NBA : le Jazz coupé dans son élan 

0
Ligue 1

Alors que Rudy Gobert revient petit à petit après sa blessure, le Jazz, après 15 jours de folie, vient de s’incliner pour la deuxième fois de suite, après sa défaite contre Houston hier soir (112-101). De quoi s’inquiéter pour les play-offs ? Un peu, quand on voit le calendrier démentiel qui les attend…

OKC lundi puis Houston hier. Après avoir enchaîné 6 victoires consécutives dont quelques fessés (116-69 contre les Wizzard, 126-107 chez les Clippers, 106-77 contre les Nuggets ou encore 121-108 contre les Bucks), Utah a de nouveau perdu hier, contre des Rockets en furie, qui enchaînent leur 8ème succès consécutif, confortant leur première place à l’Ouest (19v-4d).

Le Jazz quant à lui, est toujours 8ème, avec un bilan à l’équilibre (13v-13d). En sachant qu’OKC est encore derrière et risque, forcément, à un moment, de passer la seconde, les hommes de Quin Snyder peuvent s’inquiéter, car il y a de quoi. En effet, Utah va devoir enchaîner 6 déplacements consécutifs, et pas des moindres : Milwaukee, Boston, Cleveland, Houston et OKC d’ici le 21 décembre ! Pour fêter Noël, les joueurs de Salt Lake recevront San Antonio puis de nouveau OKC le 24, en guise de réveillon. Pour couronner le tout, un déplacement à Golden State le 28 et la réception des Cavaliers le dernier jour de 2017. Bonne année ! Difficile en effet de faire plus compliqué sur ces 11 prochaines matchs. Les rencontres à Chicago et à Denver seront primordiales, sinon la catastrophe sera proche. Même si avec le retour en forme de Gobert, discret encore hier (6pts 9 rbds), Utah sera capable de réaliser quelques coups et pourquoi pas prendre quelques rencontres.

Utah Jazz
Crédit photo : Bleacher Report

L’effectif est équilibré, et si le trio Mitchell- Rubio- Gobert retrouve de sa superbe, le Jazz a les moyens d’espérer. Avec un Sefolosha très bon en sortie de banc ( 14pts, 5rbds hier), un Favors qui a largement assuré l’intérim en l’absence du Français, Utah dispose de ressources intéressantes. Mais cela sera difficile jusqu’au bout pour accrocher une place en play-offs.

La perte de Gordon Hayward à l’inter-saison à fait mal, même si la franchise de Dennis Lindsey semblait avoir digéré ce départ, bien qu’il soit difficilement compensable.

Rubio est toujours aussi précieux, lui qui a été tradé cet été par les Timberwolves, et le rookie Donovan Mitchell se révèle, après avoir collé 41 pts aux Pelicans, 31 contre OKC, 21 aux Wizzards ou encore 24 contre les Clippers. Si Gobert retrouve son niveau de top défenseur de la ligue, Utah doit pouvoir s’agripper à la lutte pour une place en post-saison, puisque Blazers, Pelicans ou Nuggets semblent de même niveau ; ou du moins à la portée des pensionnaires du Vivint Smart Home Arena.

Jusqu’à la fin de l’année, une rafale va s’abattre sur le Jazz, avec une pléiade de matchs très compliqués. La suite de la saison du Jazz réside dans leur capacité à passer cette période sans trop de séquelles. Les cartes sont entre leurs mains. Enfin presque.

Valentin Martin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here