurs d’Oregon ont fait la différence dès le début de match et ils s’imposent (73-54). Le pivot Kenny Wooten a été le grand artisan de la victoire des Ducks avec 11 pts, 8 rebonds et 7 contres !

Auteur d’une saison moyenne, les Ducks avaient crée la surprise en s’imposant lors du tournoi final de la conférence PAC-12, ce qui leur a offert une place pour la March Madness. Ils sont maintenant qualifiés pour le Sweet 16 et ils sont en grande forme ! Les favoris et notamment Virginia sont prévenus.

 

 

Les résultats complets du second tour

Gonzaga – Baylor (83-71)

Duke – UCF (77-76)

Virginia – Oklahoma (63-51)

North Carolina – Washington (81-59)

Kentucky – Wofford (62-56)

Michigan State – Minnesota (70-50)

Michigan – Florida (64-49)
Purdue – Villanova (87-65)

Maryland – LSU (69-67)
Florida State – Murray State (90-62)

Kansas – Auburn (75-89)

Houston – Ohio State (74-59)
Oregon – UC Irvine (73-54)

Tennessee – Iowa (83-77 OT)
Texas Tech – Buffalo (78-58)
Virginia Tech – Liberty (67-58)

 

 

Le programme du Sweet 16

Pas de surprises au second tour veut dire que tous les favoris seront présent au Sweet 16. Ce qui promet des rencontres explosives. Voici le programme::

Jeudi 28 mars

Gonzaga (#1) – Florida State (#4) (Vendredi 00h00)
Tennessee (#2) – Purdue (#3) (Vendredi 00h30)
Michigan (#2) – Texas Tech (#3) (Vendredi 02h30)
Virginia (#1) – Oregon (#12) (Vendredi 03h00)

 

Vendredi 29 mars

Michigan State (#2) – LSU (#3) (Samedi 00h00)
Kentucky (#2) – Houston (#3) (Samedi 00h30)
North Carolina (#1) – Auburn (#5) (Samedi 02h30)
Duke (#1) – Virginia Tech (#4) (Samedi 03h00)

A propos de l'auteur

Je m'intéresse de près ou de loin à tous les sports (ou presque). Grand fan des Warriors (même avant qu'ils ne se mettent à gagner), je voue un culte particulier à Steph Curry!

Poster un commentaire

et, id commodo dapibus ut ut eleifend elit. felis accumsan