NBA : Un All Star Game de haute facture, un LeBron dominateur

0
Ligue 1

Il n’est donc décidemment jamais rassasié ! A 33 ans, LeBron James, capitaine de sa propre équipe au All Star Game et plus vieux joueur présent sur le parquet par la même occasion, a été élu MVP de ce match des étoiles disputé au Staples Center de Los Angeles. Le format new-look a plutôt convaincu, mais la donne est toujours la même : le King reste le King.

Un avant match très contesté

Tête d’affiche des animations tout au long de ce week-end All Star, l’humoriste Kevin Hart a plutôt déçu hier, avec des blagues prévisibles et une histoire majoritairement tournée autour de sa personne, attirant la lumière vers lui, au lieu de mettre en scène les véritables acteurs de la soirée, les joueurs. Cet avant match a également été marqué par la présence de la chanteuse Fergie, des Black Eyed Peas qui a littéralement détruit l’hymne national Américain, comme toujours interprété quelques instants avant le coup d’envoi. Des fausses notes à prendre en compte et ne pas rééditer dans le futur, afin d’avoir un véritable succès de début à la fin de l’événement. Car la suite fut, heureusement, beaucoup plus réussie.

Des événements marquants

Un petit peu à la surprise générale, Jimmy Butler, sélectionné par Steph Curry n’est pas entré en jeu au cours de ce All Star Game. Un choix personnel, le joueur de Minnesota se disant “fatigué par son temps de jeu important” (près de 37min de jeu en moyenne). Un choix très contesté, car beaucoup de joueurs attendaient avec impatience une sélection pour ce match des étoiles (coucou Lou Williams). Autre image marquante, mais bien plus sympa celle-là, l’hommage d’Anthony Davis à son pote DeMarcus Cousins, blessé et out jusqu’à la fin de saison. Le monosourcil des Pélicans a joué toute la rencontre avec le maillot de son “frère” Boogie. Classe.

Une partie très plaisante

C’est donc dans une nouvelle formule d’équipe (draft des capitaines) qu’a eu lieu le match, avec des joueurs bien plus motivés qu’à l’accoutumé. Sérieux, appliqués, les deux équipes ont (presque) offert un vrai match de basket. C’était en tout cas beaucoup mieux que lors des précédentes éditions; et notamment la dernière, véritable parodie de match de basket. Les acteurs n’en ont pas oublié de faire le show, les dunks à répétitions de James, Westbrook ou encore DeRozan ont enchanté les spectateurs du Staples Center. Mais en plus, il y a eu de véritable défenses, avec des contres à faire frémir les amateurs de beau jeu. Embiid et Antetokounmpo s’en sont donné à cœur joie.

Malgré une équipe plus spectaculaire sur le papier, la team LeBron a couru après le score quasiment durant l’intégralité de la rencontre. Devant à la fin du premier quart (42-31), ayant accentué son avance en cours de second (+15), la team Stephen était rondement bien partie. Revenu petit à petit dans le match, les coéquipiers du King ont de nouveau prit un coup d’accélérateur de leurs adversaires en pleine tête, comptant de ce fait 13 pts de retard à 6 minutes du terme. Pas très inspirés hier soir, James Harden et Steph Curry, les leaders de cette team ont pu compter sur les jeunes pousses (Embiid, Antetokounmpo, Towns) pour creuser cet écart.

C’était sans compter sur James. Bien aidé par Kevin Durant et Paul George en fin de match, le King a permis à son équipe de revenir dans le match et de passer devant à 30 secondes du terme. La team Curry qui avait alors baissé la garde n’a pu revenir, et Russ West a même accentuer l’écart sur la possession suivante (148-145). Il restait alors une possession à l’équipe du double MVP pour égaliser. Mais la grosse défense de KD et LeBron a alors sévèrement mit Curry dans l’embarras, obligeant du coup DeRozan a envoyé un titre très compliqué au buzzer. Raté.

La joie de la team LeBron au gong montrait à quelle point ce match des étoiles tenait à cœur à tous les acteurs hier soir à Los Angeles.

LeBron de nouveau récompensé

Auteur d’un match de grande classe (29pts à 12/17 dont 4/8 de loin, 10rbds, 8asts) James a montré la voie à ses coéquipiers, qu’il a lui même choisis. Bien secondé par KD (19pts, 6rbds, 5asts), Russ West (18pts, 8rbds, 8asts) et Kyrie Irving (13pts, 7rbds,9asts) entre autre, le King a surtout pesé en fin de match, marquant des paniers décisifs, et haranguant ses troupes lors des temps mort. Un vrai leader. Très heureux, le capitaine a sauté de joie au buzzer, après le shoot manqué par DeMar DeRozan. Une vraie satisfaction pour lui, qui a monté cette équipe de A à Z. Et a donc remporté donc un troisième titre de MVP pour le récompenser.

Un match serré, des défenses plus concernées, des joueurs et des arbitres appliqués et impliqués pour une soirée de haute volée. C’est tout ce qu’on espère pour les prochains All Star Game. En retouchant les quelques petites erreurs effectuées lors de ce week-end, il y a vraiment de quoi rendre tout son standing à cet événement marquant de la saison NBA. Rendez-vous donc à Charlotte en 2019, pour un All Star Game au moins aussi bien, espérons le.

Valentin Martin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here