NBA Crossover : Rencontre exceptionnelle avec John Collins, pépite des Atlanta Hawks

Présent au NBA Crossover tout au long du week-end, We Sport FR a eu la chance de pouvoir s’entretenir avec John Collins, ailier des Atlanta Hawks. Son avenir, sa relation avec Trae Young, son regard sur la NBA, il dit tout.

 

Le joueur des Hawks s’est tout d’abord présenté sur scène pour un échange avec le public, au cours duquel il a répondu à quelques questions :

Les Hawks peuvent-ils être une des surprises de la saison prochaine ?

Continuez de suivre les Hawks, car les gars sont affûtés, et avec Young et les nouvelles recrues qui vont arriver, ça ne sera pas la même chose que cette saison. Si tout se passe bien, on devrait progresser.

Crédit photo : Catherine Steenkeste

 

Quel est le joueur le plus dur à défendre de la Ligue ?

Pour moi, c’est LaMarcus Aldridge

 

Quels sont les joueurs qui t’ont inspiré ?

Je dirais principalement Tim Duncan, Chris Bosh et Kevin Garnett.

Qui est ton GOAT (Greatest Of All Time) ?

Kobe Bryant. Mais un peu plus objectivement, c’est Michael Jordan. Faire 6/6 en finale, c’est tellement difficile. En plus, revenir après avoir pris sa retraite et regagner, c’est impressionnant. LeBron (James) est le seul à pouvoir aller frapper à la porte de Jordan.

 

Qui est le meilleur joueur en ce moment entre Kevin Durant et LeBron James ?

KD, easy.

 

As-tu des rituels d’avant match ?

Oui, écouter ma musique, et de temps en temps regarder des cartoons

 

Est-ce que devenir All-Star est un de tes objectifs ?

Bien sûr, c’est un rêve, même si je pense que ça sera encore juste pour l’être dès la saison prochaine.

 

Suite à cela, nous avons eu le privilège d’avoir un moment avec lui, réservé aux médias, lors duquel nous avons pu lui poser nos questions :

Merci à John Collins pour sa disponibilité et sa sympathie, et à tous ceux qui ont rendu cette rencontre possible !

 

Crédit photo image en Une : Catherine Steenkeste

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

leo. dolor. Curabitur ut commodo ultricies luctus elementum Sed felis