Moto GP

MotoGP : Fabio Quartararo double la mise !

Le premier Grand Prix européen de la saison 2021 de MotoGP a eu lieu aujourd’hui à Portimão et il n’a pas déçu ! Le circuit portugais a en effet été théâtre d’une course très mouvementée. 

Nouvelle victoire d’El Diablo

Fabio Quartararo est de nouveau victorieux cette saison ! Le jeune pilote français, auteur de la pole position hier, a su maitriser le Grand Prix et s’imposer au bout des 25 tours de course. El Diablo a réussi dès le premier tiers de la course à s’échapper en compagnie d’Álex Rins avant que celui-ci ne chute à quelques tours de l’arrivée. Francesco Bagnaia accompagne le vainqueur sur le podium, auteur d’une très belle remontée : parti de la onzième place, le pilote officiel Ducati a remonté petit à petit tous ses concurrents, et a ainsi pu s’installer à la deuxième position, juste devant Joan Mir. Les deux pilotes se sont en effet battus pendant les derniers tours du Grand Prix, sans pour autant parvenir à se dépasser. Franco Morbidelli a lui aussi participé à cette bataille à distance, sans parvenir pour autant à dépasser le champion du monde en titre. C’est le pilote Sud-Africain Brad Binder qui est venu compléter le top 5. Le protégé de la firme autrichienne KTM a effectué une course très solide et a profité de tous les accidents ayant eu lieu devant lui. Cette cinquième place est donc son meilleur résultat personnel cette saison ainsi que le meilleur de son équipe.

Un circuit piégeux

Ce Grand Prix a ainsi été très disputé mais a aussi été le lieu de nombreuses chutes et abandons. Pol Espargaró est ainsi le premier à avoir jeté l’éponge, visiblement victime d’un problème mécanique avec sa Honda. Un tour après, c’est Jack Miller qui chute au troisième virage alors qu’il se battait pour une place dans le top 5. Et c’est malheureusement peu après que le héros de la course, Miguel Oliveira chute à son tour. Le pilote portugais a malgré tout pu remonter sur sa machine mais n’a terminé qu’à la seizième position, à la porte des points. Valentino Rossi n’est, à son tour, pas parvenu à rester sur sa Yamaha à onze tours de l’arrivée. Le nonuple champion du monde venait de dépasser son demi-frère et allait tenter de s’attaquer à Álex Márquez avant de perdre le contrôle de sa moto. Mais c’est à la fin de la course que les choses basculent dans le groupe de tête : comme dit précédemment, Alex Rins chute à sept tours de l’arrivée alors qu’il se battait pour la première place. Un tour plus tard, Johann Zarco chute à son tour, se battant avec Bagnaia et Mir pour une place sur le podium. Le Français, qui était alors le leader du championnat, perd donc des points importants pour la suite de cette saison.

Spectaculaire retour de Marc Márquez 

Le pilote le plus surveillé du weekend était bien entendu Marc Marquez. L’ancien champion du monde MotoGP, de retour sur sa machine pour la première fois depuis neuf mois, était ici pour se tester et retrouver des sensations. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est parvenu à impressionner une grande partie du paddock. Parti de la sixième position, il a effectué un magnifique départ, ayant réussi à gagner quelques places. Il a par la suite perdu du terrain, et s’est retrouvé à la neuvième position. Le pilote espagnol a réussi à garder un bon rythme et à se coller derrière le carénage d’Aleix Espargaró. Profitant des accidents devant lui, le pilote Repsol termine ainsi la course à une impressionnante septième position. Souffrant visiblement toujours de sa blessure au bras, il peut ainsi être très satisfait de son résultat et on peut ainsi s’attendre à ce qu’il revienne petit à petit se battre pour des podiums.

En Moto3, c’est une nouvelle fois l’impressionnant rookie Pedro Acosta qui remporte la course, la deuxième de sa jeune carrière, devant Dennis Foggia et Andrea Migno. Un autre pilote de la filière KTM, Raúl Fernández est lui aussi parvenu à gagner le Grand Prix en Moto2, sa première en catégorie intermédiaire. Il termine la course devant Aron Canet et son coéquipier Remy Gardner.

 

Fabio Quartararo prend ainsi les commandes du championnat du monde MotoGP. Sa deuxième victoire consécutive lui permet ainsi d’avoir 15 points d’avance sur son dauphin provisoire, Francesco Bagnaia. Le coéquipier du pilote français, Maverick Viñales, accuse ainsi vingt points de retard sur le leader, terminant la course à la onzième place après un très mauvais départ. Johann Zarco se place juste derrière le pilote espagnol, et essayera bien entendu de se rattraper au prochain Grand Prix. Le champion du monde en titre Joan Mir ferme le top 5 temporaire du championnat du monde.

 

Les pilotes des plateaux MotoGP, Moto2, Moto3 ainsi que ceux de la catégorie MotoE auront rendez-vous dans deux semaines sur le circuit de Jerez pour le premier Grand Prix d’Espagne de la saison.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire