Martin enfin, Quentin dauphin

Le biathlon français termine son entrée en matière en beauté. Après la prise de pouvoir chez les femmes de Justine Braisaz, c’est Martin Fourcade qui s’est enfin imposé après deux courses décevantes à son niveau avec “seulement” deux podiums dont une victoire loupée d’un souffle (7 dixièmes face à Tarjei Bø). Il a remis les pendules à l’heure hier en écrasant la deuxième partie de la course et en faisant ainsi passer un message à ses adversaires. Mais ceux-ci ne sont peut-être pas que ceux qu’il croit…

Parti en tête dans le même temps que Tarjei Bø, Martin Fourcade et son compère Norvégien ont perdu leur avantage dès le premier tir couché. Auteurs d’une faute lors de celui-ci, ils ont en effet dû laisser leur leadership à trois “sans-faute”, l’incontournable Emil Svendsen, mais aussi le Letton Andrejs Rastorgujevs, et le Suisse Mario Dolder. Ce contre-temps ne durera qu’un tour le temps que ceux-ci, ainsi que Tarjei, mais aussi Johannes Bø et Frederik Lindström, qui avaient rejoint le duo à l’issue du tir, ne fassent chacun au moins un tour de pénalité, tandis que le Français s’en tirait avec ses cinq cibles blanchis. Malgré une faute, Tarjei Bø s’accrochait à près de 4″, alors que les premiers poursuivants (Svendsen, Dolder et Lindström) étaient relégués à 18″.

Fak et Fillon Maillet en profitent

C’est lors du troisième tir, le premier debout, que la course a basculé. Fourcade, arrivé quelques secondes avant Tarjei sur le pas de tir, décida d’attendre que le Norvégien soit lui aussi installé pour commencer à tirer. Avec succès. Pendant que le Français lâchait sa cinquième cartouche, son rival venait à peine de tirer sa première… Ratée… Le pauvre Viking craqua complètement avec trois munitions hors cible et se retrouva noyé dans la masse loin, très loin du Catalan volant. Derrière lui, une dizaine de poursuivants ne firent guère mieux et c’est ainsi que le Slovène Jakov Fak et Quentin Fillon Maillet, auteurs eux aussi d’un sans-faute, grimpèrent aux deuxième et troisième rangs. à plus de 40″ néanmoins du leader. Places qu’ils consolidèrent lors du dernier tir malgré un tour supplémentaire là aussi mis bien aidés par la craquante de Johannes Bø, trois erreurs lui aussi, comme son frère avant lui et la marge prise sur le reste de la troupe. Toujours à des années-lumières de Martin Fourcade, qui conclut sa journée par une nouvelle carte blanche et un 19/20.

jpg (4)

Martin Fourcade encadre son compatriote Quentin Fillon Maillet (à droite) et le Slovène Jakov Fak sur le podium de la poursuite (crédit photo Evgeny Tamashov/IBU/@artistream)

Le Catalan prend donc déjà un peu le large au général puisqu’il a désormais 31 points d’avance sur son second qui n’est autre que… Quentin Fillon Maillet. En effet, grâce à ses deux podiums, le Jurassien se hisse sur la seconde marche et devient le principal rival de Martin Fourcade, puisque Johannes Bø, est déjà, à 13 points, suivi au coude-à-coude par Svendsen et Fak, qui réalise un bon en avant au classement.

Le natif de Champagnole pourra-t-il néanmoins continuer à tenir son rang? Si ses performances et sa régularité se confirment, le biathlète de 25 ans pourrait alors effectivement venir titiller son chef de file dans la lutte aux victoires et au gros globe. Mais attention, la saison ne fait que débuter et les Norvégiens ne sont après tout pas si loin. Rajoutons à cela l’échéance Pyeongchang et toutes les courses et pics de forme peuvent redistribuer les cartes. Et si un septième globe de cristal du général tend déjà les bras à Martin Fourcade, cette semaine nous a prouvé que sa domination pouvait être mise à mal et que l’adversité revenait fort derrière. Mais avec deux athlètes au deux premières places du général chez les homme et Justine Braisaz leader chez les femmes, l’Equipe de France a vraiment de quoi voir venir.

Rendez-vous dès vendredi à Hochfilzen, en Autriche, pour les épreuves de sprint.

A propos de l'auteur

Tout schuss et planté de bâton l'hiver, mais pas que. j'aime aussi les deux roues sans moteur (quoique maintenant, on n'est plus très sûrs :p), le ballon rond, la petite balle jaune, le tour de piste, les vroum vroum et un peu l'eau chlorée.

Poster un commentaire

Praesent Curabitur mi, Aenean tempus porta. ut