Foot US

Monday Night Football (J13) : Undeafeated no more !

Monday Night Football

Dans un Monday Night Football où se suivaient exceptionnellement deux rencontres, Washington a réalisé la surprise de l’année en mettant fin à la série d’invincibilité des Steelers. Dans l’autre rencontre de la soirée, les Bills sont venus à bout des 49ers.

Washington surprend les derniers invaincus !

Washington Football Team [5-7] @ Pittsburgh Steelers [11-1] : 23-17

Quelle surprise ! Alors que Pittsburgh était encore invaincu avant cette rencontre, les joueurs de Mike Tomlin se sont fait piéger par une surprenante équipe de Washington. Une victoire au finish pour la franchise de la capitale fédérale qui courait encore après le score dans le dernier quart-temps, qui permet à la Football Team de rester au contact de New York pour le titre de division NFC Est.

Le début de rencontre ne laissait pourtant absolument pas subodoré un tel exploit. Après un premier quart-temps où les deux franchises enchaînent les punts, Pittsburgh se réveille au bout de quinze minutes et va donner le ton dans cette rencontre. Au terme d’un drive construit presque exclusivement à la passe, Ben Roethlisberger (33/53, 305 yds, 2 TD, 1 INT) trouve Diontae Johnson dans la endzone pour ouvrir le score (0-7). Washington n’est pas encore en rythme et malgré une quatrième tentative jouée, l’audace ne paie et Pittsburgh récupère le cuir dans le camp de la Football Team. Les Steelers progresseront jusqu’à un yard de l’en-but, mais à leur tour ils échoueront sur une quatrième tentative. Ce n’est cependant que partie remise, car après un nouveau punt de D.C le leader de la Conférence Américaine aggrave le score sur une passe de 50 yds à destination de James Washington (14-0).

Si Washington débloque son compteur juste avant la pause (14-3), il faut attendre le retour des vestiaires pour voir la Football Team se réveiller en attaque. Dès la première série du troisième quart-temps, Alex Smith (31/46, 296 yds, 1 TD) trouve du rythme, son escouade convertit deux 3rd& Long et Peyton Barber finit le travail en rentrant dans la endzone (14-10). Les défenses reprennent alors le pas sur les attaques, mais les Steelers trouvent l’occasion de rajouter un field goal à l’entame de la dernière reprise. Il reste quinze minutes à jouer et Washington a sept points de retard (17-10).

Après un punt pour chaque franchise, la Football Team retrouve de l’allant et Alex Smith arrache l’égalisation sur une passe vers Logan Thomas (17-17). Pittsburgh récupère le cuir et arrive aux portes de la Redzone, mais les Steelers manquent une nouvelle fois une quatrième tentative alors que l’attaque se trouvait en position de field goal. Cette gourmandise sera immédiatement punie par Washington qui inscrit un field goal pour prendre les devants pour la première fois du match, mais la punition ne s’arrête pas là. Alors qu’il reste un peu plus de deux minutes à jouer, Ben Roethlisberger voit sa passe déviée par Montez Sweat, et cette dernière termine dans les bras de Jon Bostic. La Football Team capitalise sur cette erreur avec un nouveau field goal tout en égrenant le chronomètre, prenant alors six points d’avance (17-23).

Pittsburgh a laissé passer sa chance et doit s’incliner, concédant sa première défaite de la saison.

Buffalo tout en maîtrise

Buffalo Bills [9-3] @ San Francisco 49ers [5-7] : 34-24

Malgré une entame de match compliquée, Buffalo a parfaitement géré sa rencontre dans le sillage d’un Josh Allen (32/40, 375 yds, 4 TD) appliqué. Une victoire qui rapproche les Bills des playoffs, mais qui en éloigne les 49ers.

La rencontre démarre par une démonstration d’audace, même si les risques pris par les deux franchises ne paieront pas. Sur la première série du match, Buffalo remonte le terrain jusque devant la endzone de son adversaire, mais échoue à un petit yard de l’en-but. Bis repetita quelques minutes plus tard avec San Francisco qui, après avoir remonté tout le terrain, échoue à son tour juste devant la endzone des Bills. Néanmoins, les 49ers vont très vite récupérer le cuir suite à un fumble de Buffalo sur le jeu suivant. San Francisco en profite immédiatement grâce à Nick Mullens qui se connecte avec Brandon Aiuyk pour ouvrir son compteur (0-7).

Malgré ce démarrage manqué, les Bills ne paniquent pas et vont dérouler dans la reprise suivante. En réaction à l’ouverture du score californienne, Josh Allen mène un drive éclair et conclut en trouvant Cole Beasley (9 rec, 130 yds, 1 TD) dans la endzone pour égaliser. Avant la pause, il creusera l’écart en touchant Dawson Knox puis en plaçant Tyler Bass pour un field goal (17-7). À la mi-temps, l’écart est déjà creusé. Néanmoins, Buffalo va continuer à aggraver la marque au retour des vestiaires. Si Robbie Gould remet San Francisco à une possession dès la première série de la seconde période (17-10), Buffalo répond avec un touchdown à la réception d’Isaiah McKenzie, puis Tyler Bass inscrit un second field goal. 27-10, les jeux sont faits.

L’issue du match semble connue, mais San Francisco s’accroche et réduit l’écart grâce à une passe de Nick Mullens pour Kyle Juszcyk (27-17). Le début d’un éventuel retour ? Pas vraiment, car Buffalo répond immédiatement par l’intermédiaire de l’inévitable Josh Allen qui trouve un quatrième receveur différent (Gabriel Davis) pour son quatrième touchdown de la soirée (34-17). Cette fois-ci le match est définitivement plié et la réduction de l’écart des 49ers n’y changera rien. Succès contrôlé pour les Bills, tandis que San Francisco manque sa première en tant qu’équipe à domicile au State Farm Stadium.

Suite et fin de la treizième semaine en NFL cette nuit, avec une rencontre opposant les Dallas Cowboys aux Balitmore Ravens. Un duel où Baltimore n’aura pas le droit à l’erreur dans la course aux playoffs.

Crédits Image en Une : Keith Srakocic / Associated Press

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire