NBA : Les déceptions des Playoffs !

Le premier tour de ces Playoffs est sur le point de s’achever, et si certaines séries nous ont donné des frissons, d’autres moins. Et c’est souvent le cas lorsqu’un joueur n’est pas au rendez-vous et ne répond pas aux attentes. Coup d’œil sur 3 joueurs qui ont déçu.

Damian Lillard

Tout le monde voyait la série Blazers-Pelicans comme une série à suspens, à rebondissements. Que nenni ! Violent sweep. On a attendu Dame, le leader, dans les moments importants. Mais ce dernier n’a jamais pointé le bout de son nez. Le « Dame Time » n’est jamais parvenu et c’est dans la poche de Jrue Holiday qu’a finit la montre. 18,5 points par match c’est beaucoup trop peu pour lui, lui qui tournait à presque 27 en saison régulière. Alors évidemment quand ta star ne porte pas l’équipe, et même si le lieutenant McCollum faisait de son mieux, et bien tu perds. Ce sont les Pels qui doivent être contents : un message clair pour le 2nd tour et un repos mérité !

Crédit photo : USA Today

Hassan Whiteside

Définition de flemmard : Hassan Whiteside. De la déception là ça en est, de la grosse. Le duel Embiid/Whiteside n’a pas pu commencer dès le début de la série puisque le Process était blessé. C’était donc le moment idéal pour Hassan de salir la raquette des 76ers sans problème. Triste blague. Le premier match, face à Amir Johnson et Ersan Ilysova, Whiteside ne met que 2 points. Puis 4 le match d’après. Et je vous épargne le détail du reste. La matchup a donc été inexistante, a tel point que Bam Adebayo a joué plus de minutes qu’Hassan. On en est là. Au final c’est une ligne statistique de 5,2 points et 6 rebonds qui nous est proposée par le pivot qui dominait tellement il y a encore 2 ans de cela.

Crédit photo : CBS Sports

Karl-Anthony Towns

Gros morceau le KAT. « Bien que Capela ai progressé je le vois mal pouvoir tenir la bête présente dans la raquette des Wolves ». Voilà environ mes propres mots avant le début de la série. Mais il faut savoir avouer ses tords et en voilà un splendide. Comme quoi même les génies ont le droit à l’erreur. Mais revenons à notre chat.. enfin notre loup du coup. Des performances pas à la hauteur du talent du bonhomme. Petit rattrapage sur les deux derniers matchs mais un début de série tellement compliqué. Towns n’arrive pas à sortir de l’étreinte concocté par la Chapelle. Niveau statistique c’est 13,2 points, comme Clint, accompagné de 13,2 rebonds, Clint étant à 14. Oui Clint est en mode Shaq sur la série. Par contre niveau Trashtalking il n’y a pas de doute, KAT domine la série. Maintenant il aurait peut être fallu assumer et mener les Wolves à la victoire. La fin de série peut être dès ce soir, en cas de win de Minnesota ce sera un 3-2. Mais les Rockets sont détermines à prendre un peu de repos

Crédit photo : USA Today

Nathan CHATELAIN.

A propos de l'auteur

Le Heat avant, le reste après ! @NathChatelain

Poster un commentaire

ut dolor ante. Aenean amet, risus sit