Megan Rapinoe : la joueuse aux multiples facettes, favorite au Ballon d’Or

Ce mardi 22 novembre, la liste des nommées pour le ballon d’or féminin a été dévoilé. Cette cérémonie très populaire sur la planète football récompense depuis peu les femmes. L’année dernière, la joueuse Ada Hegerberg a remporté le fameux titre de meilleure joueuse de l’année. Cette année, la favorite est la célèbre joueuse américaine Megan Rapinoe, championne du monde jouant au Reign FC de Seattle au poste de milieu de terrain offensif.

Une carrière sans fautes

Megan Rapinoe est née le 5 juillet 1985 en Californie. Elle fait ses débuts en 2002 dans l’équipe du Elk Grove Pride dans la Women’s Premier Soccer League où elle marque 25 buts. Ensuite, elle part pour les Red Stars de Chicago où elle joue deux saisons. Avant d’atterrir en Australie, elle joue dans l’équipe de la Independance Philadelphie puis elle se retrouve au MagicJack. Arrivée en terre australienne, elle débute au Sydney FC puis elle signe quelques mois plus tard avec les Sounders Women de Seattle. Elle jouera quelques mois en France, à l’Olympique Lyonnais puis s’engage au Reign FC de Seattle. Son palmarès est spectaculaire, que ce soit en club ou en sélection, elle affole les compteurs. Championne de France, championne du monde, championne olympique : Megan Rapinoe ne laisse passer aucun titre.

Son investissement en dehors des terrains

En plus d’être une joueuse extraordinaire qui marque et qui marquera encore longtemps les terrains, elle est aussi un symbole pour les femmes. Elle incarne le féminisme à sa manière et ose mettre ses idées en avant. Pendant la coupe du monde, sa vision de la société, plus précisément de la politique de Donald Trump a beaucoup fait parler. Notamment par le fait qu’elle ne souhaite pas chanter l’hymne de son pays, pour elle la politique du président va à l’encontre de ce qu’elle défend. Le 10 juillet dernier, dans une interview pour CNN, elle déclare ce qu’elle aimerait dire au président Trump si elle se trouvait face à lui. « Votre message exclu des gens. Vous m’excluez. Vous excluez les gens qui me ressemblent. Vous excluez des gens de couleur. Vous excluez…des Américains qui vous soutiennent peut-être ». L’une des premières joueuses à faire son coming-out défend la communauté lgbt et prône l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes. Elle porte plainte contre l’USF, la fédération américaine de soccer dans le but de détruire les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes. Son implication en dehors des terrains, dans un combat contre une société sexiste et stéréotypée lui fait valoir le nom de porte-parole de la cause féminine, de la communauté LGBT. Ses opinions et ses performances ont fait évoluer sa notoriété.

Megan Rapinoe n’est pas une joueuse ordinaire. Elle aide à mettre en valeur les femmes et montre l’importance du sport féminin dans notre société. Malgré que ce soit la favorite pour remporter le titre, il faudra pour en être sûr attendre le 2 décembre pour connaître la gagnante au titre de ballon d’or.

crédit photo : Le Monde

Poster un commentaire

commodo id ut Sed fringilla vel, libero. Donec ut