Basketball

MVP : Qui pour succéder à Russel Westbrook ?

Chaque année à la fin de la saison, la NBA décerne le trophée de MVP (Most Valuable Player) au meilleur joueur de la saison régulière. Trophée individuel il récompense une saison statistique et collective au dessus du lot et est généralement décerné à un joueur d’une équipe ayant plus de  victoires (exeption l’an dernier, coucou Russel). Il permet de faire rentrer le joueur parmi les livres d’histoires de ce sport.  Alors trois semaines avant le début des play-offs et dans la dernière ligne droite vers le titre on s’installe et on discute grosses performances.

Attentif depuis octobre on a décidé de sélectionner les favoris au titre de MVP et de mentionner quelques joueurs susceptibles de rentrer dans la discussion.

 

Les mentions, une grosse saison mais est ce que cela suffira ?  

 

Kyrie Irving (Boston Celtics),  lassé de ne pas être reconnu à sa juste valeur (en même temps quand tu vois qui il y a devant), l’ancien numéro 1 de la draft a débarqué dans le Massachusetts en remplacement d’Isaiah Thomas qui a fait le chemin inverse. Chez les Celtics il est l’option offensive  numéro 1 et doit porter l’équipe après l’horrible blessure de Gordon Hayward. Avec l’équipe sur ses épaules et après 2 défaites initiales, ils enchaînent 16 victoires de suite (dont les Warriors et le Thunder).  Longtemps leader de la Conférence Est, depuis sa blessure c’est plus compliqué pour les Ce’s mais qui ont validé leur place en play-off et qui finiront (normalement) leur saison à la seconde place.

Points forts :

– Une saison statistique pleine pour Uncle Drew avec ses 24,4 points, 4 rebonds et 5 passes, il est le neuvième scoreur de la ligue

– Une saison régulière remarquable pour Boston

Point négatif :

– Nombreuses blessures

 

Demar DeRozan (Toronto Raptors), après un (sale) sweep en play-offs l’an dernier le pote de Drake a repris son job de leader de ces Raptors, Dwayne Casey à tout changé, fait jouer les jeunes et ça marche. Les Dinos sont aujourd’hui leader de la Conférence Est avec 4 victoires d’avance sur les Celtics, leur jeu est très agréable, tout le monde touche le ballon et DeMar se régale. Il est le dixième scoreur de la NBA avec des statistiques similaires à Kyrie et peut légitimement être mentionné dans cette course.

Point forts :

– Une équipe leader à l’Est

– Faire des cheks à Drake quand même c’est fort

Point faible :

– Des matchs trop irréguliers ces derniers temps

 

Bradley Beal (Washington Wizards), le fidèle lieutenant de John Wall chez les sorciers a décidé de faire du rab cette année, en absence du meneur all star absent depuis 3 mois, Bradley a sorti le tablier et va amener ces Wizards vers les play-offs. Scott Brooks peut le remercier, cette année Bradley Beal c’est loin d’être fragile.

Points forts :

– Une équipe qui marche avec lui aux manettes

– Des statistiques en hautes et complètes

Points faibles :

–  Un classement un peu bas

– Que vallent les wizards en play-offs ?

Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks) que dire du Greek Freak ? S’il améliore son shoot il deviendra vite injouable et sera MVP c’est quasiment acté. Monstre physique le tenant du titre de MIP (Most Improved Player) joue actuellement un basket de très haut niveau dans une équipe de niveau … douteux. Quatrième scoreur de la NBA que lui manque-t-il aujourd’hui ? Pas grand-chose mais cela risque d’être un peu court, mais attention le Grec arrive en courant!

Points forts :

– Statistiques impressionnantes

– Franchise player incontestable

– Injouable

Points faibles :

– Un peu seul dans son équipe

– Une saison avec un niveau de jeu douteux pour les Bucks

 

Lamarcus Aldridge (San Antonio Spurs) après une franche discussion avec Pop cet été quand a son rôle (et peut être une volonté de départ) et avec la « blessure » (physique ou mentale personne ne sait trop)  de Kawhi, Lamarcus a pris en main les rênes de l’équipe et de quelle manière ! Qui pouvait parier avec la blessure de la franchise player des Spurs que l’équipe se trouverait a la lutte pour l’avantage du terrain en play-offs ? Alors levons nous et tirons notre chapeau a Mr Aldrige pour cette superbe saison avec cerise sur le gâteau une place au all star game.

Points forts :

– Le leader de l’équipe

– Il a assumé sa discussion avec Pop cet été

Point faible :

–  Il part de trop loin

 

Les outsiders, attention ca tape au carreau

 

Damian Lilliard (Portland Trail Blazers) attention it’s Dame Time, tout réussit à Damian cette saison. Une (enfin) première sélection au All Star Game, un enfant qui est arrivé, des stats folles et une très grosse régulière pour Portland.

Points forts :

– En feu en ce moment

– Portland 3 eme à l’Ouest !!!!!

–  Son album est top

Point faible :

– Une première partie de saison plutôt timorée

 

Russel Westbrook (Oklahoma City Thunder) attention le marsupilami est de retour et il a encore faim de trophées, et avec l’arrivée de deux nouveaux copains (Paul George et Melo pour ceux qui habitent dans une grotte) Russel veut aller chercher le titre et pourquoi pas un deuxième titre de MVP ? Alors Westbrook fait du Westbrook, ça shoote (fait parfois des mauvais choix aussi), ça prend des rebonds et ça fait des passes. Mais attendez, ne me dites pas que ? …  Et si ! L’ami Russel est en route pour ce que personne n’a fait dans l’histoire, une deuxième saison en triples doubles consécutives je ne crois pas qu’on se rend compte de l’investissement qu’il faut chaque soir pour arriver à sortir ce genre de perfs. Il ne lui manque que les rebonds à valider mais je pense que rien que ça cela mérite un gros applaudissement.

Points forts :

– En route pour une deuxième saison en triples doubles

– Modifie le jeu de son équipe

Point faible :

– Une saison régulière mi-figue mi-raisin pour OKC

 

Stephen Curry (Golden State Warriors) en parlant de pyromane en voila un grand (si ce n’est le plus grand ;)) de toute façons tous les ans il sera dans cette course au MVP car voila Stephen c’est Stephen, un joueur fantasque qui score ses 20 points sans forcer et toujours présent dans les grands matchs.

Point fort :

– Prénom : Stephen Nom : Curry

– Point faible :

De nombreuses blessures cette saison, coucou les chevilles

 

Kevin Durant (Golden State Warriors), Mr Cupcake est dans sa deuxième saison chez les Warriors et quoi qu’on en dise au moment des blessures de Thompson et de Curry, c’était lui le leader offensif. Il a aligné les grosses perfs tous les soirs et tourne à 27 points de moyenne depuis le début de la saison. L’ancien MVP 2013 veut retourner chercher un autre trophée et il fait la saison pour.

Points forts :

– Il score, il score, il score

– Il a porté les Warriors depuis 2018

Point faible :

–  Des stats un peu plus faibles que les favoris

 

Anthony Davis (New Orléans Pélicans), l’étrange volatile réalise une saison de très très haut niveau car près la perte de Boogie Cousins, on ne donnait pas cher des plumes des Pélicans. Résultat, une saison en double avec 28 points de moyenne et chose incroyable son équipe est en play-offs et peut aller chercher l’avantage du terrain. Alors même si Unibrow n’as pas rasé son mono sourcil, Anthony réalise une saison de MVP mais malheureusement devant lui il y a deux extra-terrestres.

Points forts :

– Des stats monstrueuses

– Son équipe est en play-offs

Point faible : 

– Peut être qu’il n’aura plus d’essences dans le moteur au moment des play-offs

 

Les favoris

 

LeBron James ( Cleveland Cavaliers ), que tout le monde s’incline devant la puissance du Roi, Mr LeBron du haut de ses 33 ans continue de dominer la NBA et de quelle manière ! Des points à ne plus savoir quoi en faire, des passes, des rebonds, le King sait tout faire et sans lui on ne donnerait pas cher de la peau des Cav’s car sans coach on ne les imagine pas très haut dans le classement.

Point fort :

– Le Roi de la NBA

Point faible :

– Inconnu

 

James Harden (Houston Rockets), Houston? La fusée Harden a déjà décollé et depuis 2 ans ça fait peur, l’année dernière il avait du s’incliner devant la saison historique de son ancien pote du Thunder mais cette saison El Barbudo a mis la barre très haut. Les Rockets sont la meilleure équipe de la ligue et lui meilleur marqueur avec ses presque 31 points de moyenne, 6 rebonds et 9 passes. Harden fonce vers son titre il ne manque plus qu’un beau parcours en play-offs et on pourra lui donner son trophée. C’est le favori de cette élection : Mr James Harden.

Points forts :

– Une saison statistique exceptionnelle

– Les Rockets sont premiers à l’Ouest

Point faible :

– J’ai beau chercher je ne vois pas

 

Avec ce petit récapitulatif des différents candidats pour la course du MVP, à vous de faire vos choix. Même si deux immenses favoris se détachent, les play-offs vont pouvoir valider définitivement à qui sera remis le précieux sésame au mois de juin. Alors branchez-vous sur BeIN Sports, les gros matchs arrivent et les gros joueurs avec. Stay tuned.

 

Adrien Lejeune

1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
et, Praesent vel, facilisis non Aenean eget