Moto GP

MotoGP – Márquez s’impose une nouvelle fois à Austin !

Marquez Austin MotoGP

Les pilotes du plateau MotoGP avaient ce weekend rendez-vous à Austin, aux États-Unis, pour ce qui était le second Grand Prix non-européen de cette saison. 

Marc Márquez est le roi des États-Unis

Le circuit d’Austin est définitivement le terrain de jeu de Marc Márquez. Parti de la troisième place sur la grille de départ, l’octuple champion du monde s’est immédiatement emparé des commandes de la course. Ayant été, pendant un temps, poursuivi par Fabio Quartararo, le pilote Honda a finalement accéléré son rythme, enchainant les meilleurs tours en course pour se mettre définitivement à l’abri de son rival français. 20 tours plus tard, l’Espagnol inscrivait son septième succès en huit courses sur le circuit Texan. Marc Márquez remporte ainsi sa deuxième course cette saison après le Sachsenring, son autre jardin.

El Diablo gère son avance au championnat du monde

Fabio Quartararo a une nouvelle fois réussi un très beau coup au championnat du monde. Le leader du championnat du monde, voyant qu’il n’avait pas les capacités pour suivre le rythme de Marc Márquez, ne s’est pas énervé et a accepté son sort. Le pilote français a poursuivi sa course en toute tranquillité, sans être inquiété par ses adversaires. Il termine la course en seconde position et inscrit son dixième podium cette saison. Plus important encore, il porte son avance sur Pecco Bagnaia à 52 points et aura, dès le Grand Prix prochain, une chance d’être sacré champion du monde MotoGP.

Francesco Bagnaia limite la casse

Le plus proche rival de Fabio Quartararo complète le podium. Francesco Bagnaia s’est en effet adjugé la troisième place au classement, après une course particulière. Ayant eu un début de course compliqué, le pilote italien s’est fait dépasser par de nombreux adversaires jusqu’à se retrouver en sixième position. Mais il est parvenu à se remettre dans le rythme, pour dépasser Álex Rins, qui réalisait une très belle course. Puis, son coéquipier Jack Miller l’a tout simplement laissé passer, sachant que ce dernier ne se bat pas pour le titre de champion du monde. Enfin, il est parvenu à dépasser Jorge Martín dans les derniers tours de course, après que celui-ci se soit raté dans un virage. Il écopera d’ailleurs d’une pénalité pour avoir court-circuité le tracé américain.

Mir et Miller vont une nouvelle fois au contact

Dans le reste du peloton, l’action était au rendez-vous, surtout entre Jack Miller et Joan Mir. Le pilote Suzuki a en effet tenté, dans le dernier tour, une manœuvre de dépassement osée sur son rival australien. Malheureusement, cette tentative n’a pas fonctionné comme prévu, puisqu’elle a provoqué un contact entre les deux pilotes, permettant à Enea Bastianini de s’emparer de la sixième place. Cette manœuvre a fortement déplu à Jack Miller, qui était extrêmement agacé par le comportement en piste du champion du monde MotoGP en titre.

Brad Binder et Pol Espargaró complètent le top 10. Andrea Dovizioso est parvenu à remporter ses premiers points avec l’écurie Petronas, en terminant à la treizième position. Enfin, trois accidents ont été à déplorer : ceux d’Aleix Espargaró, de Takaaki Nakagami et du Français Johann Zarco.

Une course Moto2 bien calme et une course Moto3 explosive !

Les deux autres courses du jour ont été bien différentes l’une de l’autre ! Du côté de la Moto2, c’est le rookie Raúl Fernández qui est parvenu à s’imposer pour la troisième fois consécutive dans une course assez calme. Il a devancé assez largement Fabio Di Giannantonio et Marco Bezzecchi. Mais plus important encore, son coéquipier et rival pour le titre Remy Gardner est parti à la faute ! L’Australien ne compte désormais plus que neuf petits points d’avance sur son coéquipier.

Pour ce qui est de la Moto3, il est clair que le mot « calme » n’est pas du tout adapté à la situation. En effet, la course a subi non pas un mais deux drapeaux rouges ! En premier lieu, c’est Filip Salač qui a été victime d’une chute et, étant resté sur la trajectoire de la piste visiblement blessé, la direction de course a interrompu le Grand Prix. Puis lors du deuxième départ, un accident effroyable a eu lieu en pleine ligne droite. Ce sont en effet Jeremy Alcoba, Andrea Migno et Pedro Acosta qui se sont retrouvés au sol. Miraculeusement, aucun pilote n’a été blessé. C’est finalement Izan Guevara qui a pu obtenir la victoire, alors qu’il avait eu un problème mécanique quelques minutes avant la sortie du second drapeau rouge. Dennis Foggia et John McPhee ont pu l’accompagner sur le podium.

Il ne reste plus que trois Grand Prix cette saison. Les pilotes MotoGP, Moto2 et Moto3 ont deux semaines de repos avant de retourner se battre en Europe, pour le deuxième Grand Prix à Misano ! 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire