Moto GP

MotoGP : les tests de pré-saison sont terminés

Les pilotes MotoGP ont pu se donner rendez-vous le samedi 6 mars afin de tester leur machine de course, pour la première fois depuis le GP de Portimão l’année dernière. Les cinq journées d’essais qui ont suivi ont permis aux pilotes, aux équipes ainsi qu’aux fans d’évaluer les performances des machines sur le tracé du Qatar.

Yamaha se régale

Au cours de ces journées de test, la marque au diapason a réellement pu se démarquer par rapport à ses concurrents. En effet, au classement combiné des cinq séances, trois de ses pilotes figurent dans le top 5. Valentino Rossi, en retrait par rapport à ses collègues, se retrouve tout de même à moins d’un dixième de la dixième place. Le bilan est donc très satisfaisant pour l’écurie, bien qu’il y ait quelques doutes quant à la puissance de la machine : les pilotes s’inquiètent effectivement de la différence de vitesse de pointe entre leur machine et celles de leur concurrent, Ducati notamment.

Ducati toujours au devant de la scène

L’écurie italienne a elle aussi effectué des résultats satisfaisants au total des cinq journées d’essais. Comme évoqué précédemment, Ducati n’a pas à s’inquiéter concernant sa puissance moteur. Avec ses 357,6 km/h atteint en bout de ligne droite, le Français Johann Zarco a battu le record de vitesse de pointe en MotoGP. Et même si la vitesse de pointe ne fait pas tout, la marque de Bologne a montré qu’elle allait donner du fil à retordre à ses adversaires : Jack Miller a terminé ces journées en première position, tout en allant battre le record de la piste jusqu’alors détenu par Marc Márquez. Les débutants ont quant à eux effectué de nombreux tours afin de s’habituer aux 1000 cm³, et ont obtenu des résultats plutôt encourageants pour le début de leur carrière.

Aleix Espargaro en outsider

La surprise de ces essais fut Aprilia, et plus précisément Aleix Espargaró ! Déterminé à effectuer une très belle saison afin de rendre hommage à Fausto Gresini, décédé récemment, le pilote espagnol a réussi de très belles performances au cours de ces journées d’essai. Il a effectivement été crédité du sixième temps au cumul des cinq journées, à moins de cinq dixièmes du record de la piste. Au cours de la saison passée, le coéquipier de Lorenzo Savadori (24e) était souvent en meilleure posture aux essais qu’en course. Mais il l’annonce lui-même : cette année, il souhaite se battre régulièrement pour le podium.

KTM en retrait

Aleix Espargaró ne fut pas la seule surprise de ces séances : KTM a aussi été très surprenante, mais pas de manière aussi positive. La marque n’a assurément pas réussi ces tests de pré-saison, leur meilleur pilote, Miguel Oliveira ne pointant qu’à la seizième position. Mais les membres de l’équipe gardent la tête haute et estiment que ce manque de résultat ne vient que du fait que le circuit de Doha n’est pas adapté à la RC16. Cependant il ne faut pas sous-estimer KTM : il faut tout de même rappeler que la marque ne paraissait pas en mesure de se battre pour de gros résultats lors des tests de la saison dernière, mais qu’elle a tout de même réussi à obtenir huit podiums !

Honda veut redorer son blason

Après la saison ratée de l’an passé, Honda se doit de se remettre sur les rails et de redevenir un ténor du plateau MotoGP. Et c’est le petit frère Espargaró, Pol, qui a permis à la marque de s’illustrer et de se placer dans le top 10 des temps combinés. L’Espagnol, tout juste arrivé dans l’écurie, a directement voulu montrer qu’il ne visait qu’une seule chose : la victoire. Stefan Bradl, son coéquipier temporaire, a réussi à démontrer de plus belles choses que la saison dernière, laissant possiblement sous entendre que la marque japonaise reviendrait en meilleure forme cette saison. En revanche, Álex Márquez ne débute pas la saison comme il le souhaitait, s’étant fracturé un métatarse au pied droit après d’innombrables chutes. Mais le jeune pilote espagnol cherchera à se rétablir au plus vite afin de faire briller le HRC en cette saison 2021… Tout comme son grand frère, Marc, actuellement en train de se préparer à effectuer son grand retour à la compétition.

Suzuki tout en douceur

L’équipe championne du monde a effectué ses tests de pré-saison de manière timide. Avec une septième place obtenue par le champion en titre Joan Mir et une huitième par son coéquipier, la marque japonaise a réussi à montrer qu’elle était capable d’être suffisamment rapide dans un tour chrono. Mais il ne faut pas s’inquiéter pour les pilotes de l’écurie, puisque ceux-ci ont toujours eu l’habitude d’être bien meilleurs le dimanche que le samedi. Eux-mêmes sont plutôt confiants quant au début de la saison, et ne sont pas inquiets de leur performance, bien qu’ils admettent que la compétition sera plus rude que l’année passée. Reste à savoir si l’écurie va réussir à conserver son titre cette saison ou si la campagne 2020 n’était qu’une exception…

 

Ces cinq journées de test ont donc donné le ton pour la saison 2021 qui nous attend. Mais il ne faut pas se focaliser entièrement sur ces essais, car comme vu par le passé, ils ne sont pas forcément indicateurs de ce qu’il va se passer cette année. Il faudra ainsi se donner rendez vous vendredi 26 mars, à 13h40 heure française, pour avoir un réel aperçu de ce que vont effectuer les pilotes lors de cette saison.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire