MotoGP : Des essais sans grandes surprises !

MotoGP : Des essais sans grandes surprises !

Alors qu’on ne l’attendait plus suite à sa chute en FP4, Johann ZARCO, s’est octroyé la première pôle position de l’année au Qatar explosant par là même le record absolu de la piste détenu jusqu’à lors par Jorge LORENZO. Mais tout n’est pas gagné pour autant, puisque le français devra notamment composer avec des Ducati au rythme de course très élevé.

 

 Une FP1 qui démarre tranquillement

 

C’est sur une piste sale et chaude qu‘avait débuté la FP1, l’ensemble des pilotes d’abord assez prudents, avaient peu à peu amélioré les chronos Andréa DOVIZIOSO en tête, avec 1’55.366 tandis que Valentino ROSSI terminait cette première séance second, un résultat plutôt encourageant pour le pilote italien. Marc Marquez, qui se plaçait 3e , prouvait, si c’était encore à faire, qu’il faudrait compter sur lui. Andréa IANNONE et Alex RINS prouvaient à nouveau les bonnes dispositions de leur Suzuki en terminant respectivement 4e et 8e de cette première séance alors que Jorge LORENZO, pourvu d’une nouvelle selle, complétait le top 5. Le Français Johann Zarco terminait quant à lui 6e à presque 6 dixièmes du temps de référence.

 

Les choses sérieuses commencent

 

Pour les 1ers essais de nuit, c’est à nouveau Andréa DOVIZIOSO qui menait la FP2 et qui démontre avec la 2nde place de Petrucci et la 4e place de Lorenzo, la très bonne disposition des Ducati sur le circuit de Doha. Alex RINS et Andrea IANNONE plaçant respectivement leur moto 3e et 5e de ces essais confirment également qu’il faudra compter sur la Suzuki cette année. Un peu en retrait, Marc MARQUEZ, 6e et Dani PEDROSA 7e, sont un peu plus loin qu’habituellement tout en étant relativement proche de la 4e position au niveau des temps.  Cal CRUTCHLOW, Valentino ROSSI et Johann ZARCO complètent le top 10 qui se tient en une demi-seconde, ce qu’il prouve que tout reste possible.

 

Crédit photo : Eurosport

Une FP3 pour le fun

 

De retour sur une piste très chaude, la FP3 n’est exceptionnellement pas la séance ou les pilotes auront la possibilité d’améliorer leur chrono. Malgré tout le pilote Français Johann ZARCO s’en approchera énormément et termine cette session à la 1ère place suivi de Jack MILLER, Danilo PETRUCCI, Marc MARQUEZ et Andréa IANNONE alors très loin de leur chrono de la veille. Cette session entérine pour de bon les 10 pilotes qui figureront en Q2 à savoir ; Andrea DOVIZIOSO, Danilo PETRUCCI, Alex RINS, Jorge LORENZO, Andréa IANNONE, Marc MARQUEZ, Dani PEDROSA, Cal CRUTCHLOW, Valentino ROSSI et Johann Zarco.

 

Le temps des derniers réglages

 

 

La liste des 10 pilotes déjà qualifiés pour la Q2 étant connu, l’essentiel du plateau se concentrera sur les réglages courses pour la FP4. Après un problème mécanique pour Jorge LORENZO, cette séance fût le théâtre de quelques chutes dont Takaaki NAKAGAMI, Pol ESPARGARO et le Français Johann ZARCO, forte heureusement sans gravité pour les pilotes. Finalement, c’est à nouveau Andréa DOVIZIOSO qui domine cette dernière séance d’essai libres suivi de son compatriote Danilo PETRUCCI et de Valentino ROSSI qui revient quelques peu dans la course. Alex RINS et Marc MARQUEZ complète le top 5.

 

Crédit photo : sport.fr

 

Une Q1 mitigée pour Maverick VIÑALES

 

En Q1, l’espagnol Maverick VIÑALES termine second. Peu habitué à cet exercice, il finit finalement derrière l’Australien Jack MILLER qui s’est longtemps battue avec l’italien Franco MORBIDELLI, Aleix ESPARGARO et Tito Rabat pour la seconde place. Même si le pilote Yamaha a fait le boulot en passant en Q2 le pilote australien reste le grand gagnant de cette première séance d’essai qualificative. A noter la très belle place du rookie Hafizh SYAHRIN, qui, malgré son peu de roulage, s’est assurer la 5e place de la Q1 et partira donc 15e de son premier Grand Prix.

 

La bataille des titans

 

Andréa DOVIZIOSO, Danilo PETRUCCI, Alex RINS, Jorge LORENZO, Andréa IANNONE, Marc MARQUEZ, Dani PEDROSA, Cal CRUTCHLOW, Valentino ROSSI et Johann ZARCO rejoints par Jack MILLER et Maverick VIÑALES étaient donc les 12 premiers pilotes à se battre pour la première proposition de l’année. Repartit tranquillement après sa chute en FP4, le Français Johann Zarco au terme d’une belle bataille avec l’Espagnol Marc MARQUEZ réussissait l’exploit de pulvériser le record du circuit alors détenu par Jorge LORENZO depuis 10 ans en s’adjugeant la pôle position et en reléguant le pilote de l’équipe d’usine Yamaha, Maverick VIÑALES, à plus d’une seconde. L’italien Danilo PETRUCCI complète le top 3 avec un excellent 1’53.887. Le champion du monde en titre, Marc MARQUEZ, signalait toutefois, au micro de motogp.com, que le pilote ayant le rythme le plus élevé ne faisait pas partie des trois premiers. Il parle bien sûr d’Andréa DOVIZIOSO, qui, malgré une 5e place, sera l’ultra favoris pour le Grand Prix.

 

Un warm-up qui établit une hiérarchie pour la course ?

 

De retour sur une piste chaude pour l’ultime séance avant la course, l’ensemble des pilotes s’est attaché à régler les derniers petits détails permettant d’être plus performant pendant la course. C’est à 2 minutes de la fin que l’ensemble du plateau a fourni un dernier effort pour obtenir des chronos plutôt homogènes puisque les 15 premiers pilotes figuraient dans la même seconde. En tête, Marc MARQUEZ, prenait la 1ère place alors qu’Andréa DOVIZIOSO le suivait de près ainsi que Danilo PETRUCCI. Le Français Johann ZARCO termine 6e ce qui montre que tout n’est pas résolu sur son rythme de course. Mais la plus grosse déception est certainement à mettre au crédit de Maverick VIÑALES qui termine simplement 18e et qui aura beaucoup à faire pour terminer cette course à une place honorable.

Crédit photo : Ouest-france

 

Rendez-vous donc à 17h ce soir pour la 1ère course de Moto GP de l’année qui devrait voir, en toute logique, les Ducati mener. Cependant, il faudra suivre de près, Marc MARQUEZ, au top de sa forme, et peut-être qui sait, un Johann ZARCO qui n’hésitera pas une seconde à tenter sa chance s’il a l’occasion de faire quelque chose. La belle surprise pourrait également venir d’un des pilotes Suzuki qui ont montré une belle régularité sur chaque séance d’essai.

Commentaires

Poster un commentaire

commodo nec et, at suscipit nunc id, adipiscing ut