”Marcheurs athlétiques et trotteurs”

   Marcher le plus rapidement possible sans jamais se mettre à courir sous peine de disqualification est une discipline sportive qui me rappelle un peu les courses hippiques au trot. En effet quelques similitudes dans le geste abondent dans ma vision.

 

 

 

Des noms qui vous sont ou pas, familiers

    Si vous êtes fan de marche athlétique, évidement vous connaissez les noms de Yohann Diniz, David Régy et pour les plus anciens, Gérard Lelièvre, Thierry Toutain. Je dois bien avouer que mes yeux ont découvert ces noms suite à mes recherches afin de pondre mon article. Suzanne Griesbach et Nora Leksir, côté femmes ne me projette pas plus de souvenirs.

De votre côté: Bellino II, Ourasi, Varenne, Bold Eagle peuvent être aussi des inconnus, si vous ne suivez pas les courses hippiques de Trot.

Vous avez dit analogies?

Crédit photo; Samuel Blanck

  

    J’ai observé notamment lors de jeux olympiques, la façon des marcheurs de se déplacer. Corps très droit, tête dodelinante, jambes tendues quasiment sans plier les genoux, sans jamais se désunir. Étant bien plus habitué à observer les trotteurs, j’ai fait de suite la comparaison entre les chevaux et les humains. Chez le trotteur, il doit aller le plus vite sans jamais se mettre au galop sous peine de disqualification. Le cheval se déplace (lorsque pas enrêné) en dodelinant. Certains trottent les antérieurs raides sans plier les genoux. Queen L, une championne Suédoise en est le parfait exemple.

Les courses de trot :

Queen L une championne suédoise qui rappelle avec son geste tendu, la marche . Crédit Photo: Equidia

    Au trot, les courses se disputent sur des pistes en machefer, sable et également sur herbe. L’hippodrome de Vincennes est le lieu en France où les plus belles joutes se disputent. En Europe et USA des pistes de grandes qualités permettent aux meilleurs de se mettre en exergue. Parfois, les trotteurs sont déferrés et ainsi vont plus vite. Serait-ce le cas chez les Humains qui marcheraient sans chaussure ? Vu les routes goudronnées…cela semble difficile à penser.

Trotteurs sur l’hippodrome de Cagnes sur Mer Crédit photo: Les Cahiers du Turf

   Lorsque l’on voit le courage des marathoniens et celui des chevaux, bien que pour ceux-ci on ne leur demande pas leurs avis, on se dit que bien des affinités existent dans les différents sports. Il suffit de s’intéresser à ceux peu médiatisés et d’observer.

A propos de l'auteur

Journaliste hippique et amoureux des chevaux. Je considère les courses avant tout comme un sport, mais l'argent étant le nerf de la guerre, suis pas contre de mettre un billet de temps à autre sur un cheval. Faire connaitre le monde des courses est pour moi un plaisir.

Poster un commentaire

leo Donec dictum ut Lorem nunc elit.