NBA : Le cirque des Los Angeles Lakers continue

D’après Ric Bucher, il n’y avait pas que Rob Pelinka qui n’était pas satisfait du rendement de Magic Johnson à la tête des Los Angeles Lakers. Le journaliste de Bleacher Report, rapporte que la “grand amie” de Magic, Jeannie Buss, proprétaire de la franchise californienne, était au courant de ces critiques et qu’elle était même en accord avec Pelinka au sujet du manque d’implication de Magic dans son rôle de président des opérations basket. 

 

Le cirque n’est jamais fini. Pour expliquer la démission de son poste de président des Lakers, Magic Johnson avait évoqué « des coups de poignards dans le dos et un manque d’honnêteté ». Les observateurs proches de la franchise avaient tout de suite déduits que Magic visait le Manager Général, Rob Pelinka. Mais aujourd’hui, Ric Bucher, journaliste pour Bleacher Report, nous en apprend plus sur la situation et sur l’implication de Jeanie Buss, la propriétaire de la franchise californienne.

 

« Je crois comprendre que des emails ont été échangés entre Rob Pelinka et Jeanie Buss à propos de Magic, ce qu’il faisait et ce qu’il ne faisait pas. C’était des emails plutôt critiques envers lui. Sachez que Jeanie avait l’habitude de mettre Magic en copie ou en copie cachée sur tot, c’était le process.

Et d’une manière ou d’une autre, l’échange entre Rob et Jeanie s’est retrouvé dans ces fameuses copies (ou copies cachées) et donc dans la boite mail de Magic. Donc il a pu voir ces mails qui critiquaient ce qu’il faisait. Et le truc le plus important à mes yeux, c’est que Jeanie n’a pas soutenu Magic. Quand elle a dit « au revoir et merci pour tout ce que tu as fait », c’est parce qu’elle n’était pas en désaccord avec ce que Rob disait. Pour moi, c’est de ça dont Magic parlait quand il évoquait les « coups dans le dos ».

 

« Sa soeur », comme aime l’appeler Magic, l’aurait trahit en cautionnant les critiques émises par Pelinka sur l’ancienne gloire des Lakers et en ne le défendant pas, ni même en l’avertissant des propos de Pelinka.

Des critiques partagées par de nombreux insiders, dont le plus connu Adrian Wojnarowski, qui avait déclaré que Magic « était un fantôme », « qu’il n’avait pas pris la mesure de ce qu’était être le président d’une franchise comme les Lakers et qu’il n’aimait pas son travail de président ». On lui reprochait notamment de s’octroyer des « horaires aménagés », et par conséquent de ne pas être suffisamment au contact de l’équipe.

 

 

Un énième rebondissement dans la télé réalité la plus regardée des Etats-Unis. Vivement le prochain épisode.

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/review-playoff-1-milwaukee-bucks-vs-8-detroit-pistons/?doing_wp_cron=1556213914.6862010955810546875000

 

Crédit photo : Youtube

A propos de l'auteur

"Il faut souffrir pour être beau"...Supporter de l'OM mais toujours moche In Russell Westbrook we trust #whynot

Poster un commentaire

et, Lorem mattis Aliquam commodo ipsum Donec