Moi je file un rencard…

0
Ligue 1

Premiers huitièmes de finale retour ce mardi soir, avec deux matchs où les équipes qui reçoivent sont en mauvaise posture. Cependant, si pour Arsenal la messe semble dite après la correction reçue à l’Allianz-Arena il y’a 3 semaines, le peuple de Naples, lui, y croit dur comme fer.

 

→ Acte I : Arsenal FC – FC Bayern Munchen (aggregate 1-5), Emirates Stadium

Confrontation entre équipes aux dynamiques diamétralement opposées. En effet, si du côté du Recordmeister le rythme de croisière semble avoir été trouvé par Ancelotti et ses hommes (leader de la Buli, qualifié en demi de Pokal et quasi qualifié en quart de LDC), c’est bien le côté anglais qui inquiète. Encore sèchement défait par un Liverpool en rémission ce samedi (3-1), les Gunners se voient éjectés du podium et voient dans le rétroviseur le retour du Manchester United de José Mourinho qui n’en demandait pas tant.

Mais, bien plus que la défaite, c’est un ensemble plus global qui transpire le négatif du côté du club de Londres 

En effet, entre un Arsène Wenger chahuté et de plus en plus contesté par les supporters voire, d’après quelques bruits de couloirs, à l’intérieur même du club, les problèmes liés aux prolongations de contrat d’Alexis Sanchez mais surtout de Mesut Ozil du fait des demandes stratosphériques de ces derniers. Et d’un manque de talent global dans l’équipe où certains joueurs n’apportent pas, ou peu (Walcott, Iwobi, Coquelin…).

Que ce soit sur le papier, ou en termes de finalité collective, cet Arsenal là montre de vrais problèmes de positionnement, en témoigne encore les buts encaissés face à Liverpool où le bloc, de nombreuses fois, n’a pas su être compact, laissant des espaces énormes entre les lignes exploitées avec justesse par Firmino et Coutinho. Il s’agira donc, pour les Cannoniers, de régler ces problèmes défensifs tout en essayant de marquer vite pour essayer de faire douter le Bayern…en espérant que les joueurs y croiront plus que les fans, puisque la moitié des supporters prévus ont déjà revendu leur place ou n’iront pas au stade.

Un match qui se disputera côté sans Philipp Lahm, suspendu, et Jérôme Boateng, en phase de reprise. Renato Sanches, malade la semaine dernière, fera lui bien partie du voyage.

Côté Wenger, c’est évidemment l’absence de Mesut Ozil, malade, qui fait office de coup dur pour espérer une remontada. El Neny et Cazorla sont aux aussi absents.

Les compos probables :

ARSENAL : Ospina – Bellerin, Mustafi, Koscielny, Monreal – Coquelin, Xhaka – Oxlade,                    Iwobi, Sanchez – Giroud

BAYERN : Neuer – Rafinha, Martinez, Hummels, Alaba – Xabi Alonso, Vidal – Robben,                      Thiago, Ribéry – Lewandowski

L’homme à suivre : Thiago ALCANTARA (BAYERN)

Acte II : SSC Napoli – Real Madrid FC (aggregate 1-3), Stadio San Paolo

Si de prime abord la situation du Napoli semble à peine moins catastrophique que celle d’Arsenal plus haut, la préparation de ce match a quant à elle été totalement différente.

En effet, du côté de Naples, c’est tout une ville qui est convaincue de la qualification à venir, et la rédaction vous recommande, dans le cas où vous faisiez le (très bon) choix de regarder ce match, de vous accrocher bien fort à votre siège, tant la folie menace de prendre corps aussi bien sur la pelouse que dans les tribunes. Car même après la défaite de l’aller 3-1, où le Napoli avait très bien figuré, de nombreux motifs d’espoirs demeurent :

Tout d’abord, ce Napoli là a fait jeu égal voire a su dépasser le Real en termes de qualité de jeu, en témoigne les immenses prestations de Diawara et d’Hamsik qui ont longtemps régné sur le milieu de terrain madrilène avant de craquer un peu physiquement.

Surtout, les situations en championnat dénotent d’une courbe de forme pas forcément positive en ce moment du côté de Madrid, même si le club de la capitale a su remettre l’église au centre du village en allant s’imposer largement du côté d’Eibar ce week-end, tandis que du côté du Napoli, la victoire en déplacement du côté du Stadio Olimpico de Rome dans le choc pour la deuxième place à montrer que Naples était prêt pour cet affrontement retour.

Au niveau des groupes

Maurizio Sarri pourra compter sur l’ensemble de ses troupes, puisque Dries Mertens annoncé incertain pour un coup reçu samedi est bien présent dans le groupe, à l’exception de Lorenzo Tonelli, blessé de longue durée. Idem pour Zinédine Zidane, qui pourra bien compter sur le fuoriclasse Cristiano Ronaldo, ménagé ce week-end. Seuls Varane (lésion musculaire) et Fabio Coentrao ne seront pas du voyage en Italie du Sud.

→ Les compos probables :

NAPLES : Reina – Hysaj, Koulibaly, Raul Albiol, Ghoulam – Jorginho, Hamsik, Zielinski –            Callejon, Mertens, Insigne.

REAL MADRID : Navas – Carvajal, Ramos, Pepe, Marcelo – Casemiro, Modric, Kroos –                            Bale, Benzema, Ronaldo.

L’homme à suivre : Maurizio Sarri (coach Napoli)

Maxence DURAND.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here