Mêlée à 5 : Toulouse champion, Tops/Flops, MVP, c’est l’heure du bilan !

Après le sacre du Stade Toulousain, il est temps de procéder au bilan de cet exercice 2018/2019 du Top 14. La rédaction rugby tire pour vous les enseignements d’une saison riche en émotions.

 

Le Stade Toulousain puissance 20

Sept ans après, le Stade Toulousain est de retour au sommet de la hiérarchie hexagonale. Au terme d’une finale étriquée, les hommes d’Ugo Mola sont allés décrocher le 20ème Bouclier de Brennus de l’histoire du club, au gré d’une victoire 24-18 face à Clermont au Stade de France. Nos experts débriefe pour vous cet ultime rendez-vous de la saison. Bon visionnage.

 

Les Tops et les Flops de la rédaction

Si nous ne vous apprendrons rien sur les saisons du Stade Toulousain et de l’ASM Clermont Auvergne, nous souhaitions rendre hommage à la saison du Lyon OU, troisième de la phase régulière et véritable rouleau compresseur, notamment sur ses terres (12 victoires en 14 matchs à Gerland). Malgré leur défaite en demi, les hommes de Pierre Mignoni ne cessent de progresser et peuvent sereinement envisager la saison prochaine.

Côté flops, on retrouve en premier lieu le Castres Olympique, champion de France en titre déchu et finalement 7ème de la phase régulière. On cite aussi la Section Paloise, qui s’est complètement démunie pour finir la saison bien tristement. Enfin, impossible de ne pas parler du Racing Club Toulonnais, plombé par son début de saison, qui a finalement terminé 9ème du championnat. Néanmoins, on peut entrevoir des heures meilleures pour les joueurs de la Rade. En effet, un gros recrutement est annoncé, avec notamment les arrivés de Etzebeth, Milner Skudder ou encore Serin.

On aurait aussi pu citer le Racing 92 (qui a perdu en quarts des deux compétitions, qui plus est à domicile), le Stade Français (problèmes en internes et nouvelle non-qualification), Grenoble (trop irrégulier malgré un rugby agréable) ou encore Perpignan (qui n’a gagné que deux rencontres sur 26 journées).

 

Damian Penaud, notre MVP de la saison

Très régulier cette saison et véritable détonateur de son équipe, Damian Penaud est notre meilleur joueur de la saison. Avec ses “cannes” de feu et sa vivacité de tous les instants, le Clermontois a martyrisé les défenses adverses cette année. Avec 16 essais en 31 matchs TTC, le joueur de 22 ans a confirmé les attentes placées en lui. On retiendra notamment ses deux triplés consécutifs face à Northampton en quarts de finale un Challenge Européenne, et à Toulouse lors de la 22ème journée de Top 14. Nous avons eu la chance de le voir du bord de la pelouse, et on vous assure que le gaillard est un bulldozer. De bonne augure pour l’avenir du XV de France.

Nous aurions également pu parler de Cheslin Kolbe, lui aussi auteur d’une fantastique saison. Cependant, nous avons penché pour Penaud car nous avons jugé plus compliqué de sortir un joueur Toulousain du formidable collectif qui les a mené jusqu’au sacre. Sofiane Guitoune, Thomas Ramos ou encore Antoine Dupont auraient aussi pu prétendre au titre de MVP.

 

Après cette saison riche en rebondissements, place aux vacances. L’équipe de France et la Coupe du Monde rythmeront le début de saison prochaine. Rendez-vous donc le 17 août pour le premier match de préparation des Bleus face à l’Ecosse. Le Top 14 reprendra ses droits la semaine suivante.

 

Grégoire ALLAIN (@GregoireAln)

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

nec id lectus dapibus libero. ante. Nullam leo ut consectetur