Minnesota Timberwolves : la reconstruction. ( ac Wolves/Lynx Belgium )

0

Depuis le départ de Kevin Garnett ce n’est pas toujours simple d’être fan des Timberwolves, notamment quand votre coach est Tom Thibodeau. Toutefois, depuis le début de l’année 2019 beaucoup de changements ont eu lieu et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils donnent envie de suivre ce que ça amènera. 

Gersson Rosas nouveau GM des Timberwolves.

Avec le départ de Thibodeau, les dirigeants de la franchise ont décidé de tout changer à commencer donc par le manager général de la franchise. Gersson Rosas, 41 ans, est désormais aux manettes pour les opérations baskets. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas froid aux yeux. En effet, alors qu’il n’était là que depuis 6 mois, il n’a pas hésité à monter un trade audacieux. En cédant Saric et le 11e pick de draft les Wolves ont pu aller drafter Culver en 6e position. Si les débuts de Culver ont été poussifs, ce qu’il nous laisse entre voir semble confirmer que Rosas a eu du nez sur le coup. D’autant plus que Saric n’était pas forcément intégré dans l’effectif des Timberwolves.

Dans la foulée, après avoir recruté des rôles players de qualité comme Layman ou Napier, le nouveau patron des Timberwolves s’est tourné vers son chantier principal: entourer KAT d’une autre star. On a donc vu la franchise dans pas mal de rumeurs de trade que ce soit autour de Beal ou de Russel mais sans succès cet été. Et aujourd’hui, au moment où tout va mal pour les Warriors, la rumeur revient. Comme quoi Rosas ne perd pas le cap.

La reconstruction au KAT.  

First pick de la draft  2015, Karl Anthony Towns est aujourd’hui une super star. Le pivot de 24 ans depuis hier ( happy birthday KAT) a encore affirmé être attaché à sa franchise. Il veut y faire quelque chose de grand, d’unique. Et par là, on entend gagner dans cette franchise sans titre. Le genre de joueur autour de qui on construit ( quand on s’appelle KAT quoi de plus logique). Le pivot tourne aujourd’hui à plus de 25 points et 11 rebonds sur le début de la saison. Des statistiques largement digne du all-star qu’il sera sans aucun doute. Opposé dimanche au pivot serbe Nikola Jokic, KAT a montré qu’il fait de partie de l’élite. En effet, Jokic a été tenu à 20 points par le pivot du Minnessota et ce avec un pourcentage au tir assez faible à moins de 40%.

Le cas Andrew Wiggins. 

Lui aussi premier choix de sa draft, la canadien est un phénomène et une énigme. Sélectionné en 2014, le jeune ailier des Timberwolves a signé un contrat max et coûte donc cher à la franchise. Un salaire que beaucoup considèrent comme absolument délirant vu son rendement tout juste bon. Depuis le changement de management, le canadien a totalement changé. C’est particulièrement visible quand on regarde ses statistiques cette saison : plus de 25 points par match avec 5 rebonds et quelques passes. De vrais stats d’un joueur niveau all star. Surtout que depuis le début de la saison, il s’est montré clutch. Particulièrement contre le Heat qu’il a enterré avec 3 shoots à 3 points dans la fin de match.

Depuis le début de la saison, le canadien commence à faire comprendre à tous pourquoi il a été numéro 1 de la draft et que s’il n’est pas la franchise des Timberwolves, il est un joueur particulièrement sérieux. Surtout que depuis quelques temps, on voit des progrès indéniables dans le domaine défensif. Que du positif tout ça.

L’apport de Saunders. ( by Wolves/Lynx Belgium ) 

Arrivé en intérim pour palier au départ forcé de Thibodeau le jeune coach a été confirmé cet été avec visiblement un grand soutien du vestiaire.

Q:  Qu’est ce que vous pensez de l’apport de Rosas et de son choix de monter à la draft ?

A: Je pense que Rosas a vraiment apporté un regard sain et neuf dans la franchise. C’est quelqu’un qui semble très compétent, et qui aime s’entourer de gens très compétents, comme le prouvent ses recrutements dans le coaching staff mais aussi dans le front office.

Sa montée dans la draft est pour moi intéressante. Il semble clairement avoir un plan et être créatif pour y arriver. Se séparer de Saric n’était pas une grosse perte vu son peu d’envie d’être chez nous. Culver lui est un prospect bien plus intéressant que ce qu’on aurait pu avoir plus bas.

Cette créativité dans les idées, on l’a retrouvée au moment de tenter de faire venir D-Lo. On sait que Minnesota voulait attirer le meneur, et on sait aussi qu’on a été très actif sur le marché. Pourtant, la situation salariale pour le faire venir était délicate. On n’y est pas arrivé, mais ça prouve que Rosas est prêt à être réellement actif sur le marché des transferts, et pas passif comme Minnesota avait l’habitude de l’être.

Q : Quel est votre point de vue sur les ajustements tactiques faits (ou non ) contre les gros style Phila ?

A : Pour Ryan, il est très apprécié du vestiaire, et notamment de KAT et c’est très important. Je trouve aussi que ses rotations ne sont pas mauvaises, et il est entouré d’un coaching staff très compétent, notamment avec Prigioni et Vanterpool. Pour l’adaptation contre les Sixers, il y a du pour et du contre. Si tu veux gagner absolument ce match, c’est une mauvaise décision. Mais si le but de la saison régulière est de travailler un fond de jeu propre et une identité, sans trop s’occuper de qui est en face, ça se comprend.

crédit phot : dunkingwithwolves.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here