March Madness: une finale inédite

WeSport continue de vous faire vivre la March Madness de près. Cette fois-ci direction Minneapolis pour le Final Four.  Environ 60000 personnes se sont amassées dans l’US Bank Stadium pour suivre les demi-finales de la March Madness.

 

 

Virginia au buzzer

Est-ce l’année de Virginia ? Après la piteuse élimination au premier tour l’an dernier, les Cavaliers se sont qualifiés pour la première finale de leur histoire. Semblant se nourrir de cet échec, ils ont pour l’instant effectués une March Madness sans accroc.

Contre la surprise Auburn, ils ont eu chaud ! Les Tigers ont bien failli accrocher une nouvelle tête de série à leur tableau. Menés de 3 points à la mi-temps, les Cavaliers sont revenus sur le parquet avec d’autres intentions. Sous l’impulsion de Ty Jérome (21 pts, 9 rebonds, 6 assists), encore une fois excellent, ils ont pris jusqu’à 10 points d’avance au milieu de la seconde mi-temps. Embêté par les fautes, le meneur de Virginia a du aller faire un tour sur le banc. C’est le moment choisi par les joueurs d’Auburn pour revenir dans la partie. Grâce à un 12-0, les Tigers reprennent l’avantage à quelques secondes de la fin.

Muet depuis presque 5 minutes, les Cavaliers vont alors s’en remettre à Kyle Guy ! D’un super tir à 3-pts, il permet à son équipe de revenir au score mais Harper redonne 2 points d’avance à Aubrun. Il reste alors 7 secondes à jouer. Kyle Guy est trouvé dans le corner. Il tente un nouveau shoot à 3-pts pour la gagne. C’est raté mais le shooteur des Cavaliers, touché par le défenseur, obtient 3 lancers !! Le gamin ne va pas trembler et après 3 lancers réussis, il envoie son équipe en finale pour la 1ère fois de son histoire. Résultat : 63-62.

Pour les Tigers, le duo Harper/Brown, excellent depuis le début de la March Madness, a été en dedans sur ce match. Ils finissent respectivement avec 11 et 12 points mais avec un pourcentage de réussite faible (8/22 en cumulé).

Credit photo: The day

 

 

Texas Tech étouffe Michigan

Les Texans ont encore prouvé qu’ils étaient bien la meilleur défense du pays. Cette fois c’est la solide équipe de Michigan State qui s’est cassé les dents sur la rugueuse défense des Red Raiders. Les Spartans n’ont inscrits que 51 points lors de ce match, dont seulement 21 en 1ère mi-temps.

Le meneur Cassus Winston a été étouffé par les joueurs de Texas Tech. Il finit la rencontre avec 16 points et un horrible 4/16 au shoot.

Jarrett Culver, la star de Texas Tech, n’a pas été impressionnant lors de ce match. Il a inscrit seulement 10 points à 3/12. Par contre, son shoot a 3-pts à une minute de la fin pour donner 7 longueurs d’avance à son équipe et certainement le shoot du match. Il a d’ailleurs marqué 7 de ses 10 points dans les 3 dernières minutes alors que Michigan State revenait au score.

Le héros pour Texas Tech a été Matt Mooney. Chouchou du public l’arrière des Red Raiders a marqué 22 points avec notamment 4 tirs à 3-pts, tous ponctués de « Mooney, Mooney, Mooney » descendant des tribunes.

Sous les yeux de Pat Mahomes, MVP de la dernière saison de NFL et ancien de Texas Tech, les Red Raiders s’imposent finalement (61-51). Ils accèdent ainsi à la première finale de leur histoire. Il faut savoir qu’il y aura donc un français en finale. Même si son temps de jeu est limité, Joshua Mballa fait partie de l’effectif des texans. On espère pour lui que la victoire sera au bout de cette aventure.

Credit photo: New York Post

 

 

Texas Tech et Virginia disputent, tous les deux, leur première finale. Il y aura donc un vainqueur inédit cette année. L’ambiance promet d’être électrique Lundi à Minneapolis. Encore une fois l’US Bank Arena devrait faire le plein pour assister à l’épilogue de cette March Madness

La finale aura lieu à 03 :20 dans la nuit de Lundi à Mardi. Elle est à suivre en direct sur RMC Sport pour les plus courageux.

A propos de l'auteur

Je m'intéresse de près ou de loin à tous les sports (ou presque). Grand fan des Warriors (même avant qu'ils ne se mettent à gagner), je voue un culte particulier à Steph Curry!

Poster un commentaire

dapibus ultricies vel, ut porta. suscipit libero venenatis, consectetur Praesent velit, mi,