Jeux olympiques

Nathan Chen obtient le record du monde de 113,97 points dans le programme court masculin aux Jeux olympiques de Pékin.

Quatre ans après ce qu'il a appelé des débuts olympiques “désastreux”, Nathan Chen a poursuivi sa mission de rédemption mardi avec une performance dominante et un record du monde lors du programme court masculin à Pékin et détient une avance considérable après la première journée de compétition.

Tout comme il l'était en 2018, Nathan Chen est un favori pour l'or à ces Jeux olympiques, mais cette fois-ci, il n'y a pas eu de signe de nervosité ou de pression. Le jeune homme de 22 ans a réalisé une performance presque sans faille – qui comprenait deux quadruples sauts et un triple axel – et a enregistré la meilleure note de la journée à 113,97, également la meilleure note du programme court de l'histoire du patinage artistique. Même Chen, normalement stoïque, n'a pas pu cacher ses émotions à la fin de sa routine, lorsqu'il a levé le poing avec passion. “J'étais ravi”, a déclaré Chen dans une interview diffusée sur NBC. “Aux derniers Jeux olympiques, les deux programmes courts ne se sont pas déroulés comme je le voulais et j'ai enfin eu l'occasion de patiner les programmes comme je le souhaitais. Cela signifie beaucoup”.

Quelques jours après avoir terminé premier du programme court masculin lors de l'épreuve par équipes, contribuant ainsi à la médaille d'argent des Américains, Chen a clairement indiqué qu'il n'était plus hanté par ce qui s'était passé à Pyeongchang, où il avait chuté dans le programme court des deux compétitions.  Depuis, il a remporté trois titres de champion du monde et maintenant, seul le programme libre et deux patineurs japonais, Yuma Kagiyama et Shoma Uno, lui barrent la route d'une médaille d'or olympique tant convoitée.

Kagiyama, 18 ans, a obtenu une surprenante deuxième place dans le programme court avec un score de 108,12, et Uno, qui a remporté l'argent en 2018, est actuellement troisième. Yuzuru Hanyu, le double médaillé d'or en titre, également japonais et détenteur de la précédente marque mondiale du programme court, devait être le concurrent le plus acharné de Chen pour la première place du podium, mais il a raté son quadruple salto d'ouverture – ce qui lui a valu zéro point pour l'élément – et il est en huitième position après la première journée de compétition. Sa note de 95,15 est sa plus basse dans un programme court depuis 2019. On s'attend tout de même à ce que Hanyu tente un quadruple axel dans son programme libre – ce qui n'a jamais été fait avec succès auparavant – et cela pourrait faire de lui un candidat outsider pour une médaille.

Hanyu est apparu dévasté à la fin de sa performance. Il a expliqué plus tard que son patin s'était pris dans un trou dans la glace et qu'il n'avait pas pu décoller pour le saut. Mais il est resté optimiste quant à ses chances. “J'ai encore une chance”, a déclaré Hanyu aux journalistes. “J'ai beaucoup de temps avec la musique et de nombreux sauts, alors je [peux] faire de mon mieux.”

Jason Brown était le seul autre Américain en compétition mardi après que Vincent Zhou ait dû se retirer en raison d'un cas positif au COVID-19. Brown a obtenu un record personnel à 97,24 et occupe actuellement la sixième place. L'athlète de 27 ans participe à ses deuxièmes Jeux, mais les premiers depuis 2014. Il était suppléant en 2018 et reste un favori des fans. “Je ne pouvais pas demander plus”, a déclaré Brown, visiblement ému lors d'une interview lors de la diffusion. “J'ai tout donné. Ça a été long, huit ans à essayer de revenir à ce stade, et être capable de faire une performance comme ça, ça fait du bien.” Les 24 meilleurs patineurs de mardi se sont qualifiés pour le patinage libre de jeudi au Capital Indoor Stadium. Parmi eux se trouve le patineur artistique mexicain Donovan Carrillo, une première pour le pays.

Nathan Chen avait obtenu le meilleur score dans la partie libre de la compétition masculine en 2018, mais il n'a pas pu combler son retard après le programme court et a terminé à la cinquième place. Cette fois, il espère un résultat différent et s'est mis dans la meilleure position possible pour l'or.

À lire aussi – La Chinoise d’origine américaine Eileen Gu réussit le premier 1620 de sa carrière et décroche l’or olympique en big air freestyle.

Dernières publications

En haut