Moto GP – Quartararo, Rey de Catalunya

0
Crédits photo : @MotoGP
Ligue 1

Pour la troisième fois cette année en Moto GP, Quartararo s’est imposée, une nouvelle fois en Espagne. Déjà vainqueur à Jerez lors des deux manches inaugurales, le Français a récidivé, cette fois à Barcelone. Il triomphe devant les deux Suzuki de Mir et Rins. Le premier nommé endosse la responsabilité de chasseur, tandis que Quartararo est de nouveau leader au Championnat du Monde. 

Dovizioso out d’entrée

La “solidarité” française, involontaire évidemment, s’est bien illustrée aujourd’hui sur le circuit de Catalogne. Dès le premier tour, un contact entre Petrucci et Pol Espargaro a déséquilibré Zarco, qui est part au tapis. Dans sa chute, il a entrainé le pauvre Dovizioso, auteur d’une piètre performance en qualifications. Parti 17e, il devait dans tous les cas s’attendre à devoir se frayer un chemin lors du départ. Raté.

En tête de grille, Fabio Quartararo a lui confirmé qu’il n’était pas encore maître dans l’art du départ. Débordé par Rossi et Miller, encore auteur d’un magnifique envol, il a du cravacher pour revenir sur Morbidelli. Son coéquipier chez Yamaha Petronas est lui très bien parti, menant pendant un peu moins de la moitié de la course. Il n’a rien pu faire face à “El Diablo”, qui est revenu comme une balle.

Chute à tous les étages

Dès le premier tour, nous savions donc que Barcelone accoucherait d’un nouveau leader au Championnat du Monde. Puisque les tracés asphaltés réussissent bien aux Français, que ce soit Quartararo ou Alaphilippe aujourd’hui, le destin a bien fait les choses. Viñales a longtemps végété en fond de peloton, pour finalement accrocher une anonyme 9e place. Il cède du terrain à la Yamaha Petronas, tout comme Rossi, pas en verve. L’Italien a encore chuté, alors qu’un 200e podium en Moto GP lui était promis. Mir a donc récupéré la 2e place de l’Italien, et Rins a pris la troisième place à Morbidelli en fin de course.

D’ailleurs, Mir aurait bien pu l’emporter, si la course avait duré quelques tours de plus. Complètement déchainé, il n’a fait qu’une bouchée de Miller ou encore Morbidelli. Très régulier sur sa Suzuki, il pourrait bien devenir le principal obstacle dans la quête suprême du titre mondial. Au classement général, l’Espagnol ne compte que 8 points de retard sur Fabio (108 à 100), et devance Viñales de 10 points. À 6 manches du terme de la saison, rien n’est encore fait.

Prochain rendez-vous en Moto GP au Mans, en France. C’est la première fois qu’un Français y débarquera en étant en tête du championnat du Monde de Moto GP. Assurément, Quartararo, tout comme Zarco, voudront briller. Pour ce dernier, il faudra espérer que son accrochage avec Dovizioso, alors leader, ne lui coûtera pas trop de point auprès de Ducati. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here