NBA : Parker, la fin d’une ère

0
Ligue 1

Non TP n’a pas prit sa retraite, pas encore. Mais pour la première fois depuis 2010, le meilleur joueur Français de l’histoire a débuté une rencontre officielle des Spurs sur le banc. Fatigué, à court de forme, comme son équipe, Parker a apprit la nouvelle avant le match, tout en l’acceptant. Mais si son mois de Décembre a été plutôt bon, il semble subir les contre coups de sa blessure survenu en fin de saison dernière, et à cause de laquelle sa préparation et son début de saison ont été tronqué. Il sera donc désormais la doublure de Dejounte Murray.

Coach Pop a tranché, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la décision est radicale : Tony Parker n’est plus le meneur titulaire des San Antonio Spurs. TP, drafté en 21ème par la franchise texane en 2001, figure emblématique des Spurs depuis maintenant 17 saisons, va, sans doute, devoir passer le relais. Plus de 1200 matchs avec San Antonio, presque tous en tant que titulaire (21 commencé sur le banc), quadruple champion NBA, MVP des Finals 2007, 6 sélections au All Star Game. Cela vous classe un homme. Et cette homme semble en bout de course, fatigué, éreinté par la dureté exigée par une saison NBA.

Conscient que son corps allait petit à petit être de plus en plus fragile, Parker avait décidé de prendre sa retraite internationale, après des JO manqués. Mais cela n’entache en rien son incroyable parcours avec l’équipe de France, auréolé d’un titre de champion d’Europe en 2013, une finale de ce même championnat d’Europe deux ans plus tôt, et de deux médailles de bronze, en 2005 et en 2015. Mais là aussi, une certaine usure commençait à se faire ressentir.

TP débutera donc les rencontres sur le banc, jusqu’à nouvel ordre.

Un statut accepté

Le principal intéressé à accepté la décision, promettant d’aider au maximum celui qui lui a prit sa place, « DJ Murray », et de faire tout son possible avec la second team, les Patty Mills et autre Ginobili, afin de relancer une franchise à court de forme en ce moment.

Objectif : relancer les Spurs

Car les Spurs sans faire de bruit, glissent doucement du podium à l’ouest. Avec 6 défaites lors des 11 derniers matchs, les Texans, à l’image de leurs cadres, semblent s’essouffler, et Minnesota en a profité pour prendre la 3ème place sur le podium, à égalité avec San Antonio. Si Warriors et Rockets semblent désormais trop loin, il va falloir commencer à regarder dans le rétro, car avec 2 matchs en moins, le Thunder se rapproche dangereusement et surf sur une dynamique impressionnante (4 victoires de suite, 6 sur les 8 derniers matchs). Sortir du top 4 semble inimaginable, pour l’instant. Mais il va falloir redémarrer une série positive. Difficile, surtout sans Kawhi Leonard, encore et toujours sur le flanc.

Des débuts mitigés

C’est peut-être dans cette optique que Greg Popovich a placé TP sur le banc : provoquer une sorte d’électrochoc, tout en permettant au natif de Bruges de souffler et en donnant plus de responsabilité à Dejounte Murray, qui représente forcément plus le futur que Parker. Cela n’a pas forcément fonctionné cette nuit, puisque les Spurs se sont inclinés à domicile contre les Pacers. Mais ce pari est plus sur l’avenir, puisque Pop a déclaré que cette situation perdurera sans doute dans le temps.

Dans cette configuration, TP9 a réalisé un match correct, ponctué de 12 pts, 5 asts et 3rbds en 20min. Même si son influence sera donc moindre désormais, cela lui permettra de souffler, de laisser sa jambe douloureuse se reposer et de repartir de plus belle, pourquoi pas dès les play-offs.

TP ne lâchera pas, bien au contraire. Conscient de ses difficultés actuelles et de la spirale négative de sa franchise, le français a plutôt bien accepté la nouvelle, promettant de tirer tout le monde vers le haut, malgré son nouveau statut. Cela ne pourra lui faire que du bien, autant mentalement que physiquement. Car lui est loin d’abdiquer : son objectif de faire 20 saisons outre atlantique tiens toujours. Pour l’instant.

Valentin Martin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here