Miguel Indurain et le Tour : Episode 4, Miguel Indurain survole le Tour 1994

0
Miguel Indurain Tour 1994

Jusqu’à vendredi, We Sport vous proposera une série sur Miguel Indurain et le Tour. On continue la série aujourd’hui avec : Miguel Indurain et le Tour 1994.

Introduction :

Triple vainqueur en titre, Indurain est le favori avec Rominger en principal rival. De Las Cuevas, Riis et Chiappucci sont les outsiders principaux. La présence du jeune Pantani est attendu de tous au vu de sa performance sur le Giro (2 étapes et 2è du général).
Au niveau des sprinteurs, Abdoujaparov, Nelissen, Ludwig et Minali sont les principales “grosses cuisses”. Sørensen, Museeuw, Armstrong – champion du Monde en titre, Boardman, LeMond – vainqueur en 1986, 1989 et 1990 sont à noter. Virenque, Durand, Mottet et Jalabert sont attendu côté français.

Parcours :

Parcours du Tour de France 1994

Départ dans le Nord et passage anglais :

Sur le prologue, Indurain est attendu en favori – il a remporté les 3 prologues précédents – mais c’est bien le champion olympique de poursuite Boardman qui s’impose. Indurain finit à 15″, Rominger à 19″. Le lendemain, sur la route d’Armentières, une chute envoie Jalabert et Nelissen au tapis. Abdoujaparov remporte le sprint devant Ludwig. L’allemand finit de nouveau dauphin à Boulogne-Sur-Mer mais cette fois derrière Van Poppel. Sur le chrono par équipes, la GB-MG Maglificio – Bianchi s’impose devant Motorola et la Castorama. Rominger et sa Mapei finissent à 42″, Riis et sa Gewiss – Ballan à 1’02”, Chiappucchi et la Carrera Jeans – Tassoni à 1’56.Grâce au bon chrono de son équipe, la GB-MG Maglificio – Bianchi, Johan Museeuw récupère le jaune. Cabello s’impose en échappée à Brighton.

Transition avant les Pyrénées :

L’italien Bortolami s’impose à Rennes tandis que Sean Yates récupère le jaune des épaules de Museeuw. Le lendemain sur la route du Futuroscope, Svorada s’impose devant Abdoujaparov. Museeuw récupère le maillot jaune grâce au jeu des bonifications. Sur la route de Trélissac, le puncheur danois Hamburger s’impose et remporte sa 1è victoire pro. Museeuw garde le jaune avant le chrono dordognais. Sur ce dernier, Indurain est attendu pour tenter et il va pas décevoir. En effet, Rominger, son dauphin, est relégué à 2′ tandis que De Las Cuevas est à 4’22”. Riis est à 5’33”, Chiappucci à 8’04”. Le jeune Pantani est seulement à 10’59”. Miguel Indurain prend la tête du général. Jacky Durand remporte l’étape de Cahors et signe la 1è victoire d’étape française alors qu’Indurain reste en tête du général.

Les Pyrénées :

Sur la montée d’Hautacam, Rominger est le seul à suivre Indurain mais malade, il laisse Miguelon filer seul. Leblanc remporte toutefois l’étape. Le jeune pirate finit à seulement 16″ du Big Mig confirmant son excellente disposition en montagne. Le lendemain, nouvelle victoire française et cette fois elle est pour Virenque. Au sommet de Luz Ardiden et après l’une de ses mémorables échappées, il se replace dauphin d’Indurain au général, ce dernier possède 7’56 sur le français et Rominger. Quant au jeune pirate, il confirme son statut finissant plus de 3′ devant Indurain et 2è de l’étape. L’italien est 8è du général à 11’55” de l’espagnol.

Transition Pyrénées => Alpes :

Ensuite, à Albi, seconde victoire danoise grâce à Bjarne Riis, 2è victoire du danois dans le Tour après celle de 1993. L’étape sera marquée par l’abandon de Tony Rominger. Le lendemain, les danois sont encore à la fête avec la victoire de Sørensen à Montpellier. Eros Poli, italien de la Mercatone Uno – Bianchi s’impose à Carpentras en échappée.

Les Alpes :

L’étape 16 relie Valréas à L’alpe D’huez voit la victoire de Roberto Conti mais surtout l’excellente performance de Pantani – 8è à 5’41” – devançant Indurain de 2’15”. L’italien se replace 5è au général. Le lendemain sur la route de Val Thorens, le show Ugrumov commence avec une 2è place derrière le vainqueur colombien Rodriguez. Pantani relègue Indurain à 1’29”. Le letton Ugrumov continue son show avec les victoires sur les deux étapes alpines suivantes. D’abord à Cluses, le letton repousse Indurain à 2’39” tandis que suivent Virenque à 2’40”, Escartin et Pantani à 3’25”. Ensuite, sur le chrono d’Avoriaz, le letton repousse il pirate à 1’38” et Indurain à 3’16” (!). Abdoujaparov s’impose au Lac Saint Point-Malbuisson devant Svorada et Martinello. A la sortie des Alpes, Indurain possède 5’39” sur Ugrumov, 7’19” sur Pantani, 10’03” sur Leblanc et 10’10” sur Virenque.

Arrivée sur les Champs :

Seigneur, vainqueur quelques semaines plus tôt des 4 jours de Dunkerque s’impose sur les champs devant Andreu.

Classement de la course :

1- Miguel Indurain (Banesto) en 103h38’38”
2- Piotr Ugrumov (Gewiss-Ballan) à 5’39”
3- Marco Pantani (Carrera-Tassoni) à 7’19”
4- Luc Leblanc (Festina-Lotus) à 10’03”
5- Richard Virenque (Festina-Lotus) à 10’10”

Maillots distinctifs :

Abdoujaparov fini pour la troisième et dernière fois maillot vert. Virenque remporte son premier des 7 maillot de meilleur grimpeur, tandis la Festina finit meilleure équipe. Marco Pantani termine meilleur jeune. Miguel Indurain remporte ainsi le Tour 1994, le 4ème de ses 5 tours.

Pour retracer l’histoire du Tour 1991, ça se passe ici
Pour celui de 1992, c’est ici
L’histoire du Tour 1993 est ici
Pour connaître l’histoire du Tour 1995, Rendez-vous demain ici au même endroit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here