NBA : la lutte continue en tête à l’Ouest

0
Ligue 1

Le mano à mano continue à l’Ouest entre les Rockets et les Warriors : les deux leaders se sont tous les deux imposés cette nuit, contre les Lakers pour les Texans, à Miami pour les Californiens. Cette bataille promet d’être intense et acharnée jusqu’au bout.

18 victoires pour 4 défaites pour l’un, 18 succès et 6 revers pour l’autre: Houston et Golden State ne se lâchent pas d’une semelle tout en haut de la conférence Ouest.

Après un nouveau récital de James Harden (36pts), les Rockets ont balayés les pauvres Lakers au Staple Center ; les hommes de Mike D’Antoni sont d’ailleurs sur un nuage ces derniers temps: victoire de 26 pts contre Phoenix, de 21pts contre Indiana, de 30 pts contre Denver et donc 23pts contre les Angelinos. Tout semble aller pour les Texans, qui enchaînent un 7ème succès consécutif, le 9ème en 10 matchs. Ils possèdent par ailleurs le meilleur bilan à l’extérieur, avec 9 victoires pour une seule petite défaite à Memphis. Les Grizzlies ont d’ailleurs fait tomber deux fois les Fusées de Houston (mais ça, s’était avant que Mike Conley se blesse).

Pour les Warriors, l’équation est presque identique: même nombre de victoire, avec en revanche deux défaites de plus.

Steph Curry and co ne sont plus forcément aussi souverain que les précédentes saisons. Les matchs sont moins maîtrisés, certains aspects du jeu sont négligés, une certaine forme de laxisme, de suffisance, semblait s’installer chez ces Warriors, qui ont remporté quelques affiches tout de même (Spurs, Raptors), mais ce sont inclinés dans L’AFFICHE du début de saison à Boston, ou encore à OKC.

durant.jpg

On ne doute pas pour autant des capacités du champion en titre, parfois privé de ses stars pour blessures ( Durant), ou par choix ( Curry, Durant, Green). Steve Kerr gère parfaitement le niveau de fatigue des ses ouailles, et souhaite arriver en play-offs avec toutes ses forces vives, quitte à laisser en route quelques victoires en saison régulière. Force est de constater que le passé lui donne raison.

Mais en attendant, les Californiens sont toujours devancés par les Rockets, qui carburent à 100 à l’heure en ce début de saison.

James Harden semble intouchable, Chris Paul s’est fondu dans la masse, Capela montre des progrès insoupçonnés et c’est tout Houston qui se prend à rêver. Il va falloir évidemment poursuivre sur ces standards pour espérer inquiéter Golden State, mais à moins d’un écroulement (pour l’instant) impensable, la lutte devrait être féroce jusqu’au mois de mars.

capela

D’autant que la concurrence semble larguée. Seul San Antonio semble en mesure de tenir la comparaison, mais les Spurs, plombé par les blessures ( TP, Leonard notamment), devront cravacher pour remonter au classement. Et derrière, Denver, surprenant 4ème n’a clairement pas les armes pour lutter, et se contenterai volontiers de cette position en fin de saison. Les Timberwolves, dont on attendait beaucoup, ne cessent de faire le yoyo, Blazers, Jazz et Pélicans  lutteront eux pour une place qualificative, mais viser plus haut est impensable, tant les effectifs sont limités. Quand au Thunder, reste à savoir quand il prendra enfin son envol.

Tout porte donc à croire que Rockets et Warriors se disputeront la première place à l’Ouest jusqu’en fin de saison. Intrinsèquement, les champions en titre semble mieux armés. Reste à savoir si leurs qualités individuels primeront sur l’effectif snipers des Texans.

Valentin Martin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here