March Madness: En route pour le Final Four

On connait maintenant les 4 qualifiés pour le Final Four de la March Madness. Si cette édition 2019 a réservé peu de surprises lors des premiers tours, on peut noter que seul Virginia est rescapé parmi les têtes de séries #1. Attendus comme les grands favoris Zion et Duke ont quitté la March Madness aux portes du Final Four.

 

 

Gonzaga dans les griffes des Texans

Les Bulldogs avaient, jusqu’ici, traversé la March Madness sans encombre venant à bout facilement de chaque adversaire. Au point d’être considérés parmi les grands favoris de cette édition 2019. Pour pouvoir accéder au Final Four, il fallait se débarrasser de Texas Tech. Les Red Raiders font partie de la rugueuse conférence Big 12 et leur spécialité c’est la défense. Ils n’ont par exemple encaissé que 44 points contre Michigan lors du Sweet 16.

Lors de ce match, les joueurs de Gonzaga n’ont pas su imposer leur jeu. Ils sont tombés dans le piège de la meilleure défense de la NCAA.  Obligés de shooter de loin, les Bulldogs finissent à 7/26 à 3 pts. Ils s’inclinent finalement  (75-69).

Brandon Clarke a encore été le meilleur joueur du côté de Gonzaga avec 18 pts et 12 rebonds. Le problème majeur pour les Bulldogs est venu du banc. Avec 3 pts, seul Killian Tillie a apporté en sortie de banc.

 Pour Texas Tech, c’est encore Jarrett Culver qui a fini meilleur marqueur  avec 19 pts. Attendu au 1er tour de la prochaine draft, l’arrière texan continue de faire grimper sa côte. Auteur de 21.5 pts de moyenne depuis le début de la March Madness, il permet à son équipe d’atteindre le Final Four pour la 1ère fois de son histoire.

Credit photo: Denver Post

 

 

Auburn le coupeur de tête

Les Tigers d’Auburn ne sont pas des habitués de la March Madness. Avant cette édition, la fac du légendaire Charles Barkley, n’avait disputé que 10 éditions. Sa dernière qualification pour l’Elite Eight remontait à 1986.

Après avoir éliminés les Jayhawks du Kansas  (#4), les Tigers ont balayé les Tar Heels de North Carolina (#1) pour atteindre le 2ème Elite Eight de leur histoire.  Aux portes de leur 1er Final Four et privé de leur meilleur joueur Chuma Okeke, ils ont réussi un nouvel exploit en éliminant les Wildcats de Kentucky (#2) du mythique John Calipari.

A égalité à quelques secondes de la fin du match, les Wildcats ont pourtant la balle de match entre les mains. Ni PJ Washigton (28 pts), ni Keldon Johnson (14 pts) ne vont trouver le cercle. Direction les prolongations ! Pourtant moins expérimentés ce sont bien les Tigers qui vont faire la loi dans cette prolongation. Totalement déchainé, Jared Harper inscrit 12 pts dans cette période. Il envoie ainsi son équipe à Minneapolis pour le premier Final Four de son histoire (77-71). Le tout devant les yeux de Chuma Okeke victime d’une rupture des ligaments croisés lors du match précédent. Assurément une des belles histoires de cette March Madness 2019!

Credit photo: News Basket Beafrika

 

 

Virginia prend sa revanche

Lors de la dernière March Madness, les Cavaliers de Virginia avaient fait les gros titres malgré eux. Eliminés par la modeste fac de UMBC au 1er tour, ils devenaient ainsi la 1ère tête de série #1 à se faire éliminer par une tête de série #16…

Cette année, les Cavaliers ont lavé l’affront en se qualifiant pour le Final Four. Une première depuis  1984.

Opposés aux Boilermakers de Purdue, les joueurs de Virginie ont eu besoin d’une prolongation pour venir à bout du phénomène Carsen Edwards.  A quelques secondes de la fin du match, c’était même les joueurs de Purdue qui avaient leur billet pour le Final Four. D’une jolie claquette, Mamadi Diakite (14 pts, 7 rebonds, 4 contres) le pivot guinéen égalise. C’est le coup de grâce pour les Boilermakers qui n’inscriront que 5 points en prolongation contre 10 pour les Cavaliers.

Avec 42 points inscrits dont un magnifique 10/19 à 3 pts, Carsen Edwards a encore éclaboussé de son talent cette March Madness.  Sous ses airs de Steph Curry, le meneur de Purdue a inscrit 28 paniers primés en 4 matchs, établissant un nouveau record. Il finit la compétition avec une moyenne de 35 pts/match. Attendu initialement au second tour de la draft, il ne serait donc pas étonnant d’entendre son nom dès le 1er tour un soir de Juin au Barclays Center

Malheureusement pour lui, le meneur de Purdue était bien trop seul pour contrer la puissance des Cavaliers. Le 2ème meilleur marqueur de Purdue a inscrits seulement 7 points. En face, 4 joueurs ont marqué 10 points ou plus ! Mention spéciale pour Ty Jerome qui finit le match avec 24 pts, 5 rebonds et 7 assists.

Credit photo: SB Nation

 

Duke ne s’en sort pas

Pourtant grand favori de l’épreuve grâce à son « Big Three » et à son phénomène Zion Williamson, les Blues Devils ont eu toutes les peines du monde pour se qualifier pour l’Elite Eight. Vainqueur d’un petit point contre UCF et de 2 points contre Virginia Tech,  ils avaient vu leurs adversaires manquer une balle de match lors de ces 2 rencontres.

Contre les Spartans de Michigan State, il n’y a pas eu de nouveau miracle. Malgré une bonne entame et un nouveau gros match de Zion Williamson (24 pts, 14 rebonds), les Blue Devils sont tombés face à l’expérience des joueurs de Tom Izzo.  Si RJ Barrett a également inscrit 21 pts, les autres joueurs de Duke n’ont pas été au niveau. Aucun point n’est par exemple venu du banc… Difficile dans ces conditions de rivaliser avec une équipe aussi complète que Michigan State.

Pourtant devant à quelques minutes de la fin, les joueurs de Duke vont encaisser un 3-pts assassin en sortie de temps mort. RJ Barrett à l’occasion d’envoyer son équipe en prolongation mais il ne réussit qu’un seul lancer… Cette fois, la chance a quitté Duke et la March Madness s’arrête là pour les coéquipiers de Zion Williamson. On ne reverra donc plus Zion en NCAA.

Sous les yeux de Magic Johnson, ancien Spartan, Cassius Winston (20 pts, 10 assists) a été le meilleur joueur de Michigan State. Il va tenter de ramener le trophée dans le Michigan après 19 ans d’attente !

Credit photo: Sporting News

Rendez-vous dans la nuit de Samedi à Dimanche pour les deux demi-finales NCAA qui auront lieu à Minneapolis. Au programme, la surprise Auburn qui va affronter Virignia, nouveau favori de la compétition. Dans l’autre match, les Spartans de Michigan State vont se confronter à l’excellente défense de Texas Tech!

A propos de l'auteur

Je m'intéresse de près ou de loin à tous les sports (ou presque). Grand fan des Warriors (même avant qu'ils ne se mettent à gagner), je voue un culte particulier à Steph Curry!

Poster un commentaire

mattis porta. Sed leo libero elit. felis leo. eleifend