Basketball

Miami déjà en vacances, bientôt rejoint par Washinton? Portland égalise et Utah prends l’avantage

Cette nuit se terminait les matchs 3 du premier tour des playoffs NBA et débutait les matchs 4. À l’Est, Miami sort par la petite porte bientôt suivi par les Wizards qui sont menés 3-0. À l'ouest, Utah justifie son statut de premier de la conférence Ouest, tandis que Portland égalise à 2-2 dans la série contre Denver.

C'est déjà fini pour Miami

Finaliste l’an dernier dans la bulle à Orlando, Miami ne connaîtra pas le même destin cette année, la faute à des Bucks revanchards. Vexé d’avoir été éliminé en demi-finale des playoffs l’année dernière par les Floridiens, Milwaukee n’en a fait qu’une bouchée. Ce game 4 est à l’image de la série, avec une première mi-temps où Miami tient tête aux Bucks. Les locaux sont même devant grâce à un gros match d’Adebayo (20 pts, 14 reb) mais au retour des vestiaires, Milwaukee accélère et Miami est incapable de suivre le rythme. Miami ne met que 21 points dans le troisième quart-temps : la défense des Bucks a étouffé l’attaque de Miami. Le symbole de ces difficultés offensives est Jimmy Butler (12 pts), extrêmement bien défendu par Jrue Holiday, tandis que contrairement à l’année dernière le Heat a eu du mal à contenir Giánnis Antetokoúnmpo qui termine le match avec un gros triple-double (20 pts, 12 reb, 15 ast). Le match se termine sur le score de 120 à 103 pour les visiteurs.

Les Bucks et Giánnis ont pris leur revanche et rejoignent sans embûches le deuxième tour des playoffs où ils affronteront le vainqueur de la série opposant Brooklyn à Boston.

Les Sixers d'Embiid écrasent les Wizards

Cette série est sans doute la série la plus déséquilibrée de ce premier tour des playoffs 2021. Malgré le retour à domicile, Washington n’a pas existé dans cette rencontre. Ils n’ont mené que 6-4 au début du match et ont ensuite couru après le score tout au long de la rencontre. Malgré un duo d'all star performant, Westbrook en triple double (26 pts, 12 reb et 10 ast) et Beal à 25 points, les hommes de la capitale n'ont rien pu faire face à la domination physique et collective des Sixers. Cette domination est symbolisée par Joel Embiid qui a martyrisé la raquette impuissante des Wizards. Il termine le match à 36 pts en 28 minutes de jeu. Autour de lui, ses lieutenants ont fait le travail. Tous les membres du cinq ont terminé à plus de 14 pts. Dans ces conditions, les Wizards sont incapables de réagir. À la fin du match, le score est sans appel : 132 à 103 pour les hommes de Doc Rivers.

Cette série semble déjà avoir rendu son verdict. Maintenant, reste à savoir si les Wizards vont réussir à remporter pour l’honneur le game 4 qui se déroule dans la nuit de lundi à mardi.

Utah plus clutch que Memphis

Utah, après avoir perdu l’avantage du terrain lors du game 1, était dans l’obligation de remporter ce game 3 pour reprendre la main et honorer son statut face aux jeunes Grizzlies.

Utah prend le match par le bon bout et fait la course en tête dès le début . Sérieux en attaque et appliqué en défense, le Jazz domine cette rencontre notamment grâce à ses titulaires. L’intégralité du cinq majeur termine avec 12 points ou plus en ajoutant à cela les 15 points du sixième homme de l’année Jordan Clarkson. L’écart monte à 15 points au début du troisième quart temps ; Utah domine mais ne fait pas un véritable écart dans cette partie. Petit à petit, les Grizzlies refont leur retard sous l’impulsion d’un Ja Morant grandiose. Il termine le match à 28 points et 7 passes décisives et rejoint Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar et George Mikan dans les joueurs qui ont mis plus de 100 points dans leur 3 premiers matchs de playoffs NBA. Emmené par le jeune meneur, Memphis passe devant à 5 minutes de la fin du temps réglementaire grâce à deux lancers francs de ce dernier. Mais, vexé, le Jazz se réveille et inflige un 13-2 à Memphis pour finir le match, notamment grâce à Mike Conley (27 pts, 8 ast) et Donovan Mitchell( 29 pts) bien remis de sa blessure.

Le Jazz s’est fait peur, mais le Jazz a fait jouer son expérience pour remporter ce match 3 primordial. Memphis a sans doute payé son inexpérience et sa jeunesse dans les dernières minutes mais à coup sûr ils ne baisseront jamais les bras.

La suite de la série dans la nuit de lundi à mardi  à 3h30 du matin.

Portland égalise et fait durer la série

Les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas dans cette série plus qu'indécise. Le remake de la demi-finale de conférence 2019 n’a pas rendu son verdict et pourrait bien livrer le même scénario qu’en 2019, c'est-à-dire un match 7.

Les deux équipes sont désormais à deux partout après la victoire 115 à 95 des Blazers. Portland va faire la course en tête du début à la fin du match. À la mi-temps, ils mènent de 10 points malgré un petit Damian Lillard au scoring à seulement 10 points. Austin Rivers, facteur X lors du game 3, n’ a pas la même influence avec seulement 8 petits points inscrits. Le facteur X de ce match est l’homme le plus expérimenté en playoffs : Norman Powell. Il termine le match meilleur marqueur avec 29 points à 4/4 derrière l’arc. En face, Nikola Jokić était à l’image de son équipe : maladroit. Il termine le match avec seulement 16 points et une seule passe décisive.

Les Blazers égalisent et la série déménage dans le Colorado pour un game 5 qui sera un must win pour les deux équipes. Ce game 5 sera à suivre dans la nuit de mardi à mercredi au Pepsi Center.

Pas de réelle surprise cette nuit en NBA, où les favoris ont tenu leur rang. À retenir que Miami est la première équipe éliminée de ces playoffs NBA 2021.

 

Credit Photo une: @NBA

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début