NBA : Deux retours, un seul match. Hardaway Jr., Gobert !

0
Crédit photo : Boston Herald
Ligue 1

Hier soir la nuit NBA ne fut pas la plus excitante que l’histoire ai connue. Pas de prolongation, de buzzer beater ou autre clutcherie à se mettre sous la dent. Malgré tout le match opposant les Knicks au Jazz avait une certaine importance. Retour de Rudy Gobert pour Utah, réintégration du cinq majeur pour Tim Hardaway Jr. chez les Knicks. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ça leur réussit bien les retours.

 

Les équipes n’arrivent pas à se départager au début du match, du beau jeu mais pas d’envolé. Malgré tout, à la pause c’est Utah qui va repartir avec un avantage de 6 points,  notamment grâce à Rodney Hood, 16 points à la mi-temps pour lui.  Mais en face celui qui ne se démonte pas c’est bel et bien Tim Hardaway Jr. qui score lui aussi, à hauteur de 15 points à cette même mi-temps. Gobert aussi est dans son match, points, rebonds quelques assists, Rudy est partout. Sans oublier la très bonne défense qu’il pratique, en face c’est une sacrée raquette. Porzingis et Kanter je ne voudrais pas les jouer en 2 contre 2.

 

Le troisième quart va être très difficile pour Utah. Des mecs comme Mitchell, Rubio et même Rudy font toujours leur taff. Mais Rodney Hood, lui qui avait si bien commencé la rencontre, va devenir transparent. Il ne marque plus et au contraire manque pas mal de tirs, perd des ballons, et c’est le Jazz qui en prend un coup. D’autant plus qu’en face le petit Tim continue son parcours sans se soucier du reste. 23 points pour lui à la fin du quart temps après un gros 3 à 1 seconde du Buzzer. Utah ne suit plus et se retrouve derrière : 85 – 78.

Crédit photo : Basket USA

Les douze dernières minutes commencent et l’écart de 7 va tenir environ 3 minutes avant d’être réduit à 4. La grosse défense d’Utah paye, en dépit d’une attaque moyenne. Egalisation à 8 minutes de la fin grâce à un 3 points, avec la planche, de Donovan Mitchell. Fort le jeune quand même. Mais les New Yorkais ne vont pas se laisser faire et reprennent de l’avance, petit layup de Kanter, gros 3 de Burke et +5 pour les Knicks. L’écart sera maintenu à 4, 5 voire même 6 lorsque Tim Hardaway Jr. plante des 3.

 

Le match semblera être tué quand Hardaway va donner 9 points d’avance à New York après un petit dunk sans trop de difficultés. Et oui, lorsque Rudy se plante en défense c’est plus facile d’atteindre le cercle. Et pourtant Utah s’accroche et se rapproche. L’équipe revient même à 3 points, à 1 minute de la fin, après un beau AndOne de la part de notre Rudy préféré. On se dit même que la chance est du côté du Jazz lorsque Tim loupe ses deux lancers, laissant ainsi le score intact. Puis Mitchell prend le 3 pour l’égalisation, loupé. Rebond de Ricky Rubio, seconde chance pour Utah. Johnson prend le 3 pour l’égalisation, loupé. Rebond de Joe Ingles, troisième chance pour Utah. Ingles prend le 3 pour l’égalisation, loupé. Trey Burke attrape cette fois-ci la balle, forçant Utah à faire faute pour arrêter le chrono. Pas de deuxième craquage pour le fils Hardaway qui va donner deux points de plus aux Knicks. Mitchell scorera un nouveau gros 3 mais l’horloge affichera 0.8 à la remise en jeu des Knicks. Pas d’interception, pas le temps de faire faute, et Utah s’incline devant son public 117 – 115.

Crédit photo : Boston Herald

Le Héro du match pour les Knicks c’est Hardaway Jr., il montre son importance devenue capitale pour la franchise de la Big Apple. Un retour dans le cinq qui le verra marqué 31 points d’une propreté de 11/17, attraper 5 rebonds et distribuer 3 caviars. Pas tout mal pour un retour. Mais, malgré la défaite, le retour de Rudy est lumineux également. 23 points à 7/10 et 9/15 aux lancers, 14 rebonds et 1 passe ce n’est pas tout mal en restriction de minutes. En effet Rudy réalise ce chantier en 29 minutes, alors en 32 ou 35 cela aurait pu être une véritable boucherie.

 

Les résultats de la nuit :

Spurs – Raptors: 83 – 86

Heat – Nets: 95 – 101

Wizards – Pistons: 122 – 112

Kings – Grizzlies: 88 – 106

Suns – Nuggets: 108 – 100

Knicks – Jazz: 117 – 115

Pacers – Lakers: 86 – 99

NB: Maxi Champagne du côté des Los Angeles Lakers qui ont, hier soir, réalisé le pire pourcentage aux lancers avec un minimum de 10 lancers. Un magnifique 2/14, soit 14.2%. Et dans la victoire s’il vous plait.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here