Football

National : le classement complet à la mi-saison

National

La première partie de saison de National s’est achevée ce week-end. L’occasion de faire un premier bilan alors que les 18 formations vont pouvoir profiter de la trêve hivernale pour se reposer.

National : Concarneau et Versailles au top, la surprise Martigues

4ème la saison dernière, les Thoniers ont parfaitement débuté leur saison. Emmené par un grand Amine Boutrah, Concarneau est logiquement le leader de ce championnat de National. Avec 30 points glanés en 16 journées, les hommes de Stéphane Le Mignan sont dans leur standard de la saison passée (34 points pris à la même époque). Mais attention, la fin de première partie de saison  a été particulièrement compliquée pour Concarneau. Au ralenti (1 victoire sur les 5 derniers matchs), les finistériens se sont fait rattraper par Versailles. 

Les versaillais ont confirmé leur statut d'épouvantail de ce championnat de National. Le septième budget de National 1 a su trouver la recette du succès malgré un effectif profondément renouvelé (15 arrivées contre 16 départs). De plus, le club yvelinois n’a pas été épargné avec des épisodes extra sportifs tel que l’affaire Youssef Chibhi. Accusé d’avoir filmé une fille à son insu, le technicien de Versailles a dû céder sa place à Cris. Malgré ces péripéties, le promu occupe la deuxième place du classement et semble le plus armé pour monter en Ligue 2 à l’issue de cette saison.

Autre promu particulièrement en forme en ce début de saison, le FC Martigues. Les Sang et Or n’ont plus perdu depuis la 1ère journée et un déplacement contre Versailles. Soit une série de 14 matchs sans défaite. Grâce à ces 26 points inscrits en 15 journées, les hommes de Grégory Poirier ont déjà acquis un matelas solide dans l’optique de la bataille pour se maintenir en National 1. 

National : le Red Star et Le Mans à l'affût

Tout va bien pour le Red Star. Habib Beye semble avoir enfin trouvé la bonne alchimie. Avec une défense de fer, les Audoniens occupent la 4ème place à l’issue de cette première partie de saison. De bon augure pour le club de Saint-Ouen qui ambitionne un retour en Ligue 2 dès la saison prochaine. Les rumeurs d’un départ prochain d’Habib Beye semblent désormais derrière le Red Star. Signe que depuis l’arrivée du fond américain 777 Partners, les choses sont en train de changer pour le mieux dans l’un des clubs mythiques du football français.

Toujours dans le coup, les joueurs du Mans sont passés par toutes les émotions dans cette première partie de saison. Un homme n’a pas survécu à ces montagnes russes, c’est Cris. Pour remplacer l’entraîneur brésilien, le président des rouge et jaune a décidé de rappeler Réginald Ray. Le natif de Cucq connaît ainsi sa deuxième expérience à la tête du Mans. Pour rappel, ce dernier n'avait dirigé son équipe qu’une seule fois à cause de l’arrêt des championnats sous fond de pandémie de Covid-19. Ces débuts (2 victoires et 2 matchs nuls) semblent laisser présager le meilleur aux Mucistes.

National : Nancy et Châteauroux dans le dur, Borgo déjà condamné ?

L’ASNL espérait vraiment mieux. Considéré comme l’un des grands favoris de cette édition 2022-2023, Nancy a subi la dure loi du National. 12e après 15 matchs disputés, les hommes d’Albert Cartier sont plus en train de regarder derrière eux que devant. Le technicien lorrain est également au centre des critiques. En effet, malgré un recrutement à sa main (Diafra Sakho, Gaëtan Bussmann et Alexandre Cropanese), Albert Cartier n’arrive pas à enrayer la spirale négative. Son avenir serait même incertain selon nos confrères de France 3 Lorraine. En effet, Gauthier Ganaye aurait même rencontré Pablo Correa pour évoquer l’avenir de l’ASNL.

Dans la même situation que Nancy, il y a Châteauroux. Les Castelroussins sont dans le dur dans cette première partie de saison de National. De quoi inquiéter alors que United World Group a mis la main à la poche pour monter à l’échelon supérieur. La Berrichonne va devoir trancher la question de son coach. Nommé à la suite de l'éviction de Matthieu Chabert, Maxence Flachez a d’ores et déjà annoncé son souhait de ne pas poursuivre en tant que numéro 1. Ainsi, Châteauroux devrait nommer un troisième entraîneur en trois ans. 

Enfin dans le bas du classement, le FC Bastia Borgo a déjà un pied en National 2. Repêché in extrémis suite à la rétrogradation du FC Sète, les Corses payent malheureusement leur impréparation pour cette saison de National. Lanterne rouge, les hommes d’Alexandre Torres viennent même d’enchaîner trois défaites sévères contre le Red Star, les Gobelins et Avranches. La trêve hivernale arrive donc à point nommé pour le FCBB.

National : le classement à l’issue de la première partie de saison

Pour connaître le classement de National, c'est ici.


Dernières publications

En haut