NBA : Capela poursuit l’aventure Texane

Après plusieurs semaines de négociations, les Rockets et leur pivot Clint Capela sont parvenus à un accord pour une prolongation de ce dernier à Houston. Montant du deal : 90 millions de dollars sur 5 ans. Daryl Morey s’en tire plutôt pas mal, tant le joueur pouvait espérer mieux. Maintenant, place à la conquête de l’Ouest ! 

Un merveilleuse nouvelle pour Houston

C’est un grand ouf de soulagement qui a raisonné dans tout le Texas. Hier dans la soirée, les Rockets ont annoncé avoir trouvé un accord avec l’intérieur Suisse Clint Capela pour un nouveau contrat de 5 ans, le tout pour 90M$. Plutôt satisfaisant pour la direction de Houston, car le pivot pouvait aller voir ailleurs afin de trouver un contrat max. Mais finalement, l’ancien Chalonnais est redevable à la franchise qui lui a permis de grandir au sein de la ligue. C’est une très bonne nouvelle, car l’intersaison des Rockets est pour le moment assez incompréhensible. Arrivée tardive d’un Melo dont on ne sait pas s’il apportera grand-chose, départ de Luc MBah a Moute ou encore Trevor Ariza, prolongation XXL pour CP3 (160M$ sur 4 ans !), Anderson et ses lingots toujours solidement accrochés au Toyota Center… La prolongation de Capela, véritable révélation la saison passée, redonne le smile.

Un patron en puissance 

Car si cette nouvelle réjouit tout le monde du coté des Rockets, c’est parce que le Suisse est désormais une pièce maîtresse de l’effectif, et qu’il a prit une part non négligeable dans la très grande saison 2017-2018 des fusées. Barré par Dwight Howard lors de ses 2 premières saisons à Houston, Capela en a tout de même profiter pour engrenger de l’expérience et s’acclimater à l’environnement NBA. Et puis, une fois Superman parti, il a intégré le 5 de départ, lors de la saison 2016-2017. Bilan : 12.6pts et 8.1rbds de moyenne en seulement 23min de temps de jeu. Mieux encore, son entente avec James Harden a fait des merveilles et cette année a été encore plus révélatrice de la compatibilité du duo. Les alley-oops et autres pick and rolls sont tombés à foison du coté du Toyota Center. Résultat, en 27min en moyenne, Capela est passé à 13.9pts, 10.8rbds et 1.9blks par match. Plutôt pas mal. D’autant que la marge de progression est encore importante, le Suisse n’ayant que 24ans. Et l’avenir à Houston devant lui. Objectif bague désormais.

A propos de l'auteur

Supporter inconditionnel de l'Olympique de Marseille mais aussi du football en général. Fan des Houston Rockets mais surtout de The Beard.

Poster un commentaire

consectetur Donec pulvinar accumsan sit libero.