Max Verstappen remporte le GP d’Autriche !

Après un début de week-end totalement fou et des qualifications qui ont donné une grille de départ totalement inattendue, le GP d’Autriche, un des préférés du championnat était attendu comme un des plus alléchants de la saison, et ça n’a pas manqué.

Le pari de Leclerc

Charles Leclerc avait pris le pari de partir en pneus tendres, contrairement à ses principaux adversaires qui s’élançaient en gommes médium. Pas de quoi changer les stratégies basées sur un arrêt, mais un premier relais plus court et plus rapide afin de vite creuser l’écart et se dégager d’une zone de DRS et de l’aspiration dans un circuit où ces facteurs sont majeurs. Le Monégasque s’élançait avec Max Verstappen en première ligne, constituant la première ligne la plus jeune de l’histoire de la F1. Verstappen a totalement raté son départ, profitant à Leclerc, puis Bottas et surtout Norris auteur d’un départ exceptionnel, devançant Lewis Hamilton. Rapidement c’est un quatuor Leclerc, Bottas, Hamilton, Vettel qui se détache, Verstappen étant un peu éloigné de la course au podium à cause de son départ catastrophique.

Pagaille dans les stands

Bottas plonge aux stands au Tour 21, très tôt avec des pneus médium. Vettel dans la précipitation se lance aussi dans les pits, mais ses pneus n’étaient pas prêts. Résultat, plus de 6 secondes d’immobilisation soit 4 de plus que Bottas. Derrière, Leclerc s’arrête après 22 tours, Hamilton en profite pour prendre la tête du Grand Prix. Hamilton s’arrête lui au 30e tour, mais doit changer un aileron avant endommagé par un pilotage agressif, trop agressif dans le virage 1. Cet arrêt permet à Vettel de devancer Hamilton pour P4 en attendant un arrêt de Verstappen qui lui arrive à tenir un gros rythme malgré des gommes medium usées. L’arrêt survient au tour 32 donnant le top 5 suivant après les arrêts : Leclerc – Bottas – Vettel – Verstappen – Hamilton.

Vettel – Verstappen, duel pour un podium

Verstappen dépasse Vettel au tour 51 après avoir buté pendant 3 passages, Vettel pneus usés, tente une nouvelle stratégie avec un deuxième arrêt en pneus les plus tendres pour viser une remontée et le tour le plus rapide. Affamé et sur-motivé par un public Oranje venu en masse au Spielberg, Verstappen se met même à attaquer pour la deuxième place de Bottas, comme si son départ manqué était déjà totalement oublié. Verstappen déborde Bottas au tour 56 après une inquiétude d’un potentiel manque de puissance, comme si le Néerlandais avait endormi le Finlandais par la radio.

Final de folie

Des luttes de partout, que ce soit pour la gagne avec un Verstappen qui revient fort derrière Leclerc, Vettel qui bombarde avec ses gommes tendres pour dépasser son concurrent à la couronne mondiale Hamilton. Verstappen force le passage à Leclerc au tour 69, le touche et le sort de la piste pour prendre la tête. Vettel dans le tour qui suit, déborde facilement Hamilton pour P4. Hamilton lui doit se contenter d’une cinquième place, jamais dans le coup.

Verstappen remporte pour l’instant le GP d’Autriche, même si son dépassement est sous investigation. 

 

 

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

ut venenatis, facilisis adipiscing amet, id, Praesent