Basketball

NBA: Le Bilan des Nuggets 2019

Aujourd’hui c’est l’heure du bilan pour Denver surprenant 2ème de la redoutable conférence Ouest. Les Nuggets sauce serbe ont été une des révélations de la saison régulière. On va essayer dans ce bilan de ne pas parler que de Nikola Jokic mais on ne vous promet rien!

 

 

La Draft

Avec le 14ème choix, les Nuggets ont sélectionné Michael Porter JR. C’était donc un pari risqué et on ne peut dire à l’heure actuelle s’il est réussi. Doté d’un très gros potentiel, il a manqué l’intégralité de la saison suite à une blessure au dos. A cause de cette même blessure, il n’avait disputé que 3 matchs lors de sa seule année en NCAA avec les Tigers de Missouri.

Les Nuggets étaient donc au courant mais ils ont pris le risque de sélectionné Porter JR haut dans la draft. Sans ces blessures, il aurait surement été sélectionné dans le Top 10. La franchise du Colorado a donc tenté un pari à long terme. Normalement, l’ailier MVP du McDonald’s All American Game en 2017, doit revenir sur les parquets la saison prochaine. A voir s’il sera débarrassé définitivement de ses blessures et s’il arrivera à exprimer son énorme potentiel !

 

 

La saison

Lors de la saison précédente, les Nuggets avaient manqué les playoffs pour une petite victoire. En perdant le dernier match de la saison régulière contre Minnesota, ils avaient vu leur adversaire du jour les coiffer au poteau.

Avec le même effectif et un peu plus d’expérience, les Nuggets avaient donc des ambitions de playoffs en début de saison. Le problème c’est que dans une conférence Ouest, toujours plus relevée, les places sont chères.

Pour assurer la qualification, les coéquipiers de Nikola Jokic ont donc décidé de partir fort. Dans le sillage du Serbe, les Nuggets ont commencé la saison par 9 victoires pour 1 seule défaite.  Preuve en est le match d’anthologie de Jokic dès le deuxième match : 35 pts, 12reb, 11ass à 11/11 au shoot. On n’avait plus vu ça depuis Wilt Chamberlain !

Malgré le retour au 1er plan des principaux favoris, les Nuggets se sont accrochés pour finir la saison à la 2ème place de l’Ouest avec un bilan de 54-28 ! La fin de saison a été plus difficile mais ils ont réussi à contenir le retour des Rockets et des Blazers qui finissent avec un bilan de 53-29.

Nikola Jokic n’est évidemment pas seul et il a trouvé un lieutenant fiable cette saison en la personne de Jamal Murray ! Le meneur canadien a confirmé sa bonne saison de l’année dernière. Il a amélioré ses stats (18.2 pts et 4.8 assists) et son entente avec Jokic est parfaite ! Ce duo risque d’être l’arme principale de Denver pour de nombreuses années. L’éclosion du duo Malik Beasley/Monte Morris a également permis à Denver de progresser. Les deux arrières ont été très utiles en sortie de banc.

                                                                            Credit photo: Eurohoops

 

 

Les playoffs

Malgré leur 2ème place, les joueurs du Colorado ne partaient pas avec les faveurs des pronostics lors du 1er tour contre les Spurs. Même s’ils ont fini la saison régulière à la 7ème, l’équipe de Gregg Popovich est une tout autre équipe en playoffs. Elle a beaucoup plus d’expérience que les Nuggets de ce point de vue-là. La victoire de San Antonio au Pepsi Center dès le match 1, n’a fait que conforter l’impression que malgré leur belle saison régulière, les Nuggets allaient avoir du mal à éliminer une équipe aussi expérimentée que les Spurs.

Jokic écœure le Texas

C’était sans compter sur Nikola Jokic ! Auteur d’un triple double lors du 1er match (10pts, 14reb, 14ass), il est vite devenu un problème ingérable pour les Spurs. Il a, notamment, inscrit 43pts lors du match 6 même s’il n’a pu empêcher la défaite de son équipe. Si en face, le collectif de San Antonio a pu faire quelques différences, c’est bel et bien Jokic qui allait offrir la victoire aux Nuggets. Dans un match 7 très défensif et très serré, le pivot de Denver a sorti un nouveau triple double (23pts, 15reb, 10ass) pour venir à bout des Spurs (90-86). Les Nuggets remportent ainsi leur première série de playoffs depuis 10ans !

Ce sont ensuite les Blazers de Damian Lillard qui se sont retrouvés sur la route des Nuggets. Cette série s’est également jouée en 7 manches mais cette fois-ci, les Nuggets ont été éliminés. Le duo de sniper Lillard/McCollum (51pts/match sur la série) a eu raison du géant Jokic (27pts/match) dans un combat de titans. Cette série a été marqué par un match historique (match 3), où les deux équipes ont du attendre la 4ème prolongation pour se départager. Portland s’impose finalement (140-137) dans ce match de dingue ponctué par un nouveau triple double pour Jokic !

McCollum et Lillard ont le dernier mot

En menant 3-2, les Nuggets ont eu 2 balles de match qu’ils ont malheureusement laissé passer. Si la défaite au Moda Center semblait logique, la défaite à domicile lors du match 7 fut plus surprenante. Après 2 séries en 7 matchs et un apport plutôt limité du banc, les joueurs de Denver sont apparus fatigués. La défense de Portland a fini par prendre le dessus en limitant les Nuggets à 96 points. Avec 37 points inscrits, CJ McCollum s’est chargé d’achever Denver…

 

 

MVP Redac : Nikola Jokic le Golden Boy

Chez les Nuggets, le leader en termes de points, rebonds, passes décisives et interceptions porte un seul et même non : Nikola Jokic (20.1pts, 10.8reb, 7.2ass, 1.4int) !

Ce n’est peut-être pas le pivot le plus dominant de la ligue mais c’est assurément le plus intelligent. Jokic est un véritable créateur de 2.13m. Durant cette saison, il a confirmé qu’il faisait partie des tous meilleurs. Emmener son équipe à la 2ème place de la conférence Ouest de cette façon montre l’importance qu’il a sur le jeu des Nuggets.

Non content de son exceptionnel saison régulière, le serbe a encore élevé son niveau de jeu en playoffs pour frôler le tripe double de moyenne. Auteur de performances incroyables tout au long des playoffs, il est un véritable franchise player qui a une influence énorme sur les résultats de son équipe. L’ère de Nikola Jokic dans le Colorado ne fait que commencer!

                                                                          Credit photo: NBA.com

 

 

Saucisse de la Redac : Will Barton déréglé

C’est la 4ème saison de Will Barton à Denver et c’est clairement sa plus faible ! Auteur de 15.7 pts de moyenne la saison dernière, il n’a inscrit que 11.5 pts/match cette année. Souvent blessé et en délicatesse avec son shoot, l’ailier des Nuggets n’a disputé que 43 matchs de saison régulière et cela s’est ressenti sur ses performances.

Incapable d’élever son niveau de jeu en playoffs à cause d’une adresse catastrophique (35%, 28% à 3-pts), il est même devenu la cible des supporters. Il a finalement perdu sa place dans le cinq au profit de Torrey Craig. Une saison à oublier pour Barton…

                  Credit photo: The Denver Post

 

 

Avis de la rédac :

Cette belle saison des Nuggets est une prime à la stabilité ! Nikola Jokic et Mike Malone sont dans le Colorado depuis 4 saisons, 3  saisons pour Jamal Murray.

A l’heure où beaucoup d’équipes chamboulent leurs effectifs, les Nuggets ont choisi la stabilité et ça paye ! Ils peuvent s’appuyer sur un duo Jokic/Murray plein d’avenir. A respectivement, 24 et 22 ans ce duo serbo-canadien peut devenir un des « one-two punch » le plus redoutable de la ligue ! Le travail de Mike Malone est également remarquable car il n’a pas non plus l’effectif le plus impressionnant de la ligue.

Cette saison a été au-delà des attentes et le plus dur sera donc de confirmer la saison prochaine. Mike Malone et Nikola Jokic arriveront-t-ils à amener “Mile-High City” encore plus haut?



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
sed consectetur leo. nec diam libero. felis Donec risus Nullam