NBA : Les Warriors rois de Noël

0
Ligue 1

Dans l’affiche qui opposait les derniers finalistes, et par ailleurs les 3 derniers vainqueurs NBA, ce sont les champions en titre, les Warriors, qui se sont imposés. Boston et Houston ont confirmé leur mauvaise passe du moment, en s’inclinant contre Washington et à Oklahoma City. OKC qui revient d’ailleurs en forme, avec un Big Three très en vue hier. Enfin, les Sixers ont remporté un match qui pourrait compter en fin de saison, alors que les Wolves poursuivent leur (joli) petit bonhomme de chemin.

Et à la fin, c’est une nouvelle fois Golden State qui gagne. Dans ce remake des Finals 2015,2016,2017, Warriors et Cavaliers se sont livrés une lutte acharnée, et le suspens fut entier. Mais dans le money-time, c’est bien Klay Thompson, très en vue en première mi-temps, puis discret lors du second acte, qui a fait parler la poudre. Alors que les 2 équipes étaient à égalité à 2min du terme (92-92), il n’a pas tremblé, inscrivant les 7 derniers points de son équipe, dont un tir primé très important. En face, il y eu LeBron, Kévin Love et… pas grand-chose. Toujours privé de ses deux meneurs ( Thomas et Rose) Cleveland s’en est encore remis à King James, une nouvelle fois au four et au moulin (20pts, 6rbds, 6asts) mais étonnamment fébrile dans le money time, au moment où sa franchise avait le plus besoin de lui. Mais difficile de lui en vouloir, car encore hier, beaucoup de ses coéquipiers ont déçus. JR Smith a traversé la rencontre comme un fantôme (2pts, 4rbds, 1ast en 30min), Calderon n’apporte pas grand chose au niveau stats (3pts, 1ast), tout comme le pistolero Kyle Korver qui, s’il ne peut pas shooter longue distance, reste limité (3pts, 3rbds).

En face, les Warriors ont pu compter sur un Durant en forme (25pts, 7rbds, 3 asts) et sur un Draymond Green en triple double (12pts, 12rbds, 11asts) en plus d’un bon Klay Thompson (24pts, 7rbds, 2asts). Cette victoire importante permet aux champions en titre de reprendre la première place à l’Ouest, et de repartir sur de bonne base, après l’étonnante défaite à domicile contre les Nuggets.

Et si les Warriors reprennent les reines à l’Ouest, c’est parce que Houston patine sérieusement en ce moment. En déplacement à OKC pour ce Christmas Game, les Rockets voulaient stopper leur série de 2 défaites consécutives, à domicile qui plus est. Malheureusement toujours privé de Chris Paul, les Texans ont en revanche pu compter sur le retour du Suisse Clint Capela par très bon hier soir (19pts, 10rbds). Mais difficile de combler l’absence d’un joueur comme CP3. Et cela s’est ressentie hier. Dans ce match serré, c’est sur la fin que les locaux ont fait le break, Houston étant sans imagination lors du dernier quart. Face à une équipe bien organisée et dure sur l’homme, dominatrice dans la raquette, les solutions ont manqué pour les coéquipiers de James Harden (29pts, 8rbds, 14asts hier). Surtout, les joueurs de Mike D’Antoni sont tombés sur une équipe d’OKC qui trouve peu à peu son rythme de croisière, avec un Carmelo Anthony qui aime toujours autant Noël: auteur de 32pts en moyenne le 25 décembre dans sa carrière, l’ancien New-Yorkais à sans doute réalisé l’un de ses meilleurs matchs sous ses nouvelles couleurs, avec 20pts et 5rbds. Ajouté à cela le gros match de Westbrook (31pts, 6rbds, 11asts) et celui de Pau George (24pts, 5rbds, 4asts), et voilà les joueurs de l’Oklahoma de retour aux affaires, avec un 5ème succès consécutifs qui les rapprochent des Timberlwolves, 4ème à l’Ouest (2 succès de moins). Tout va de mieux en mieux pour les hommes de Billy Donovan.

noel 3.png

Si on respire du coté d’OKC, ça va moins bien du coté du TD Garden. Boston, longtemps loin devant tout le monde à l’Est, n’arrive plus à enchaîner et vient de perdre 3 de ses 4 derniers matchs. La réception hier de Washington devait permettre aux coéquipiers de Kyrie Irving de se remettre la tête à l’endroit. Raté! Portés par son inamovible duo Beal- Wall (46pts à eux deux), les Wizards ont remporté leur deuxième succès consécutif, le 5ème sur ces 7 derniers matchs. Longtemps devant dans la partie, les hommes de la capitale ont vu revenir les locaux petit à petit, et au moment où l’on croyait que Boston avait fait le plus dur, les Celtics ont relâché, et les visiteurs en ont profité pour repasser devant, sous l’impulsion d’Otto Porter JR, très en vue hier soir (20pts). Washington consolide sa 6ème place et prend deux victoires d’avance sur la meute qui la chasse (Bucks, Heat, Knicks).

Les Knicks avaient d’ailleurs l’occasion de se rapprocher des Wizards, ou tout du moins rester au contact. La victoire aurait même fait coup double : consolidation d’une place dans les 8 et éloignement d’un concurrent direct, Philadelphie. Auteur d’une bonne première mi-temps, New-York, porté par une Enes Kanter stratosphérique (31pts, 22rbds), n’a pas réussi à garder cette constance, dont ont profité les Sixers, meilleur dans le dernier quart-temps ( remporté 26-23 par les visiteurs). Surtout, les coéquipiers de Frank Ntilikina, avaient fait le plus dur, en infligeant un 10-0 à Philly pour revenir à égalité. Malheureusement, les erreurs en fin de rencontre ont coûté cher. Les coéquipiers de Joël Embiid (25pts, 16rbs) se replacent et mettent fin à une série de 5 défaites.

Dans la dernière rencontre du jour, les Lakers recevaient les Wolves, toujours plaisant à voir jouer. Le match aura été serré jusqu’à l’entame du dernier quart, où les Lakers étaient encore au contact (84-80 en faveur des visiteurs). Mais le dernier quart à tourné court, Minnesota infligeant un 38-24 aux Angelinos. Jimmy Butler termine meilleur marqueur de son équipe avec 23pts, KAT a également réalisé une belle perf, avec 21pts et 10rbds, tout comme Jamal Crawford en sortie de banc (19pts en 19min). Du coté des Lakers, Kyle Kuzma est toujours sur son petit nuage (31pts, 4asts) et démontre qu’il faudra compter avec lui pour le titre de Rookie de l’année. Les Wolves sont 4ème, les Lakers 12ème.

noel 2.jpg

Valentin Martin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here