Football

MLS, débrief’ du week-end 5 : Schweinsteiger démarre fort, Los Angeles cale encore !

Retour sur ce 5ème week-end de MLS…

Les matchs attendus 

Seattle Sounders – Atlanta United (0-0)

Atlanta avait l’occasion de prendre la tête de la Conférence Est en cas de victoire, mais les hommes de Tata Martino n’auront pas su saisir cette opportunité. Au coup d’envoi, ni Dempsey, ni Almiron, ni Martinez n’étaient sur la pelouse. L’absence du dernier était prévue suite à sa blessure avec le Vénézuela la semaine passée, alors que les deux autres étaient laissés au repos après leur retour de sélection. Dempsey et Almiron feront tous les deux leur entrée en seconde période. Le match allait un peu s’emballer puisqu’une minute après avoir remplacé Fernandez, l’Américain trouvait déjà le poteau de la tête. Le Paraguayen aura également l’occasion d’ouvrir le score à la 86ème, mais sa tentative trop timide sera captée par Frei. Le score en restera là.

 

Colombus Crew – Orlando City (2-0)

Columbus ne s’arrête plus avec cette troisième victoire consécutive ! Le vainqueur de cette rencontre pouvait prendre la première place à l’Est et c’est ce que le club de l’Ohio a fait. A la 13ème minute, Meram reçevait un ballon d’Artur sur le côté gauche à trente mètres des buts d’Orlando et s’en allait tromper Bendik. Le match s’animait et allait définitivement basculer à la 73ème en faveur de l’équipe à domicile. Suite à un service d’Higuain, Meram encore lui, se retrouvait avec le ballon face à trois joueurs dans les dix-huit mètres. Un crochet pour se mettre sur son pied droit et une frappe enchaînée portait le score à 2-0. Orlando stoppe donc sa bonne série de deux victoires en deux matchs, mais reste à quatre points de la première place, détenue par son adversaire du soir, avec deux matchs en moins. 

 

DC United – Philadelphia Union (2-1)

La victoire semblait nécessaire pour les deux équipes et c’est finalement la franchise de Washington qui a su tirer son épingle du jeu ! A la 18ème, Sam profitait d’une erreur de l’arrière gauche de Phili, Fabinho, pour récupérer le ballon et transmettre à Ortiz qui concluait. Dix minutes plus tard, Marquez touchait le ballon de la main dans sa surface et offrait un penalty à Acosta qui ne se fera pas prier pour le transformer. DC United rentre donc au vestiaire avec deux buts d’avance. A l’heure de jeu, Sapong prend la place de Simpson à la pointe de l’attaque de Philadelphie et va vite se montrer décisif. En effet, à la 71ème il suivait une frappe de Bedoya mal repoussée par Hamid, permettant aux visiteurs de revenir dans le match. Malgré la domination totale de Philadelphie en seconde période, le score n’évoluera plus. Sans avoir démérités, les visiteurs se retrouvent donc derniers de la Conférence Est tandis que Washington se donne un peu d’air avec ce premier succès de la saison.

 

Houston Dynamo – New York Red Bulls (4-1)

Les New York Red Bulls ont du mal en ce début de saison et cela s’est confirmé à Houston samedi. Pourtant, c’est bien les visiteurs qui ouvraient le score à la 13ème par l’intermédiaire de Wright-Phillips sur un service de Kljestan. Mais il ne faudra qu’une minute pour permettre à Remick d’égaliser de la tête après une belle combinaison sur corner. New York aura une occasion en or de repasser devant mais concèdera finalement un penalty à la 41ème qui sera transformé par Torres. A la 56ème, une faute de main de Robles va permettre à Torres d’inscrire son deuxième but de la journée. Les visiteurs ne reviendront pas et encaisseront même une 4ème unité par l’inévitable Torres qui en allait de son triplé à la 91ème sur un coup-franc à vingt mètres. Houston revient donc à un point de la première place à l’Ouest avec un match en retard. De son côté, les Red Bulls essuient un échec cuisant sur ce match et commencent à laisser beaucoup de points en route…

 

Les autres matchs

Toronto FC – Sporting Kansas City (0-0)

Giovinco éatait de retour de blessure après deux semaines d’absence, tandis qu’Altidore était laisse au repos. Les deux équipes restaient sur le même série deux matchs nuls et une victoire, ce qui prédisait un match équilibré. Ce fut le cas, avec des occasions des deux côtés qui ont été bien trop gaspillées. Giovinco aura malmené la défense adverse et frappera même la barre sur coup-franc peu avant l’heure de jeu. Cela ne permettra cependant pas de faire basculer le match qui se terminera donc sur un score nul et vierge.

 

New York City – San Jose Earthquakes (2-1)

Après un début de saison mitigé (4 points en 3 matchs), NYC entamait mal son match en encaissant un but dès la 6eme minute par Urena. Les hommes de Patrick Vieira vont cependant vite se ressaisir puisque quatre minutes plus tard, Harrison égalisait suite à un service de Villa. Le score ne bougera pas avant la mi-temps. Peu après l’heure de jeu, Pirlo cédait sa place à McNamara. Le coaching s’avérera payant étant donné qu’à la 67eme minute, le dernier entrant inscrivait le but vainqueur. Victoire importante pour New York qui remonte à la 3eme place du classement à l’Est. San Jose stagne mais reste néanmoins à la 4eme place à l’Ouest avec 6 points.

 

Chicago Fire – Montreal Impact (2-2)

C’était la sensation de la semaine dernière ! Bastian Schweinsteiger arrive à Chicago ! Il lui aura fallu peu de temps pour convaincre les supporters puisque l’ex international Allemand ouvrait le score de la tête à la 17ème pour son premier match avec le Fire. Mais le match allait dans un premier temps tourner en faveur des visiteurs qui égalisaient à l’heure de jeu grâce à l’Italien Mancosu. Les choses n’allaient pas s’arranger pour Chicago qui voyait Juninho écoper d’un second carton jaune à la 71ème, l’obligeant à quitter le terrain. À dix minutes du terme, c’était au tour de Cabrera de laisser ses coéquipiers à dix. La fin de match se jouait donc à égalité numérique. C’est Montreal qui pensait avoir fait le plus dur en inscrivait le but du 1-2 à la 90ème, mais trois minutes plus tard, Solignac permettait aux siens d’arracher le match nul. C’est donc un match plein de rebondissements auquel Schweinsteiger a pu participer, dans lequel Chicago est revenu au mental en fin de match. 

 

Minnesota – Real Salt Lake (4-2)

Enfin une victoire pour Minnesota ! Pourtant, le match commençait mal pour l’équipe à domicile qui consédait un but au bout de quatre minutes de jeu. Mais la franchise du Nord-Est des USA va faire preuve de mental dans ce match en revenant douze minutes plus tard grâce à Molino, rentrant au vestiaire sur ce score de parité. Au retour des vestiaires, Minnesota va considérablement prendre le dessus sur Salt Lake en inscrivant trois buts en vingt-trois minutes ! Ramirez va s’offrir un soublé (52ème, 62ème) et Venegas inscrira le quatrième but à la 68ème. C’est une véritable performance pour une équipe qui ne comptabilisait que six petits buts sur les quatre premiers matchs de la saison. La réduction du score par Movsisyan à la 87ème sera anecdotique. Minnesota s’offre donc une réelle bouffée d’air frais en remontant à la 9ème place à l’Est, reléguant son adversaire du soir à la dernière place de cette même conférence.

 

Vancouver Whitecaps – Los Angeles Galaxy (4-2)

Décidement, Los Angeles est très loin de ce que l’on attend de cette franchise. Les Californiens n’y arrivent tout simplement pas. Les visiteurs encaissaient le premier but à la 19ème minute par Techera. Mettant peu de temps à repondre grâce à un doublé du Français Alessandrini (26ème, 30ème), L.A. pensait avoir fait le plus dur. Mais un réel manque de réalisme va se faire ressentir puisque les visiteurs ne cadreront aucune de leurs tentatives en seconde période, permettant à Vancouver d’y croire.

 

Portland Timbers – New England Revolution (1-1)

C’était le match des extrêmes, avec Portland qui occupait la première place à l’Ouest et New England le bas de classement à l’Est. Les Timbers démarraient le match comme prévu et ouvraient le score à la 12ème minute sur une superbe reprise de volée de Valeri, auteur de son 5ème but en cinq matchs. L’équipe à domicile maîtrisait son match mais ne parvenait pas à se mettre à l’abri, laissant des opportunités à New England. Les visiteurs en profiteront à la 84ème minute et reviendront au score grâce à Nguyen. Dommage pour les Timbers qui avaient l’opportunité de se mettre à l’abri de Houston et Dallas, qui peuvent du coup prendre la première place en raison de leurs matchs en retard. Quant au Revolution, ce bon match nul permet de prendre la 8ème place à l’Est.

 

Martin COLNEY.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
venenatis, elementum libero eleifend facilisis consequat. ut efficitur. ante.