Masters 1000 de Madrid : Rafael Nadal tombe face à Dominic Thiem !

2
Ligue 1

Coup de tonnerre à Madrid ! Dominic Thiem (7ème ATP) est devenu ce vendredi le premier joueur à battre Rafael Nadal (1er ATP) sur terre battue au sein de la Caja Magica en deux sets (7/5 6/3) et 1h57 de match. L’Autrichien retrouvera le Sud-Africain Kevin Anderson (8ème ATP) en 1/2 finales.

Il y a une fin à tout dans la vie. Après avoir été chercher le record absolu du nombre de sets consécutifs sur une surface hier soir face à Diego Schwartzman (16ème ATP), Rafael Nadal (1er ATP) a cédé face aux coups de boutoir de Dominic Thiem (7ème ATP). Dès le premier point, le ton est donné : le premier jeu de service est suffisamment accroché pour voir Thiem obtenir deux balles de break…. non converties. Les trois premiers jeux du match ont duré 18 minutes de jeu, avec notamment de superbes coups gagnants qui se sont enchainés des deux cotés. Le combat physique a commencé entre nos deux protagonistes, et à ce jeu-là, celui que l’on surnomme “Dominator” pour ses puissantes frappes de balle a été le plus prompt à saisir le service de l’adversaire, à 4-3. L’Ibère ne lâche pas l’affaire et force Thiem à servir pour le gain du set, et c’est à l’orgueil que le local réussit à prendre le service adverse en sauvant notamment une balle de set. Le jeu suivant fut bien compliqué pour “Rafa” qui se manque totalement sur deux balles faciles – d’apparence – : un smash après rebond dans le filet et un coup droit complètement manqué. Ces deux fautes lui ont quasiment coûté le set entier et témoignent des signes de nervosité et de frustration face aux balles illisibles de son adversaire. Un premier set de haute facture conclu par l’Autrichien 7/5 après 1h05 de jeu et qui permet de stopper l’exceptionnelle série de 50 sets consécutifs remportés sur la même surface, record détenu par John McEnroe et 49 sets de suite, datant de 1984.

Second set : Thiem prend définitivement l’ascendant

Dominic Thiem va appuyer sur l’accélérateur en breakant le n°1 mondial dès le troisième jeu de service du set. Après avoir manifesté des signes de frustration lors du premier set, fait rare, ce dernier a montré des signes d’impuissance lors de ce service perdu : c’est tête basse et sans solutions qu’il a regagné son banc. Pendant ce temps, le récital se poursuit du coté du n°6 mondial, où, en confiance, il ne ratera plus rien, notamment coté coup droit. En dépit d’un débreak bienvenu pour Nadal à 3/2, Thiem a conservé sa ligne de conduite en pilonnant son adversaire à la régulière, ce qui lui a offert le second break du set à 3/4. Ce dernier s’est même offert le luxe de conclure le match sur le service adverse avec un dernier coup droit décroisé dévastateur. Sur ce 29ème coup gagnant du match, dont son 22ème coté coup droit, l’Autrichien a sorti à la Caja Magica la copie parfaite pour éliminer le tenant du titre et ainsi se qualifier pour les 1/2 finales du tournoi madrilène. Prochain obstacle : le 8ème mondial Kevin Anderson, vainqueur de Dusan Lajovic (95ème ATP) en trois manches (7/6(3) 3/6 6/3). Pour rappel, Thiem n’a jamais battu le Sud-Africain en 7 confrontations sur le circuit ATP. De son coté, Nadal laisse temporairement sa place de n°1 mondial à Roger Federer, et ne pourra la récupérer que s’il remporte le tournoi suivant : le Masters 1000 de Rome la semaine prochaine.

Thiem qui brouille les pistes dans l’échange, la tactique a payé

Le n°6 mondial a construit sa victoire en agressant son adversaire coté revers avec son coup droit. En effet, Thiem n’a proposé aucune balle identique, variant ainsi les hauteurs, les trajectoires et la puissance de chaque balle durant l’échange, en coup droit comme en revers. Ce fameux revers, pourtant son arme la plus destructrice à pleine puissance, lui a permis de brouiller les cartes, laissant constamment Nadal dans l’inconnu dans l’échange. L’agression, ce leitmotiv de l’Autrichien, ça  donne 40% de points gagnés derrière la seconde balle du Majorquin au premier set. En pilonnant le revers de “Rafa”, Thiem s’est constamment ouvert le coté opposé et s’y est engouffré de bon cœur, laissant notamment 22 coups droits gagnants, la plupart exécutés long de ligne. Lors du second set, la cadence a encore augmenté, avec notamment une tendance à sécuriser le plus possible son revers en tournant autour du coup droit. Les coups droits décroisés sont devenus beaucoup plus fréquents, à l’image de la balle de match. Au total, cela donne 29 coups gagnants pour 28 fautes directes pour Thiem, contre seulement 12 coups gagnants et 29 fautes directes pour Nadal. Une tactique qui a fonctionné au-delà des espérances.

Sport en directMercato Football

2 COMMENTS

  1. […] Nadal commence le match à son rythme et réussit à breaker l’Italien pour accentuer son avance au score à 4-1, mais étonnamment, Fognini réussit à aligner cinq jeux d’affilée pour s’adjuger le premier set en 1 heure, premier également perdu par le Majorquin dans ce tournoi. On se dit à ce moment-là que le natif de San Remo peut créer la surprise, après avoir éliminé Dominic Thiem en 16èmes de finale, tombeur de Nadal à Madrid. […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here